Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

Langues régionales en Picardie

Publié le 30 Novembre 2016 par katenana

Langues régionales en Picardie

Langues régionales en Picardie

 

 

Langues régionales

Langues régionales

Le Ch’ti et le Picard, une seule et même langue

Historiquement, le Picard est une langue parlée dans le Nord-Pas de Calais (sauf l’arrondissement de Dunkerque, de langue flamande), la Picardie (à l’exception de la frange sud), et en Belgique, dans la Province du Hainaut. Dans le Nord-Pas de Calais, la langue est souvent appelée « Ch’ti », « patois de Nord » ou « Ch’timi ». Ch’ti ou Picard, il s’agit donc d’une seule et même langue ! S’il existe quelques variations dues notamment à la prononciation, celles-ci sont compréhensibles par les habitants du Nord-Pas de Calais, de Picardie et de Belgique.
D’un point de vue linguistique, le Picard est une langue romane, issue du bas-latin en même temps que le Français et les autres langues dites « d’oïl ». Ainsi, les linguistes n’utilisent que le terme « picard ».
Le mot « ch’ti » ou « ch’timi » a été inventé lors de la Première guerre mondiale par des Poilus qui n’étaient pas de la région afin de désigner leurs camarades nordistes. Ce mot a été créé à partir des mots démonstratifs picards « ch’est’ ti » et « ch’est mi » qui signifient respectivement « c’est toi » et « c’est moi ».

La littérature picarde

Forgé progressivement au cours du XIIe siècle, le picard s’affirme au XIIIe siècle comme langue littéraire, avec le développement de nouveaux centres culturels comme Arras, Valenciennes et Tournai. La « Scripta picarde » connaît son apogée à la fin du XIIIe siècle et au XIVe siècle : dans les textes, se mêlent le picard et le francien (qui donnera naissance au français). Au XVe siècle, le picard recule et au XVIe siècle il est relégué au rang de patois.

Une seconde naissance

Le « moyen picard » se situe entre le picard médiéval et le picard dit « moderne » dont les caractéristiques actuelles ont été établies dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle.
Les œuvres littéraires picardes du XVIIe siècle sont rares et anonymes pour la plupart. Héritières des fabliaux du Moyen-Age, ce sont souvent des satires. Au XVIIIe siècle, ce sont aussi des écrits empreints d’analyses sociales et politiques.

Le picard moderne

Alors que les Jacobins se préoccupent d’asseoir l’unité nationale, les Picards de la Somme, de l’Aisne, de l’Oise, de la Seine inférieure, du Pas-de-Calais, du Nord et de Belgique parlent picard sans vraiment en avoir conscience.
Pierre Ivart estime que c’est entre 1830 et 1870 qu’apparaissent les premiers grands auteurs de la littérature picarde moderne : « Carion, Gosseur et Paillart pour la prose de combat, Dechristé pour la prose de fantaisie, Desrousseaux et Bourgeois pour la chanson… Mais le plus grand nom est assurément celui d’Hector Crinon, auteur des satires picardes (1863).» Edouard Paris, qui publie en préface à son « Sin-Evanjil slon Sin-Matiu » une « note sur l’orthographe picarde », est le premier à s’intéresser à la dialectologie.
A la fin du XIXe, l’école poursuit son travail d’élimination du picard, comme des autres dialectes. Les années précédant la première guerre mondiale voient pourtant la reprise d’une intense activité littéraire. Pierre Ivart remarque notamment, parmi les auteurs, qui sont légion autour de 1900, Edouard David, amiénois à qui l’on doit le renouveau de Lafleur, le poète Louis Seurvat et Jules Mousseron, mineur de fond à Denain qui est l’inventeur de Cafougnette.
La grande guerre et ses destructions marquent un nouveau et considérable recul dans la pratique du picard. L’entre-deux guerres n’est pas une période faste pour la littérature picarde, de même que l’immédiat après-guerre.
En 1963, paraît le « Dictionnaire des Parlers du Vimeu » de Gaston Vasseur et les travaux de dialectologie se développent avec notamment Louis-Fernand Flutre, Fernand Carton, René Debrie, Jacqueline Picoche. De même renaît une littérature picarde de grande qualité.

Un patrimoine culturel commun

Depuis la publication, en 1999, du rapport sur les langues de France proposé par Bernard Cerquiglini, le chti-picard, aux côtés de 22 autres langues comme le breton, le corse ou le normand, est officiellement reconnu comme l’une des langues régionales de la France.
Le Ch’ti picard constitue un patrimoine culturel commun de la Nouvelle Région. Considéré par l’Unesco comme une langue « sérieusement en danger », des initiatives ont émergé sur le territoire afin de préserver ce patrimoine :

  • une Agence pour le picard a été créée à Amiens pour promouvoir le picard, accompagner la diffusion de cette langue, organiser des conférences et des formations, sensibiliser les jeunes dans les écoles ;
  • des communes ajoutent notamment leur nom en picard sur leurs panneaux d’entrée de ville ;
  • des universités comme Lille 3 ou l’Université de Picardie Jules Verne mènent des travaux de recherche sur les langues régionales et dispensent des cours de langue et de littérature.

Parallèlement au monde institutionnel, de nombreux acteurs œuvrent pour promouvoir cette langue, cette culture, mais aussi cette identité régionale :

  • des auteurs comme le Montreuillois Alain Dawson, spécialiste du sujet qui a co-traduit plusieurs ouvrages et bandes dessinées en ch’ti picard : Le Petit Nicolas, des BD d’Astérix et des aventures de Tintin. Mais aussi Jean-Luc Vigneux, Jacques Dulphy…
  • le festival Ch’est in picard, prix de littérature en picard créé par l’Agence pour le picard, des associations avec le festival Ché Wèpes qui se déroule au Crotoy et sillonne la région avec des animations, contes, chansons et jeux picards.
commentaires

Un enfant a besoin de nous tous pour continuer a vivre!

Publié le 30 Novembre 2016 par katenana

Un enfant a besoin de nous tous pour continuer a vivre!

Un enfant a besoin de nous tous pour continuer a vivre!

