Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

dans l’Oise, les quatre restaurants étoilés l’an dernier le sont toujours.

Publié le 10 Février 2017 par kate nana in PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, valeurs

 

 LE Guide Michelin a livré, ce jeudi, son verdict 2017. Pas de surprise dans l’Oise, les quatre restaurants étoilés l’an dernier le sont toujours. Une différence tout de même. Le département ne compte plus que des établissements « 1 étoile ». La Table du Connétable, à Chantilly, a en effet perdu l’un de ses deux macarons.

A Chantilly, place au changement

C’était le seul restaurant deux étoiles de l’Oise, depuis son ouverture en 2012. La Table du Connétable de l’Auberge du Jeu de Paume en perd une cette année, ce qui s’expliquerait par un changement de chef en juillet. « Ce n’est pas une perte, mais un gain, précise Clément Leroy, le nouveau chef exécutif. On repart à zéro. J’ai mon équipe complète depuis seulement un mois, donc ça n’était pas évident. » Clément Leroy compose essentiellement avec des produits locaux. « Mes clients doivent pouvoir déguster des produits sains et simples, dans un décor cosy où l’on se sent bien », précise-t-il. Ses spécialités : le bœuf à la ficelle et les ravioles râpées de truffe blanche d’Alba.

4, rue du Connétable, à Chantilly. 03.44.65.50.00. Déjeuner de 12 heures à 14 heures, vendredi et samedi. Dîner de 19 heures à 21 heures, du mardi au samedi. Menus de 95 à 175 €.

 

 

A Saint-Jean-aux-Bois, le challenge quotidien

Les ravioles de foie gras, le carpaccio de langoustines ou le ris de veau sont devenus les signatures du chef Yves Giustinani. Pour la septième année consécutive, l’Auberge A la bonne idée, au cœur de la forêt de Compiègne, figure parmi l’élite de la restauration. « C’est un challenge, une remise en question quotidienne », assure le chef. Restaurateur depuis trente-sept ans, il rachète en 2002 l’auberge pour laquelle il a eu un coup de cœur. L’établissement emploie une vingtaine de salariés et compte 23 chambres d’hôtel, dont cinq suites. Yves Giustinani possède aussi l’Hostellerie du Royal Lieu, à Compiègne. Un lieu « bistronomique ».

3, rue des Meuniers à Saint-Jean-aux-Bois. Tél. 03.44.42.84.09. Ouvert du mardi soir au dimanche midi. Menus de 37 € à 88 €.

A Etouy, la stabilité paye

Pour la 23e année consécutive, Nicolas Leclerq, chef de l’Orée de la Forêt à Etouy, conserve son macaron. « Cette longévité, c’est un gage de stabilité », note Yolaine Jumeau, l’épouse du chef et responsable de l’établissement. A l’Orée de la Forêt, « tous les légumes viennent du potager, cultivé dans la propriété familiale depuis de longues années », explique Nicolas Lecrerq. A la carte, hormis les légumes du jardin, pour les plus gourmands, le millefeuille, la spécialité du chef, « divin » selon le Guide Michelin.

255, rue de la Forêt, à Etouy. Tél. 03.44.51.65.18. Tous les jours sauf le vendredi. Menus de 58 € à 115 €.

A Belle-Eglise, pour l’amour du métier

Depuis 1992, la sortie du Guide Michelin est chaque année un jour particulier pour Marc Duval. « Un moment d’émotion, avoue le chef de la Grange de Belle-Eglise. Je ne suis pas stressé, je sais comment je travaille, le soin apporté à la qualité des produits, à la maîtrise de la cuisson. Mais j’ai toujours le frisson. » Pour garder son étoile, l’établissement « suit les saisons en changeant la carte trois fois par an, explique Marc Duval. En ce moment, ce sont les huîtres et les couteaux. J’essaie de créer des recettes par amour du métier. L’écume du consommé de coquillage au caviar Baeri, je n’en ai jamais vu ailleurs. »

28, boulevard René-Aimé-Lagabrielle, à Belle-Eglise. Tél. 03.44.08.49.00. Le midi, du mercredi au dimanche. Le soir, du mardi au samedi.

Commenter cet article