Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

Légèrement plus d'étudiants donc de futurs médecins

Publié le 12 Janvier 2017 par kate nana in PICARDIE, autres, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, valeurs

Numerus clausus en médecine : +3% pour la fac d'Amiens, +20% pour la Catho de Lille

Légèrement plus d'étudiants donc de futurs médecins : le ministère de la Santé augmente le numerus clausus dans certaines facultés dont Amiens et la Catho de Lille.

Photo d'illustration © PHILIPPE HUGUEN / AFP

© PHILIPPE HUGUEN / AFP Photo d'illustration

 

C'est une des plus faibles augmentations en France : 2,91 %. La faculté de médecine d'Amiens est donc en bas du tableau : il y aura 206 étudiants admis en deuxième année en 2017. Il y en avait 200 l'an passé. A Lille, l'Institut catholique bénéficie lui d'une augmentation de 20 % : 130 places, contre 104 en 2016, sont désormais ouvertes cette année.
En revanche, pas de places supplémentaires pour la faculté de Lille 2.

Déserts médicaux : les syndicats sceptiques face à l'augmentation du numerus clausus

"Une mesurette" pour le président du conseil de l'ordre des médecins de la Somme. Le Docteur Henri Foulques précise que "Ce n'est pas une manière de répondre au problème."  Il y a, selon lui, besoin d'une réponse immédiate. Ces jeunes étudiants ne seront opérationnels que d'ici une quinzaine d'années. Pas d'avenir serein sans "refonte du système de santé" argumente le représentant des médecins. Le Docteur Foulques préconise une étude au cas par cas des territoires pour travailler à une réponse sur mesure. 

Des situations variées en Picardie

Territoires sinistrés : l'Aisne et le nord de l'Oise. Manque de généralistes, manque de spécialistes : c'est un parcours du combattant pour se faire soigner. Pour les habitants, le désert médical rejoint le désert tous azimut qui prend place dans ces secteurs. La Somme se porte un peu mieux. Pas de gros déficit de généralistes mais des spécialistes qui manquent hors Amiens. Ces sites ne sont pas suffisamment attractifs pour des médecins qui eux peuvent choisir leur terre d'accueil. 

A l'échelle du pays, le numérus clausus concerne 8 124 places ainsi ouvertes, une hausse de 478 places. Ces places supplémentaires se concentrent "dans des régions déficitaires" en médecins précise le ministère de la Santé qui a publié son Arrêté le 10 janvier.

Voir l'image sur Twitter
 
 
Commenter cet article