Bonjour a tous

Un enfant a besoin de nous tous pour continuer a vivre!
Vous avez sans doute pu voir sur les réseaux sociaux ou dans les journaux télévisé son histoire... 

http://www.lavoixdunord.fr/75092/article/2016-11-16/un-million-de-dollars-le-prix-payer-pour-sauver-la-vie-d-ayden

http://www.lci.fr/societe/pas-de-calais-un-appel-aux-dons-pour-sauver-ayden-un-bebe-atteint-d-une-maladie-rarissime-2012967.html



https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1335916193120532&id=139403099438520

Cela ne devrai pas exister!
Être atteint par une injustice de la vie pour un enfant qui n'a rien demander et vraiment la pire des choses qui peut arrivé.
Cette famille ce bat pour lui!
Ils ne lâchent rien et veut aller jusqu'au bout pour le voir heureux!

C'est pour cela qu'avec l'association des Camioneurs du coeur, on ne pouvait resté indifférent!
Le 10 décembre nous allons tout donner pour récolter un maximum d'argent pour ce gamin et nous comptons sur vous tous!

Départ de Béthune du sapin de 4m en convoi vers 12h30 - 13h pour Croix en Ternois ( nous recherchons toujours des camions solos, motos, voiture ancienne ou bien même tuning pour partir en convoi. Merci de me contacter directement sur ce poste ou en privé si vous étés intéressé. Le lieu de rassemblement pour le départ sera dévoilé fin novembre.) 

Mr le maire de croix en ternois nous attendra pour monter le sapin et invite tout les enfants pour apporter une boule ou guirlande pour le décoré. 
La mairie met en place un Chapiteau pour accueillir tout le monde. Toutes les recettes de boissons chaude ou froide, petite restauration sera reversé pour le petit. Une grande tombola sera également mis en place avec de super lot a gagner!

Une messe sera également donné en l'église de Croix en Ternois.

A partir de 20h, un concert sera donné dans la salle des fêtes de Anvin.
Michael Amadi, Bernard Falson, Laure'n B et moi même DJ Greg.D, seront la pour vous mettre le feu dans une ambiance festif en compagnie de notre invité d'honneur Jean Marc le routard pour présider la soirée. Du rire et de la bonne humeur seront au rendez-vous!
10€ l'entrée avec une boisson incluse.
Une friterie sera également sur place pour la restauration.
Tout les membres de l'association " Une lueur d'espoir pour Ayden " vous accueilleront avec plaisir pour vous rafraîchir au bar et pour votre bien être dans la salle. 
L'événement sera retransmis en direct la radio web des Camioneurs du coeur!
Tout les bénéfices seront reversée a l'association de Ayden pour qu'il puisse continuer a vivre!

Nous attendons également la presse écrite et télévisée qui sera au rendez-vous!

La vie de ce petit est entre vos main! Et si c'était le votre?

Nous vous attendons nombreux et en espérant réellement mettre une lueur dans les yeux de cette famille. 

Nous comptons sur vous!

 

commentaires

02 Aisne

Publié le 30 Novembre 2016 par katenana

02 Aisne

02 Aisne

02 Aisne

 

 

 

Aisne est un département appartenant à la région Picardie. Il tire son nom de la rivière éponyme. Aisne est entouré par le département du Nord, Somme, Oise, Seine-et-Marne et en bordure de la Belgique.

paysage calme mais belle

La région couvre une superficie van7.369 kilomètres carrés et compte 539 870 habitants (2009). La densité de population est de 73 habitants par km².

Aisne est divisée en cinq districts, Laon, aussi la capitale, Château-Thierry, Saint-Quentin et de Vervins.

En outre Oise se compose de 42 cantons et 816 communes indépendantes.

 

Les habitants du département sont appelés Axonais, le nom de la rivière qui a été appelé par les Celtes l'Axona.

 

Aisne est une zone humide particulière. De nombreuses rivières traversent le pays.Nous appelons l'Escaut, qui se dresse près de Castelen, l'Aisne précédemment inspite, la Marne, Somme et de l'Oise.

En outre, de nombreuses chaînes sont encore creusées que Canal Saint-Quentin à 93 km, est le plus long.

Aisne est très boisé avec un espace vert total de 123 392 hectares.

 

Le développement industriel a commencé tôt dans l'Aisne. En 1873, le ministère avait dix lignes ferroviaires d'une longueur totale de 382 km.

La conséquence de cela est qu'il existe à l'heure actuelle de diverses villes même trois liaisons directes avec Paris.

 

Aisne causée par la redistribution de 1790. Remarquable est la diversité de la composition, chaque partie ayant des antécédents géographiques, politiques et historiques différents. Il a été formé par des parties de Champagne (Brie et Omois), Ile-de-France (Laon, Soissons et Noyon Valois) et Picardie (Thierache et Vermandois) fusion.

Toute partie ancienne de ce département parlent encore la langue traditionnelle utilisée. Picard dans le Nord, le dialecte de Champagne dans le sud et les Français Ile-de-France dans le milieu. Ce mélange peut expliquer pourquoi la population du sud de l'Aisne tant d'efforts doit s'identifier comme un résident de la région Picardie.

 

La population se compose en partie de personnes qui gagnent leur vie dans l'agriculture et l'élevage. Un assez grand nombre, cependant, travaille à Paris ou Ile-de-France.

 

La population est en déclin rapide. La seule ville d'une certaine taille est de Saint-Quentin. municipalités moyennes Laon, Soissons et Château-Thierry, éventuellement compléter avec Chun et Dernier.

Les petites communautés sont nombreuses et sont réparties sur l'ensemble du département.

 

Le nord du comté est la zone essentiellement agricole. Voici les produits de qualité sont fabriqués comme le maroilles ou Dulce de Leche.

Dans la région de la Thiérache est la qualité foie gras produit. La culture et l'élevage de fruits rouges vol prend.

 

En 2007, l'ouverture d'un Center Parcs a été un coup de pouce pour le tourisme.Néanmoins, une grande quantité d'églises et de châteaux qui font qu'il vaut la peine d'une visite à ce département.

