Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

Parc Astérix

Publié le 7 Décembre 2016 par katenana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, valeurs, autres, LA SOCIETE

Parc Astérix

Parc Astérix

Parc Astérix, le plus fou des parcs à thème

Parc Asterix Installé à Plailly, dans l’Oise, à 30 km au nord de Paris, depuis 1989, le Parc Astérix reprend les aventures et l’univers de la célèbre bande bande dessinée » Astérix le gaulois » créée par Goscinni et Uderzo. Le Parc Astérix fait partie des trois premiers parcs d’attractions de France et accueille chaque année plus de 1,6 millions de visiteurs. Le parc est découpé en 6 zones thématiques accessibles avec la même entrée : l’égypte, la Gaule, l’empire romain, la Grêce, les vickings et à travers le temps. Vous aimez quand ça bouge vraiment et vous ne craignez pas que le ciel vous tombe sur la tête ? Alors, vous allez vous régaler au Parc Astérix. Six univers différents à découvrir en famille, 35 attractions et des spectacles adaptés pour tous à partir de 3 ans ! Le Parc Astérix vous propose plusieurs attractions comme le Grand Splatch où sensations et émerveillement donnent rendez-vous aux plus jeunes... mais sans jamais leur faire trop peur.

Parc AsterixAssistez à l’un des plus beaux spectacles de dauphins au Théâtre de Poséïdon, où soigneur et animal offrent un ballet aquatix qui émerveilleront à coup sûr vos enfants. Ne manquez pas le voyage en Égypte : Deux attractions retracent l’épopée de l’album Astérix et Cléopâtre. Dans l’Empire romain, retrouvez la vie en -50 av J-C au travers de 5 attractions. Vous pourrez espionner le village gaulois au côté des troupes de César, traverser les rapides de Romulus et Rapidus, devenir Centurion d’élite en bravant la galère du Défi de César. Assistez à de grands spectacles qui raviront petits et grands au cœur des arènes romaines. En passant les deux fières colonnes, passez en Grèce antique. En 5 attractions vous traverserez le tonnerre de Zeus, puis la tranquille rivière d’Elis. Vous pourrez défier l’Hydre de Lerne, prendre d’assaut le Cheval de Troie, voler avec Icare. Envie de prendre la mer ? Direction le Drakkar des Vikings. Testez votre courage parmi 6 grandes attractions : Pour les amateurs de sensations fortes, elles sont pour les grands mais aussi pour les petits... à condition de ne pas avoir peur de se mouiller ! Le village gaulois vous promet ensuite de belles crises de rires, avec 9 attractions. Vous pourrez alors vous promener dans le village plus vrai que nature et croiser Abraracourcix le chef et son épouse Bonnemine, Panoramix le druide, Assurancetourix le barde... un spectacle vous les montrera tous dans leur vie quotidienne. Et pour poursuivre dans l’Histoire de France, voyagez A travers le temps, du Moyen Age au XIXème siècle 5 attractions et plein de spectacles vous présente les gaulois à travers les âges.

Parc Asterix Grand SplashDes défis pour petits et grands, de l’aventure à foison, des attractions uniques aux sensations inégalées, de grands spectacles vivants, une touche d’humour et un brin d’impertinence... Tels sont les ingrédients d’une potion testée et approuvée par des millions de visiteurs depuis 1989. En 2014, venez découvrir un tout nouvel espace au cœur du parc : la Forêt d’Idéfix ! Pour célébrer les 25 ans comme il se doit, l’effervescence et la bonne humeur sont au rendez-vous ! Avec Idéfix et ses amis, découvrez les folles inventions des Druides : 5 nouvelles attractions pour les Petits bonhommes, 2 aires de jeux et des surprises concoctées tout spécialement pour les petits Gaulois !

commentaires

Saint-Quentin: plus de 3 200 logements vides

Publié le 7 Décembre 2016 par katenana dans PICARDIE, autres, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, LA SOCIETE, politque actualité

LOGEMENTS A ST QUENTIN

LOGEMENTS A ST QUENTIN

Saint-Quentin: plus de 3 200 logements vides attendent des occupants

Saint-Quentin est une des villes françaises qui compte le plus de logements vacants (11 %). L’habitat dégradé, les loyers et taxes élevés en sont les principales causes.

