Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

pierrefonds

Publié le 2 Mars 2017 par kate nana in PICARDIE, HISTOIRE

Nef romane du XIème siècle à Saint-Rémy de Berneuil-sur-Aisne (emblématique de l’architecture romane dans l’Oise à cette époque), crypte de l’église de Pierrefonds du XIème siècle également, clocher octogonal du XIIème siècle de l’église Saint-Sulpice de Bitry, ruines gothiques du Prieuré de Sainte-Croix, portail Renaissance de l’église de Saint-Crépin-aux-Bois ou édifice d’Autrêches reconstruit à l’identique après la Grande Guerre : chaque évolution ou innovation architecturale raconte ce que fut notre région à travers les âges et les causes qui ont motivé toutes ces changements.L’attrait que commença à susciter Pierrefonds au XIXème siècle et qui se poursuit aujourd’hui est indissociable de deux éléments : le thermalisme et le Second Empire.Suite à la découverte des sources en 1846, un établissement thermal, l’Hôtel des Bains, y vit le jour. On pouvait y pratiquer des soins quotidiens. Des salles de jeux et un casino permettaient aux curistes de se divertir. Les eaux de Pierrefonds, sulfatées et calcaires, permettaient de soigner les maladies respiratoires, de peau ou les douleurs articulaires. La bonne société compiégnoise vint très vite profiter de ce tourisme thermal.L’Impératrice Eugénie acheva la promotion de la destination en se faisant parfois appeler Comtesse de Pierrefonds. C’est d’ailleurs à la fin du Second Empire que le projet de gare vit le jour. Inaugurée en 1884, sous la Troisième République, la gare consacre la destination, la bonne société parisienne s’ajoutant aux curistes et aux compiégnois.Jusqu’en 1914, Pierrefonds-lès-Bains, ainsi désormais nommée, pouvait héberger plus de 500 malades par nuit et plusieurs dizaines, voire centaines de milliers de curistes et touristes, la fréquentaient chaque année.Pendant la Première Guerre mondiale, la commune continua à être dédiée aux soins, des soldats cette fois, puisque le château servit d’ambulance (à l’époque cela désigne l’ensemble d’une unité médicalisée). La gare sera finalement fermée aux voyageurs en 1940.

 

Commenter cet article

Angelilie 02/03/2017 15:51

toujours un plaisir de venir flâner ici. au plaisir de revenir

Angelilie 02/03/2017 16:49

MERCI à vous bonne journée