L'Aisne est aussi une rivière du nord de la France, dans les deux régions Grand EstHauts-de-France, traversant les cinq départements AisneArdennesMarneMeuseOise et un affluent de l'Oise, donc un sous-affluent de la Seine. Elle donne son nom à un département : l'Aisne.

 

commentaires

La pauvreté gagne encore du terrain en France

Publié le 30 Novembre 2016 par katenana

La pauvreté gagne encore du terrain en France

La pauvreté gagne encore du terrain en France

 

Le programme européenne d'aide aux plus démunis permet de distribuer des repas gratuits à quelque 13 millions de personnes en Europe

La pauvreté gagne encore du terrain en France selon le Secours Catholique qui publie ce jeudi son rapport annuel. A la fin du mois, Patrick Holzer, 57 ans, n'a que 110 euros pour s'alimenter et payer l'essence de sa voiture. Il raconte à L'Express comment il a "touché le fond".

Je suis dans la précarité depuis deux ans. Tout a commencé après mon divorce il y a trois ans. Je me suis retrouvé avec un seul salaire pour payer le prêt mensuel de 750 euros de l'appartement que j'avais acheté avec mon ex-femme dans un village, près de Metz. Avec 1500 euros pour un emploi d'opérateur de machine dans une usine, c'était dur mais je m'en sortais. 

LIRE AUSSI >> Qui sont les nouveaux pauvres en France? 

 
 

C'est en juin que j'ai touché le fond. Mon arrêt maladie pour des problèmes de dos m'a fait basculer. Depuis je ne perçois plus que 1200 euros par mois. Après avoir payé le prêt de l'appartement et mes factures -électricité, assurances, portable...-, il me reste 110 euros pour manger et acheter de l'essence. 

"Des pâtes midi et soir sans beurre midi et soir"

Je me restreins sur tout. L'alimentation d'abord. J'achète de la viande une fois par semaine et la dernière semaine d'octobre, c'était même des pâtes sans beurre midi et soir. Je ne sors plus, j'utilise ma voiture uniquement pour faire mes courses, je n'achète ni vêtement ni chaussures. 

 

Le mois dernier, j'ai passé une semaine chez ma fille, à Dijon. C'est elle qui m'a habillé. Mes deux enfants m'aident pour payer certaines factures. Cela fait bizarre. Ce devrait être à moi de m'occuper d'eux. Trois amis formidables me soutiennent aussi beaucoup. Une amie vient de m'envoyer de l'argent pour payer mon chauffage. Mercredi, je l'ai allumé pour la première fois de l'hiver. Jusque-là, je vivais avec 11 degrés dans l'appartement. 

"J'avais trop honte de ma situation"

J'ai eu du mal à parler, j'avais trop honte de ma situation, honte de m'épancher sur ma vie privée, honte que les gens se disent que je travaillais, mais que je n'arrivais pas à m'en sortir. Il a fallu qu'en septembre on me coupe l'électricité pour que j'accepte enfin de me confier. Un ami a passé quatre heures chez moi à appeler toutes les associations, les assistances sociales et la mairie pour qu'ils m'aident à me sortir de là.  

La première fois que je me suis allé au Secours Catholique, c'était un pas devant, deux pas en arrière. Finalement, ils ont été d'un grand réconfort. Pendant deux heures, j'ai été écouté. Cela m'a fait tellement de bien. Aujourd'hui, j'accepte de témoigner et de donner mon nom, tant pis si les gens savent. 

"Je me dis que demain sera meilleur"

J'ai commencé à travailler à l'âge de 13 ans comme apprenti décorateur et je n'ai connu que trois ans de chômageau cours de ma carrière. J'avais un emploi, j'avançais dans l'âge. Je ne pensais pas que je tomberais si bas. Un divorce a suffi. Donc désormais, je me dis que personne n'est à l'abri.  

J'ai partiellement perdu l'usage d'une jambe et je me fais opérer dans deux semaines d'une hernie. Je ne sais pas si je pourrais reprendre le travail un jour, donc il m'arrive d'avoir peur de l'avenir. J'ai envisagé de vendre mon appartement, mais il a été estimé deux fois moins cher que ce que je l'ai acheté. Certains jours, mon moral est à zéro et je pense au pire. Mais je m'accroche pour mes enfants et mes amis. Je me dis que demain sera meilleur. 

commentaires

Médias Sociaux

Publié le 30 Novembre 2016 par katenana

LES MÉDIAS SOCIAUX

Médias Sociaux
Médias Sociaux : Dominer les Médias Sociaux grâce à ces 8 Types de Contenu [Infographie]
février 7, 2016 Tom Langdon Facebook, Médias Sociaux, Populaire, Réseaux Sociaux, Twitter

C’est un fait avec les médias sociaux :

Les médias sociaux sont la tendance montante la plus rapide de l’histoire du monde.

Alors,

Si vous n’utilisez pas déjà les médias sociaux, vous devez rapidement apprendre !

Cependant, créer du contenu qui fidélise l’audience que vous avez ciblée n’est pas si simple que cela.

Cela implique énormément de recherches et de temps pour produire du contenu qui va motiver vos followers à y prendre part, en particulier lorsqu’ils sont bombardés de milliers de posts suscitant leur attention.

Comme vous voulez poster du contenu de qualité.

Vous voulez de l’implication, des likes, des retweets, des partages et des followers.

Donc la question est, quelle sorte de contenu de médias sociaux devriez-vous poster ?
Liste Récapitulative PDF Gratuite : Cliquez ici pour télécharger une liste récapitulative qui résume le guide, et que vous pouvez garder et utiliser comme référence dans le futur.

Eh bien, plutôt que de simplement supposer, commencez par écouter les autres et à observer les données.

Dans cet article, je vais utiliser des données pour identifier quels types de contenu offrent le meilleur intérêt.

Médias Sociaux : Dominer les Médias Sociaux grâce à ces 8 Types de Contenu

Qu’est-ce que les Médias Sociaux

Le marketing présent sur les médias sociaux nécessite la création de contenu unique en rapport avec les médias sociaux sur lesquels vous postez, afin de générer de l’implication et du partage.