Près de 11 % du parc immobilier de Saint-Quentin (soit exactement 3 226 logements) est vacant. L’INSEE compte 29 330 logements dans la ville (chiffres de 2012) qui se classe ainsi depuis plusieurs années dans les dix françaises avec le plus de logements vacant. « C’est un vrai problème », ne peut que constater Frédérique Macarez, maire. Elle pointe les « logements incorrects » qui n’offrent « pas de conditions de confort ni de propreté ».

Les habitants souhaitent un minimum de confort. « Essayer de louer des choses pas terribles, c’est fini », analyse Bertrand Vignon, agent immobilier (ERA). Il constate un parc de plus en plus vieillissant et qui n’attire pas. Les logements corrects ne connaissent pas de vacance. « Ce qui est récent se loue très bien. Une maison avec une ou deux chambres et un petit jardin, même en ville, ça se loue très bien. »

Pourtant, le prix des loyers fait tiquer la Confédération nationale du logement (CNL) par la voix de Corinne Bécourt. « Si vous voulez quelque chose de potable, dans le privé, il faut compter 600 €. Si la population de Saint-Quentin était riche, ça se saurait. » Elle est étonnée de la vacance : « Parce qu’à Saint-Quentin, il y a un manque de logement mais surtout de logement social. »

Quid de la vacance d’ailleurs dans le logement social ? « En cas de déménagement, il y a toujours une période de latence. Le temps des travaux », explique la représentante de la CNL. Mais il y a aussi les petites maisons que le bailleur Habitat Saint-Quentinois met en vente. Certaines peuvent rester des années à attendre un acquéreur.

Lors du conseil d’administration du bailleur le 1 er mars, il a été fait état, entre autres, d’un logement vacant rue de la Chaussée-Romaine depuis 2012, rue de Guise depuis 2009, rue Pierre-Ramus depuis 2006. « Les locataires n’ont pas toujours les moyens d’acheter. Certains attendent trois à quatre ans pour avoir une petite maison », regrette Corinne Bécourt. Elle pointe les logements de la cité Billion, murés à chaque départ de locataire. « Il y a des maisons qu’on laisse se dégrader. » Car les logements vacants posent des problèmes de sécurité. Le président d’Habitat Saint-Quentinois, Gilles Gillet, n’a pas répondu à nos sollicitations.

La mairie entend lutter contre la vacance de logement dans le parc privé. Le Plan national de requalification des quartiers anciens dégradés (PNRQAD) est une première étape. Les propriétaires qui font des travaux se voient allouer une subvention. « C’est un élément déclencheur pour rénover des propriétés », reprend le maire.

Pour l’agent immobilier, Bertrand Vignon, il n’y a pas de différence entre les quartiers. Autrement dit, il n’y a pas un quartier qui connaît plus de vacance qu’un autre à cause d’un habitat dégradé. « Le faubourg d’Isle n’a pas bonne presse mais il y a des ventes. Un acheteur a pris deux petits biens dans ce quartier. Le premier pour habiter, le second pour investir et louer. »

Le logement vacant peut aussi venir des successions qui se passent mal. Les logements sont abandonnés dans les méandres des actions des héritiers. Le pourcentage n’est pas connu. Enfin, les taux locaux élevés d’impôt incitent aussi à aller voir en campagne si la fiscalité est moins forte.

commentaires

le chemin des dames CRAONNE

Publié le 7 Décembre 2016 par katenana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, LA SOCIETE, HISTOIRE, la vie d antan

BIENVENUE CHEZ KATE

Aisne Somme Oise - Picardie
 

le chemin des dames CRAONNE

le chemin des dames  CRAONNE

Le 16 avril sur le Chemin des Dames

A la date anniversaire de l’offensive du printemps 1917, dite "offensive Nivelle", le 16 avril, le Département de l’Aisne propose une journée de mémoire en hommage à tous les morts, blessés et disparus de la Grande Guerre, sans distinction de pays.

La journée de mémoire du Chemin des Dames...10 ans déjà

Depuis 2007 et le 90e anniversaire de la bataille du Chemin des Dames, le "16 avril" est devenu l’un des rendez-vous incontournables parmi les événements de mémoire de la Première Guerre mondiale. Journée citoyenne, elle offre à chacun la possibilité de découvrir ou redécouvrir l’histoire des hommes et des lieux du Chemin des Dames.
PROGRAMME :

5H45 Marche à l’aube
Marche commentée par Noël Genteur. Départ de la place de la Mairie à Craonne, à l’heure où des milliers de soldats furent jetés dans la bataille, le 16 avril 1917.
Durée : 3h30, pour bons marcheurs (9 km + dénivelé), temps comprenant les arrêts commentés, passage par le calvaire de Craonnelle, le monument des Basques, le plateau de Californie, retour à Craonne. A la première halte, illumination du plateau. Collation à l’arrivée.

