Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

Une vague de "froid généralisé"

Publié le 16 Janvier 2017 par kate nana in PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, autres, tourisme dans l aisne, valeurs

Une vague de "froid généralisé" attendue en France dès mardi

 

La Corse notamment est sous la neige en ce début de semaine.
Le temps est plus calme à partir de ce lundi, mais le froid fait son retour par le nord-est. Les températures devraient descendre jusqu'à -11°C à Mulhouse, -6°C à Toulouse, -4°C à Marseille, et cet épisode hivernal devrait se poursuivre au moins jusqu'en fin de semaine.

La France va grelotter dans les prochains jours. Un coup de froid est attendu sur la quasi-totalité de la France. Les températures seront inférieures en moyenne de "quatre à huit degrés" aux normales saisonnières, selon Météo France. "On n'est pas dans des températures exceptionnelles", souligne Patrick Galois, prévisionniste à Météo-France. "On peut parler de vague de froid d'intensité modérée, d'un bon coup de froid". Cette vague de froid est toutefois la première de cette ampleur depuis 2012.

 

Quand parle-t-on de vague de froid ?

Une vague de froid se caractérise par un temps froid qui dure au moins deux jours consécutifs, avec des températures qui atteignent des valeurs "nettement inférieures aux normales saisonnières de la région concernée", explique Météo France. En France métropolitaine, il est habituel de constater les températures hivernales les plus basses en janvier ou février, sur l'ensemble du pays. Mais il peut y avoir des épisodes précoces (en novembre, décembre) ou tardifs (au mois de mars).

La France a connu plusieurs périodes de froid remarquable depuis 1947. Celle qui est attendue cette semaine pourrait être équivalente à la vague de froid de février 2012. Entre le 1er et le 13 février, la valeur minimale de l'indicateur thermique (moyenne des températures quotidiennes de 30 stations métropolitaines) était alors de -5°C. Il a fait bien plus froid, par exemple en février 1956 ou en janvier 1985, avec un indicateur thermique de -10°C. .

Températures ressenties "au plus bas mercredi et jeudi", jusqu'à -20°C dans le nord-est

Les températures vont chuter à partir de lundi, et surtout de mardi. Elles seront parfois fortement négatives la nuit et vont éventuellement le rester toute la journée. Le thermomètre devrait dégringoler jusqu'à -9 ou -10°C à Strasbourg-11°C à Mulhouse-10°C à Dijon-6°C à Toulouse, -4°C à Marseille.

Le froid pourra sembler plus intense encore mercredi et jeudi, alors qu'il n'y aura pas forcément d'évolution au thermomètre. "Les températures ressenties seront au plus bas mercredi et jeudi car il y aura plus de vent", précise Météo France. La température ressentie, dépend de la perception physiologique de chacun, ainsi que des conditions atmosphériques. La sensation de froid est plus vive par exemple s'il s'accompagne de vent, en raison d'un phénomène appelé le refroidissement éolien. Ainsi, dans le nord-est, une température de -10°C conjuguée à une bise de 50 km/h, "donnera lieu à un ressenti de -20°C environ". Le vent de nord-est accentuera encore la sensation de froid.

 

Commenter cet article