Facebook est l’un des réseaux sociaux les plus importants. 1 humain sur 5 de cette planète possède un compte Facebook, et si Facebook était un pays, ce serait le plus grand du monde.

1,39 milliards d’utilisateurs actifs sur Facebook

Quel Type de Contenu est le Meilleur pour les Médias Sociaux ?

Infographies

Les infographies sont l’un des types de contenu les plus partagés socialement, que vous pouvez créer.

Elles permettent aux vendeurs de présenter leur contenu sous une forme bien plus visuelle.

En 2013, Slideshare a découvert que les infographies possédaient davantage de viralité par rapport aux présentations et aux documents.

Elles ont été pendant longtemps les préférées, car elles offrent aux marques de la visibilité supplémentaire aux côtés d’autres avantages.

Pour appuyer cela à l’aide de données, Noah Kagan de SumoMe a mis en place récemment l’une des plus grandes études de partage social, et devinez ce qu’ils ont découvert

Les infographies.... reçoivent énormément de partages !

Infographies
Avantages Clés

65% des gens sont visuels.

12% d’augmentation du trafic pour les entreprises qui ont recours aux Infographies.

Les gens retiennent 20% de ce qu’ils lisent et 80% de ce qu’ils voient !

Une partie de ma stratégie marketing de contenu consiste à produire des infographies sur une base bien plus régulière.

Elles sont fantastiques en termes d’implication, car le processus visuel d’information de l’être humain est bien plus rapide que les mots.

Ce n’est pas surprenant que les enfants préfèrent les livres avec des images, mais les adultes sont tout simplement pareils !

Notre cerveau nous dit que « lire est difficile » et que « regarder est facile ».

Le pouvoir de l’infographie et de son ascension réside dans le fait que les contenus visuels attrayants nous poussent à les lire, et en plus de cela, nous permettent de mieux comprendre le contenu lorsqu’il est accompagné d’images.

Alors, commencez à produire et à partager des infographies, et vos fans se feront un plaisir de les partager.

Listes

L’un des résultats les plus évidents de l’étude réalisée par Buzzsumo était celui-ci :

« Les gens adorent partager des listes et des infographies. »

Une liste se concentre sur un sujet spécifique avec un certain nombre de points.

L’étude a montré que les listes recevaient 22,45% d’implication sur les Médias Sociaux

L’avantage des listes est qu’elles sont faciles à créer et qu’elles sollicitent la curiosité des lecteurs.

Certaines études expliquent cette théorie par le fait que le cerveau est calibré pour s’adapter aux listes.

Comme cela est vrai, vous êtes davantage susceptible d’obtenir des partages et de créer de l’implication grâce aux listes.

Par conséquent, si vous êtes sur le point de publier des listes, créez des listes uniques et attrayantes afin d’améliorer votre implication sur les Médias Sociaux

liste

Émotions Fortes

Si votre contenu ne fait passer aucune émotion à votre lecteur, alors il ne le partagera certainement pas.

Si vous regardez mon infographie : Le Guide Ultime pour Créer du Contenu Viral, vous verrez que je mentionne sept émotions qui génèrent de la viralité, et afin de soutenir cette théorie, les recherches de CoSchedule ont permis de découvrir que « les posts contenant des émotions fortes obtenaient plus de partages ».

L’émotion est un langage universel, mais il faut garder àl’esprit que les émotions peuvent varier selon votre audience.

Tout le monde ne trouvera pas les mêmes choses amusantes, donc trouver le juste milieu peut se révéler compliqué.

Les analyses de Buffer concernant le contenu émotionnel sont arrivées aux mêmes conclusions. Les « sentiments positifs » et les « avis positifs » sont connectés par des émotions positives dans le partage de contenu de médias sociaux.

Si vous désirez réellement obtenir une activité de qualité sur les médias sociaux, alors concentrez-vous sur l’émotion. Qu’importe le secteur dans lequel vous vous trouvez.

Cependant, et d’une manière générale, le langage émotionnel sur les médias sociaux va produire des résultats de qualité.

Images

Cela ne devrait pas être une surprise, mais les posts qui sont accompagnés d’images obtiennent davantage de partages et d’implication.

Une étude réalisée par Buffer sur Twitter a montré que les tweets qui étaient accompagnés d’images recevaient

18% de Clics en Plus
89% de Likes en Plus
150% de Retweets en Plus

Et cela concerne seulement un réseau social, donc pourquoi ne jetterions-nous pas un œil sur Facebook, le plus grand réseau social.

Les posts accompagnés d’images sur Facebook génèrent :

53% – Les photos sur Facebook reçoivent 53% de likes en plus que les posts habituels
104% – Les posts avec des photos sur Facebook attirent une moyenne de 104% de commentaires en plus que les posts habituels.

Donc le fait est : Utilisez des images pour obtenir davantage de partages sur les médias sociaux

Vous ne pouvez pas remettre en cause les faits : le cerveau adore les images.

Lorsque vous pimentez votre contenu sur les médias sociaux avec des images, les yeux et le cerveau sont attirés vers celui-ci, sont impliqués et le partage.

Si vous agrémentez constamment votre contenu d’images sur les plateformes de médias sociaux, vous serez certains d’augmenter votre intérêt.

image partage

Graphique de Socialbakers.com[1]

Les Posts « Pourquoi »

Les posts « Pourquoi » sont conçus pour proposer une réponse à une question ou à une préoccupation qui suscite l’intérêt chez l’audience que vous aurez ciblée.

L’astuce avec les posts-pourquoi, est de démarrer avec une question intéressante, puis d’essayer d’y répondre à l’aide d’arguments soutenus par des données existantes, et enfin d’en proposer une conclusion ciblée.

Une étude réalisée par BuzzStream a montré que les posts « Pourquoi » fonctionnaient si bien qu’ils recevaient 22,32% de l’attraction sociale totale avec une moyenne de 24500 partages par mois.

