Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

Le champagne de l'Aisne et autres spécialités de l Aisne

Publié le 18 Avril 2017 par kate nana in PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE

Le champagne de l'Aisne et autres spécialités de l Aisne
Le champagne de l'Aisne et autres spécialités de l Aisne

Le Pinot Meunier est l'un des trois cépages essentiels à l'assemblage du champagne, avec le Chardonnay (qui apporte la finesse) et le pinot noir (aux arômes de fruits rouges qui donnent le corps et la puissance).
Du Pinot Meunier, les côteaux crayeux de l'Onois et la vallée de la Marne en sont riches ! Il n'est donc pas étonnant que le département de l'Aisne révendique 10&nbp;% des vignes à champagne (soit environ 2 600 hectares). Ce qui place ainsi toute la partie axonaise de la vallée de la Marne en appellation champagne.
Ce classement du vignoble en AOC est le fruit du combat du député-maire de Charly-sur-Marne (la plus grande commune viticole de l'Aisne), Emile Morlot. Grâce à son action, la loi champagne de 1927 (qui détermine les critères d'appellation contrôlée) engloba l'Aisne dans sa délimitation du vignoble, faite en fonction de l'histoire des communes et des parcelles.
Considérés comme des vins « clairs, légers, frais et frémissant » au Moyen Âge, les vins de champagne ont connu une véritable révolution au 17ème siècle avec deux grandes découvertes champenoises : le pressurage des raisins noirs en blancs (cela permet d'obtenir un blanc parfait et donne une meilleure conservation au vin) et la prise de mousse (procédé par lequel on obtient, par fermentation naturelle, une effervescence régulière et des bulles très fines).
Produit d'exception répondant à de nombreux critères (35 règles à respecter comme la durée minimum de vieillissement, la hauteur des vignes, les vendanges faites à la main...) et exigent certains gestes qui sont les mêmes depuis des siècles, le champagne fait l'objet d'une véritable protection par le Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne.
Ce comité lutte pour que les critères de qualité soient respectés afin de garantir l'exclusivité du nom « Champagne » dans le monde entier.

Les autres spécialités de l'Aisne

.le Dauphin est un fromage fabriqué à partir de maroilles frais que l'on brise en cours d'affinage puis que l'on malaxe avec de l'estragon et de la ciboulette.
Une fois poivré, il est mis en affinage en cave humide et lavé fréquemment. Vin de fruit, la Folie Douce est un apéritif réalisé à partir de fruits (groseilles, fraises, cassis, rhubarbe, mûres ou framboises) que l'on laisse fermenter naturellement.
Il est idéal en accompagnement d'un dessert, on le trouve en demi-sec ou moelleux.
Le haricot de Soissons est un haricot très gros et tout blanc. Il a été peu à peu supplanté par la pomme de terre, mais il connaît un regain d'intérêt grâce à un groupe d'exploitants passionné. Ils se sont réunis en confrérie et ont décidé de faire redécouvrir aux consommateurs le goût d'une grande finesse de ce haricot.
Préparés lors des foires, les rissoles des Sires de Coucy sont de petits pâtés farcis de poisson ou de viande frits.
Spécialité du Vermandois, le caghuse est un plat à base de rouelle de porc braisée avec des oignons

la confiture de lait de thiérache.Gourmandise lactée au goût caramel, la confiture de lait de Picardie1 se présente sous l’apparence d’une crème épaisse de couleur marron.Elaborée à partir de lait, de sucre, elle prend sa consistance grâce à une longue cuisson (5 à 8 heures).Dans l’assietteCette confiture de lait picarde se décline nature, au beurre salé, au chocolat, à la fleur de sel, à la noisette, à la vanille. Elle se déguste seule ou sur des crêpes, des gâteaux, des glaces, dans un yaourt.Un peu d’histoireVieille tradition des campagnes normande, bretonne, champenoise et franc-comtoise, la confiture de lait est aussi une spécialité revendiquée par la Picardie, notamment autour de Vervins (Thiérache).
Selon une légende du XIXe siècle, la découverte de la confiture de lait résulterait de la distraction d’un chef cuisinier de l’armée napoléonienne. Lors d’une bataille, le lait sucré prévu pour être distribué aux soldats aurait été oublié sur le feu, devenant cette mixture onctueuse et caramélisée…

Commenter cet article