Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

LE CHOMAGE ON NOUS MENT

Publié le 15 Janvier 2017 par kate nana in PICARDIE, autres, VIE QUOTIDIENNE, politique actuelle

 

franceinfo vidéo a ajouté une vidéo : Chômage : en baisse, vraiment ?

On parle de baisse du chômage, mais c'est sans compter les chômeurs de catégorie D, qu'on ne prend pas en compte ! On vous dit tout.

Le chômage sous les différents présidents de la République

de toutes façons on nous manipule à tous les niveaux

 

Les moins de 25 ans restent les premières victimes du chômage, et de loin, avec un taux à 25,1% au troisième trimestre 2016 (25,7% Dom inclus). Le taux de chômage chez les 50 ans et plus, lui, s'établit à 7% (7,2% dans la France entière). Celui des 25-49 ans atteint 8,7% (9% Outre-Mer inclus), soit 0,2 point de moins qu'au second trimestre 2016.

Après avoir fait mieux que les hommes pendant dix-sept trimestres d'affilée, les femmes affichent un taux de chômage égal à celui des hommes, à 9,7%.

A quoi s'attendre d'ici la fin de l'année ? Le nombre de demandeurs d'emploi en France devrait continuer à "baisser modérément" jusqu'à la fin de l'année (-0,1 point) selon l'Insee, pour atteindre 9,5% de la population active en métropole et 9,8% outre-mer compris, selon un point de conjoncture publié par l'institut.

Au 2e trimestre 2016, les trois départements français qui affichent le plus fort taux de chômage sont les Pyrénées Orientales (15,2%), l'Hérault (13,6%) et l'Aisne (13,5%). Dans le premier, le taux de chômage recule de 0,2 point sur trois mois et de 0,4 point sur un an. A l'inverse, les départements aux taux de chômage les plus bas restent le Cantal (6,1%), la Lozère (6,3%) et la Mayenne (6,6%). Ces territoires enregistrent des taux de chômage inférieurs à la moyenne nationale, qui s'établit à 9,6% en France métropolitaine au second trimestre 2016. A noter que le taux de chômage a baissé dans le Cantal (-0,3 point), en Lozère (-0,1 point) et en Mayenne (-0,2 point) par rapport au 1er trimestre












Le chômage sous les différents présidents de la République

chãžmage par prã©sident

Des trois derniers présidents à avoir dirigé la France, c'est Nicolas Sarkozy qui affiche les meilleurs résultats en termes d'emploi. En mars 2008, le taux de chômage en France métropolitaine est à son plus bas depuis janvier 1996, à 6,8%, et même depuis juin 1983. C'est 2,9 points de moins qu'au troisième trimestre 2016. Le plus faible nombre de chômeurs de catégorie A depuis 1996 a lui aussi été enregistré sous le prédécesseur de François Hollande, en février 2008, à 1 983 500 dans la métropole, soit 80% de moins qu'en août 2015.

Au 2e trimestre 2016,, les trois départements français qui affichent le plus fort taux de chômage sont les Pyrénées Orientales (15,2%), l'Hérault (13,6%) et l'Aisne (13,5%). Dans le premier, le taux de chômage recule de 0,2 point sur trois mois et de 0,4 point sur un an. A l'inverse, les départements aux taux de chômage les plus bas restent le Cantal (6,1%), la Lozère (6,3%) et la Mayenne (6,6%). Ces territoires enregistrent des taux de chômage inférieurs à la moyenne nationale, qui s'établit à 9,6% en France métropolitaine au second trimestre 2016. A noter que le taux de chômage a baissé dans le Cantal (-0,3 point), en Lozère (-0,1 point) et en Mayenne (-0,2 point) par rapport au 1er trimestre 2016.

Le chômage sous les différents présidents de la République

chãžmage par prã©sident

Des trois derniers présidents à avoir dirigé la France, c'est Nicolas Sarkozy qui affiche les meilleurs résultats en termes d'emploi. En mars 2008, le taux de chômage en France métropolitaine est à son plus bas depuis janvier 1996, à 6,8%, et même depuis juin 1983. C'est 2,9 points de moins qu'au troisième trimestre 2016. Le plus faible nombre de chômeurs de catégorie A depuis 1996 a lui aussi été enregistré sous le prédécesseur de François Hollande, en février 2008, à 1 983 500 dans la métropole, soit 80% de moins qu'en août 2015.

 

Commenter cet article