Si le sujet dont vous parlez est controversé ou enrichissant, alors vous aurez davantage de chance de générer de l’implication en faisant passer des émotions chez les lecteurs.

Vidéos

Les vidéos augmentent de manière significative l’implication et le partage sur les médias sociaux.

Selon une étude réalisée par Socialbakers, les posts avec des vidéos ont la meilleure portée organique par rapport à tous les autres types de posts sur Facebook.

Les vidéos sont bien plus dynamiques et attirent l’attention des lecteurs bien plus facilement, ce qui montre pourquoi leur importance est grandissante dans le marketing en ligne.

Cependant, ceux qui deviennent viraux sont amusants et authentiques, et jouent sur les émotions des gens.

Selon l’étude réalisée par Buzzsumo, les vidéos génèrent 18,94% d’attraction sociale.

video

Intérêt Médiatique

Si nous étions seulement concentrés sur le type de post remportant le plus grand nombre de partages, alors les articles traitant de l’actualité seraient au sommet avec le plus grand nombre de partages sociaux, tous types de contenus confondus.

Partager des posts traitant de l’actualité est efficace, car le contenu est très actuel, et ils sont en plus très faciles à écrire et ne prennent pas tant de temps en termes de création de ressources utiles.

En conséquence, vous pouvez essayer de poster des articles traitant de l’actualité tous les jours afin d’augmenter la notoriété de votre marque.

Cependant, voici le challenge : Il est difficile d’être à la source de l’actualité, à moins que vous soyez une grande société de journalisme ou que votre secteur se concentre sur un petit secteur de l’actualité du moment.

Le marketing effectué sur les médias sociaux nécessite la publication de contenu, et pour réussir, vous avez besoin d’un plan d’action.

Ciblez les audiences spécifiques avec du contenu pertinent en mélangeant les types de contenus que vous proposez, afin d’augmenter vos chances d’implication.

Diversifiez votre contenu par tous les moyens, mais ciblez des audiences particulières avec du contenu pertinent, et vous augmenterez ainsi vos chances de provoquer davantage d’implication.

Intérêt Médiatique

Inspirant

Les posts qui incluent des histoires inspirantes fonctionnent bien sur les Médias Sociaux, car elles font passer des émotions au lecteur.

Les posts de ce type poussent les gens à réfléchir et ouvrent des discussions, et lorsque les gens font référence à l’histoire, cela les motive à s’impliquer positivement via le post.

Pour ce type de contenu, vous pouvez utiliser des citations ou des histoires qui inspirent, ou essayer de créer du contenu comportant votre opinion et votre expérience en rapport avec le sujet abordé.

Pourquoi les Médias Sociaux sont si Importants pour Votre Business

Vous trouverez ci-dessous la répartition d’adultes qui utilisent les sites web suivants de médias sociaux.

Sa plateforme rappelant Pinboard est la ressource la plus incroyable pour collecter les plus belles images et les classer selon votre choix.

Instagram est le réseau social ultime pour partager en temps réel des photos et des petites vidéos, et ces gars-là ont tout compris lorsqu’ils ont lancé leur application.

Commerciaux : il est temps d’utiliser les réseaux sociaux !

Conclusion

Vous avez dorénavant une meilleure compréhension concernant le type de contenu que vous devez partager sur les médias sociaux, et je parie que vous pensez que vous êtes prêt ou que vous devez maintenant commencer à en produire.

Eh bien

Cela serait en effet mieux que ce que vous faites actuellement, mais poussons la chose un peu plus loin.

Avant que vous ne commenciez à partager à tout va, effectuez certaines recherches et assurez-vous de bien comprendre ce que souhaite votre audience.

Bien que ce post soit basé sur des données existantes, cela ne signifie pas forcément qu’il puisse fonctionner à coup sûr pour vous et votre audience.

Ils pourraient attendre quelque chose de complètement différent ou réagir différemment vis-à-vis du type de contenu que vous postez.

Dans ce cas, assurez-vous de bien connaître votre audience, d’analyser les données et de toujours tester différents types de contenus sur les médias sociaux afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles.
BONUS : Obtenez une Version PDF Gratuite de Ce Guide:
Dominer les Médias Sociaux

commentaires

L'histoire de la région picarde

Publié le 30 Novembre 2016 par katenana

 

L'histoire de la région picarde

 

 

L'histoire de la région picarde

 

Les terres qui forment désormais la région Hauts-de-France partagent une histoire riche et mouvementée.

Une histoire partagée

De nombreux envahisseurs et bien des civilisateurs sont passés par les terres qui forment désormais la région Hauts-de-France : Celtes, Romains, Barbares et Vandales ; Francs, Mérovingiens, Carolingiens, Normands, puis, tour à tour, Anglais, Espagnols, Autrichiens et Prussiens. Chemin faisant, se révèlent encore les traces de leur passage. Plus profondes encore sont les empreintes sanglantes des deux guerres mondiales, qui ravagèrent la région. Dans leur histoire mouvementée, ces terres ont aussi vu naître des personnalités hors du commun, saint Martin, Robespierre ou le général de Gaulle en tête.

Celtes et Romains

Vers 300 av. J.-C. – Des Celto-Germains, les Belges, s’emparent du nord de la Gaule. Les diverses tribus sont : les Nerviens (Bavay), les Atrébates (Arras), les Ambiens (Amiens), les Morins (Thérouanne), les Ménapes (Cassel), les Bellovaques (Beauvais). 
57 av. J.-C. – Jules César soumet les tribus de la Gaule Belgique. Bavay, Boulogne et Amiens deviennent des centres romains importants. 
1er au 3 e s. – Paix romaine. Le nord de la France fait partie de la province de Belgique Seconde, dont la capitale est Reims. 
406 – Invasion des Francs.

Mérovingiens et Carolingiens

486 – Clovis bat l’armée romaine à Soissons. 
561 – Division du royaume des Francs. Le nord de la France est rattaché à la Neustrie. 
747 – Berthe, fille du comte de Laon, donne naissance au futur Charlemagne. 
768 – Charlemagne , roi des Francs. 
800 – Charlemagne, empereur d’Occident. 
9e et 10 e s. – Invasions des Normands et des Hongrois.

Moyen Âge

1185 – L’Amiénois et le Vermandois sont annexés au domaine royal lors du traité d’Amiens . 
1223 – L’Artois est incorporé au domaine royal à l’avènement de Louis VIII. 
13 e s. – Édification des cathédrales d’Amiens et de Beauvais. 
1214 – Bataille de Bouvines : victoire de Philippe Auguste sur Otton IV, le comte de Flandre et Jean sans Terre. 
1272 – Le Ponthieu passe sous l’autorité des rois d’Angleterre. 
1314 – Philippe le Bel annexe la Flandre. 
1337 – Début de la guerre de Cent Ans . 
1346 – Bataille de Crécy . Édouard III d’Angleterre en sort victorieux. 
1347 – Calais capitule devant les Anglais. 
1369 – Mariage de Philippe le Hardi avec Marguerite de Flandre, qui ­apportera la Flandre aux Bourguignons à la mort de son père en 1384. 
1415 – Bataille d’Azincourt , remportée par Henri V d’Angleterre. 
1435 – Traité d’Arras : Picardie et Boulonnais sont cédés au duché de Bourgogne. 
1468 – L’entrevue de Péronne réunit Charles le Téméraire et Louis XI. 
1472 – Beauvais est assiégé par Charles le Téméraire (épisode de Jeanne Hachette). 
1477 – Mort de Charles le Téméraire. Louis XI envahit la Picardie, l’Artois, le Boulonnais et le Hainaut. Marie de Bourgogne, fille du Téméraire, épouse Maximilien d’Autriche . La Flandre passe à la maison de Habsbourg .

Des Bourbons à la Révolution

16 e s. – Le Nord échappe de plus en plus à l’influence française. La Flandre fait partie de l’empire de Charles Quint. 
1520 – Camp du Drap d’or à Guînes: François Ier rencontre Henri VIII d’Angleterre. 
1529 – Paix des Dames à Cambrai : François Ier laisse l’Artois et la Flandre à Charles Quint. 
1539 – Par l’ordonnance de Villers-Cotterêts, le français devient langue officielle. 
1557 – Prise de Saint-Quentin par les Espagnols. 
1558 – Le duc François de Guise reprend Calais aux Anglais. 
1559 – Au traité du Cateau-Cambrésis , la France conserve Calais. 
1562 – Début des guerres de Religion . Des foyers protestants se développent à Amiens, Douai, Valenciennes et Béthune. 
1618-1648 – Guerre de Trente Ans. Siège de Corbie, puis d’Arras par les Espagnols. 

Histoire de la région Nord - Pas-de-Calais Picardie - départements et anciennes provinces

source : Wikipédia

1659 – Le traité des Pyrénées , entre l’Espagne et la France, fait passer l’Artois à cette dernière et décide du mariage de Louis XIV avec Marie-Thérèse. 
1667-1668 – Par son mariage avec Marie-Thérèse d’Espagne, et suivant un droit de dévolution reconnu au Brabant, Louis XIV aurait dû hériter d’une partie des Pays-Bas. L’Espagne s’opposant à cette loi, Turenne entre en Flandre et conquiert 12 places. Traité d’Aix-la-Chapelle . 
1677 – Prise de Cambrai par Louis XIV. 
1678 – Au traité de Nimègue , Louis XIV annexe le Cambrésis et un certain nombre de villes du Nord. 
1713-1715 – Les traités d’Utrecht fixent la frontière définitive du nord de la France.

De la Révolution à nos jours

1793 – Victoires d’Hondschoote et de Wattignies. 
1803 – Bonaparte rassemble son armée au camp de Boulogne pour une tentative d’invasion de l’Angleterre.
1840 – Louis Napoléon (futur Napoléon III) essaie de soulever Boulogne pour renverser Louis-Philippe. C’est un échec, il est enfermé au fort de Ham. 
1870-1871 – Guerre franco-allemande : batailles de Bapaume et de Saint-Quentin. 
1909 – 1re traversée aérienne de la Manche par Louis Blériot.

Guerre de 1914-1918

1915 – Échec de l’offensive française en Artois. 
1916 – Offensive sur la Somme de Joffre et Haig. 
1917 – Échec du Chemin des Dames. Attaque anglaise dans les Flandres. 
1918 – 21 mars :offensive allemande en Picardie, qui menace Amiens. 
26 mars : Foch reçoit le commandement unique. Progression allemande enrayée.
Juillet-novembre : Foch remporte la seconde bataille de la Marne.
11 novembre : armistice signé à Rethondes en forêt de Compiègne.

Guerre de 1939-1945

1940 – « Drôle de guerre », offensive des Ardennes, batailles de Dunkerque et de la Somme. 
22 juin : armistice franco-allemand signé à Rethondes.
1945 – 9 mai : la « poche de Dunkerque » est reprise par les Alliés.

Jusqu’à aujourd’hui

1968 – Création du premier Parc naturel régional en France, connu à présent sous le nom de Parc naturel régional Scarpe-Escaut. 
1980 – Mise en service de la centrale nucléaire de Gravelines. 
1990 – 21 décembre : fermeture du dernier puits d’extraction minier. 
1991 – Inauguration du TGV Paris-Lille. 
1994 – 6 mai : Inauguration du tunnel sous la Manche. 
2004 – Lille, « Capitale européenne de la culture ». 
2005 – Inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO des « Beffrois de Belgique et de France » ; les « Géants et dragons processionnels » proclamés Chefs-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité 
2009 – La première pierre est posée sur le site de la nouvelle antenne du musée du Louvre à Lens.

commentaires

Sinceny : la secrétaire d’État inaugure un lotissement de 20 logements

Publié le 30 Novembre 2016 par katenana

Sinceny : la secrétaire d’État inaugure un lotissement de 20 logements

Sinceny : la secrétaire d’État inaugure un lotissement de 20 logements

 

 

 

La secrétaire d’État chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, Pascale Boistard, a inauguré, jeudi matin rue des Faïences, un nouveau lotissement tout en mixité.

10;La secrétaire d’Etat n’a pu visiter que les logements inhabités.10;

« J’ai gagné une chambre, un garage, un jardin pour 40 euros de plus par mois ! C’est plutôt pas mal, non ! » Laëtitia Hamelle, 40 ans, fait partie des huit locataires à s’être installés dans cet ensemble de 20 logements, rue des Faïences. À Chauny où elle vivait jusqu’à peu, elle disposait d’une surface de 130m2 environ, contre 85 aujourd’hui. Sans regret. « J’ai eu un peu peur au début, mais tout est très bien agencé. Et mon loyer est à peine plus cher que celui d’avant ; je paie 519 euros par mois. Je suis vraiment contente car je n’étais pas sûre que mon dossier serait retenu », poursuit la Sincenoise, mère de trois enfants.

Le maire de la commune a dû faire face à de multiples sollicitations sur ce programme immobilier, composé de 6 logements sociaux accueillant des familles et de 14 autres dédiés aux personnes âgées.

Un chantier à 2,8 millions d’euros

« On a reçu deux fois plus de demandes qu’il n’y avait de logements. Il y en avait déjà plus de 10 au moment de la pose de la première pierre », assure Bernard Pezet. C’était en 2014, soit six ans après le lancement du projet. « Quand je suis arrivé à la mairie en 2008, j’ai vite senti qu’il y avait un besoin. On a commencé à travailler dessus en 2009. » Les premiers contacts sont noués dans la foulée avec l’OPH, le bailleur social. Pour autant, le chantier à 2,8 millions d’euros ne va pas démarrer immédiatement, retardé entre autres par les demandes de subventions et les fouilles archéologiques préventives.

Implanté à proximité du foyer Clair Logis, ce lotissement permet même aux personnes âgées, qui le souhaitent, d’y prendre leur repas et de profiter des animations. « C’est important car ceci favorise le maintien à domicile et rompt l’isolement, mais permet aussi le lien intergénérationnel avec les familles qui s’installent ici », ajoute Marie-Françoise Bechtel, députée de la 4e circonscription de l’Aisne.

Et pour cause, à côté de ces habitations, sortiront bientôt de terre des maisons destinées à de futurs propriétaires. Sept parcelles doivent en effet être vendues. La commune disposant de 5 hectares de terres agricoles dédiées à l’urbanisme, les projets ne devraient pas manquer.

commentaires

Les Artistes Axonais Associés vont plus loin

Publié le 30 Novembre 2016 par katenana

Les Artistes Axonais Associés vont plus loin

Les Artistes Axonais Associés vont plus loin

Les Artistes Axonais Associés vont plus loin

 

L'art de l'art axonais

Les "Persononages" de Michel Gasqui

Les « Persononages » de Michel Gasqui

Le collectif Artistes Axonais Associés, basé à Soissons, comme quatre des six membres, avait monté sa première exposition à l’abbaye Saint-Léger. Cette fois ils se sont éloignés jusqu’à Saint-Quentin.

La galerie 115, un ancien commerce dans la rue d’Isle, à mi-chemin entre la gare et la basilique, contient deux espaces d’exposition complètement blancs et ouverts l’un sur l’autre. Dans la vitrine, un clown de Daniel Amadou construit autour d’une roue de vélo se dresse devant une toile tout en éclats de couleur de Maryse Bonneau, comme pour indiquer aux passants l’aspect collectif de l’exposition : les œuvres sont distinctes, mais mises en relation pour susciter un regard dans lequel elles interagissent.

Pour l’exposition à Soissons les six peintres, dessinateurs et sculpteurs avaient choisi le thème de la Crucifixion, sans l’imposer. Ici, chacun a ses sujets, ses préoccupations et ses inspirations, et c’est leur présence consciemment partagée qui crée l’ambiance et rappelle les rapports d’artiste à artiste. Michel Gasqui, animateur du groupe, est réaliste : « Il faut convenir d’un thème un an à l’avance. »

Les assemblages d’Hélène Loret commencent par intriguer, en associant des éléments qui donnent l’envie de comprendre l’histoire qui les relie, puis inquiètent en refusant de se prêter à ce jeu trop facile. Les titres, tout un poème chaque fois, ajoutent à l’interrogation. Une touche de perversité ne serait pas loin.

Daniel Amadou, absent au Mexique, a laissé accrocher ses « drôles d’oiseau », une volée de têtes de rapace sur fond d’ardoise couleur corbeau, et qui font semblant d’être féroces, sans arriver à cacher leur bonne humeur.

Marie-Laurence Maïtre, Hélène Loret, Maryse Bonneau et Michel Gasqui

Marie-Laurence Maïtre, Hélène Loret, Maryse Bonneau et Michel Gasqui

Eric Meyer, le Parisien du collectif, élabore ses personnages et leur entourage jusqu’à l’extrême, mais en gardant l’innocence de quelqu’un qui griffonnerait sur un papier pour mieux se concentrer.

Les maisons et bâtiments abandonnés de Michel Gasqui sont devenus familiers sans être moins mélancoliques (ou protestataires : quels abus les ont vidés ?). Le carton ondulé n’a jamais été aussi éloquent. Dans un autre registre il expose une tablée de « personnages », marionnettes statiques ingénieuses faites d’objets de récupération, chacun éclairé plus qu’identifié par une étiquette.

Parmi d’autres plus figuratifs, plusieurs tableaux de Maryse Bonneau continuent à explorer la fragmentation des surfaces, et l’effet de vibration optique imparti aux couleurs.

Un élément fort de l’exposition est une série de tableaux par Annie-Claire Alvoët. De loin, les formes bleues sur un fond marron clair paraissent abstraites. De près le visiteur s’aperçoit qu’elles marquent le relief de torses de femme nus. La série s’inspire du mouvement féministe des « Femen », qui manifestent en se dénudant.

Tableau d'Annie-Claire Alvoët au sujet des Femen

Tableau d’une série d’Annie-Claire Alvoët sure les Femen

L’exposition a été inauguré par Marie-Laurence Maître, adjointe à la culture de la Ville de Saint-Quentin, qui rappelle qu’un événement culturel a lieu dans cette galerie municipale chaque semaine, et que les voisins de Soissons y sont accueillis avec plaisir.

Une telle exposition est un outil, qui montre que l’intérêt d’agir en collectif n’est pas tant de créer une « Ecole axonaise » que de cheminer à la lumière et à l’ombre de chacun des autres.


DM ajoute :
Avant l’ère du Thalys, quand les trains pour la Belgique et les Pays-Bas s’arrêtaient encore à Saint-Quentin, j’y passais souvent, pour déposer femme en enfants à la gare ou les reprendre. Quand j’avais le temps, après le départ ou avant l’arrivée du train, je montais la rue d’Isle – sans remarquer le commerce qui allait devenir une galerie, contournais la place de l’Hôtel de ville, jetais un coup d’œil vers la basilique dressée comme un piton rocheux, et redescendais vers la gare, dont le buffet servait de salle d’attente du train qui filerait vers les frontières du Nord ou en reviendrait en direction de Paris.

L’exposition m’y ramène. Les changements, appréciés ou non (comme les rocailles à mi-chaussée de la rue d’Isle) sont vécus comme de petites trahisons des images du souvenir. Les ténèbres dans la basilique se seraient encore plus assombries, plus contrastées avec les splendeurs Arts Déco de la ville.

Celles-ci s’imposent au regard, s’y insinuent aussi. Dans une petite rue obscure qui donne sur la rue d’Isle, un renflement au-dessus de la porte d’une maison simple, mitoyenne de celles de chaque côté, s’étend en hauteur jusqu’au second étage et se termine par un balcon entouré d’une broussaille de fer forgé. Voilà le principe de l’Art Déco : utiliser des formes géométriques, droites ou courbes, pour embellir un bâtiment sans jamais brouiller ni ses lignes ni sa fonction.

commentaires

Risque de coupures d'électricité pour cet hiver 2016-2017

Publié le 30 Novembre 2016 par katenana

Risque de coupures d'électricité pour cet hiver 2016-2017

Risque de coupures d'électricité pour cet hiver 2016-2017

Risque de coupures d'électricité pour cet hiver 2016-2017

 

 
 
Risque de coupures d'électricité pour cet hiver 2016-2017
 

La fourniture d'électricité risque d'être difficile pendant l'hiver 2016-2017, en raison de l’indisponibilité de plusieurs sites de production. Pour éviter les coupures, la RTE pourrait demander aux Français de modérer leur consommation électrique.

 

En cas de vagues de froid importantes et durables cet hiver 2016-2017, l'électricité risque de manquer, en raison de l'arrêt d'un grand nombre de centrales nucléaires, alerte le RTE (Réseau de transport d’électricité). Selon ce gestionnaire, les coupures de courant ne sont pas à exclure, "puisqu'entre 4 et 13 réacteurs nucléaires seront arrêtés au cours de l’hiver dont 13 en décembre 2016 et 9 début janvier 2017". 

Si l'hiver 2016-2017 est rigoureux, la RTE devra mettre en place des mesures exceptionnelles afin de préserver l'alimentation électrique des Français. Dans un premier temps, le Réseau prévoit d'interrompre "la consommation de 21 sites électro-intensifs volontaires", ce qui permettrait de réduire ponctuellement les besoins de 1 500 MW.  Si cela ne suffit pas, le RTE pourrait ensuite abaisser la tension de 5 % sur le réseau, sans interrompre l'alimentation électrique des Français. En tout dernier recours, le gestionnaire sera contraint de programmer des coupures d'électricité le matin (entre 8:00 et 13:00) et/ou le soir (entre 18:00 et 20:00) en jours ouvrés.

Mise à contribution des citoyens

Le RTE lancera le 5 décembre 2016 un nouveau dispositif d'alerte citoyen, sur son application mobile Eco2Mix pour inciter les ménages à réduire leur consommation d'électricité durant les heures de tensions (8H-13H et 18H-20H). Il s'agira, par exemple, de démarrer le lave-linge ou le lave-vaisselle en heures creuses ou de baisser la température des pièces de 1° à 2°C avant de quitter son domicile. 

commentaires

Soissons, zone sensible

Publié le 24 Novembre 2016 par katenana

Soissons, zone sensible, n'a plus de brigade anti-criminalité

Soissons, zone sensible, n'a plus de brigade anti-criminalité

Soissons, zone sensible, n'a plus de brigade anti-criminalité

Lors d'une visite à Creil la semaine dernière, Bernard Cazeneuve avait vanté les moyens promis à la police et notamment aux BAC, les brigades anti-criminalité. Ces équipes opérant en civil sont le "bras armé" des commissariats. Sauf qu'à Soissons, la BAC n'existe plus depuis un an...

  •  

© Maxppp À Soissons, depuis l'été 2015, la Brigade anti criminalité n'existe même plus.

Nouveaux équipements des BAC, moyens supplémentaires pour la police... Les récentes annonces du ministre de l'Intérieur laissent songeurs à Soissons. Car dans cette ville, depuis 2015, la brigade anti-criminalité n'existe même plus... mise en sommeil faute d'effectifs.

Pour Cyrille Joly, représentant départemental adjoint "Unité-SGP-Police-FO" de l'Aisne, c'est un manque important pour la sécurité : "Une BAC, ça fait une voire deux patrouilles supplémentaires qui sont en appui sur les collègues qui sont en tenue et qui viennent intervenir aussitôt si jamais une intervention tourne mal".
 
La situation est d'autant plus regrettée que Soissons est classée zone sensible pour la police. 

Hier devant à l'occasion de la mise à l'honneur de policiers, le préfet de l'Aisne a annoncé l'arrivée d'une trentaine de fonctionnaires supplémentaires au début de l'année prochaine. Mais il n'a pas souhaité répondre à nos questions car ces décisions ne seraient pas encore validées par Paris.

Une annonce bienvenue, même s'il semble peu problable que ces effectifs permettent de recréer la brigade anticriminalité de Soissons. 
commentaires
1 2 3 > >>