14H Marche "16 avril 1917 vers Chivy : dans les pas des combattants français"
Marche commentée par Yves Fohlen, guide-conférencier à la Caverne du Dragon. Départ de la place de la mairie à Vendresse-Beaulne, passage par le village détruit de Chivy. Durée : 2h30, avec les arrêts commentés.

18H : Spectacle "L’autre Chemin des Dames"
Par la compagnie Ecart théâtre de Clermont-Ferrand, salle polyvalente de Corbeny.
A partir du texte "Des hommes passèrent" de Marcelle Capy, journaliste et écrivain libertaire, le spectacle est conçu et joué par Pascale Siméon, Marielle Coubaillon, Anne Gaydier et Jean-Louis Bettarel.
Gratuit, sans réservation, dans la limite des places disponibles.

20H30 : "Marche des brancardiers"
Courte marche du soir vers le cimetière militaire de Craonnelle par les chemins de traverses des saillants.
Départ de la place de la mairie à Craonne, distribution de cyalumes.
En route, lectures et récits de soldats du Chemin des Dames, par des comédiens d’Axothéa, Fédération des troupes de théâtre amateur de l’Aisne.

21h30-22H : Illumination en musique du cimetière militaire de Craonnelle
A l’aide de 2000 bougies.
Hommage musical avec "L’ensemble du Plateau" : chants et musiques de la Grande Guerre à aujourd’hui.

commentaires

LE CYNODROME DE SOISSONS

Publié le 7 Décembre 2016 par katenana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, valeurs, AUTRES, LA SOCIETE

BIENVENUE CHEZ KATE

Aisne Somme Oise - Picardie
 

LE CYNODROME DE SOISSONS

LE CYNODROME DE SOISSONS

/ Picardie / Aisne / Soissons

Courses de lévriers à Soissons (02) : les paris sont ouverts

A Soissons, le seul "cynodrome" de la Région, redémarrait ses activités ce dimanche pour une nouvelle saison. A l'opposé des courses hippiques, ce type de compétition brasse des sommes pariées peu importantes, mais l'ambiance continue d'attirer le public.


Dimanche, le cynodrome de Soissons a repris ses activités.
Soleil, ambiance et parieurs étaient au rendez-vous, même si les sommes brassées sont peu importantes.

Il n'existe plus que douze sociétés en France dont une seule dans notre Région. Mais à Soissons, pour les organisateurs de courses de lévriers, ce qui compte, c'est de perpétuer cette vieille tradition.

De la chasse au cynodrome
Cette tradition trouve son origine dans la chasse. La chasse avec des lévriers a été interdite en 1844, sous prétexte que les chiens étaient trop rapides et ne laissaient pas leur chance au gibier.
Introduites dans les années 20 en Grande-Bretagne, les courses de lévriers n'ont vraiment démarré que dix ans plus tard en France avec l'autorisation des courses de lévriers et du pari mutuel.
En 1986, les sociétés de courses de lévriers ont atteint leur apogée en france avec un montant total des enjeux de 10 millions de francs.

Prochaine course à Soissons, le rendez-vous est fixé à 14 heures, le 8 mai 2016.

commentaires

Jobs d'été 2016 en Picardie

Publié le 7 Décembre 2016 par katenana

Jobs d'été 2016 en Picardie

Jobs d'été 2016 en Picardie

/ Picardie

Jobs d'été 2016 en Picardie : forums et offres d'emplois

Pour trouver un job d'été ou d'appoint, il faut se lancer dès maintenant. Voici quelques dates de rendez-vous pour des forums en Picardie.
A quelques mois du début de la saison estivale, il est grand temps de rechercher un job d’été. Mais quel secteur privilégier, quel salaire espérer, quelle durée proposer... ?

Les travaux agricoles sont très variés et offrent des possibilités de job tout au long de l'année.
A chaque saison son activité : ramassage de légumes, cueillette de fruits, vendanges, conditionnement, etc. Ces travaux exigent une bonne forme physique et l'hébergement est rarement proposé.
Privilégiez les contacts locaux : rencontrez les producteurs sur les marchés ou lors des journées portes ouvertes.

Des salaires en baisse depuis deux ans
Selon l’étude de la plateforme Qapa.fr, les salaires des jobs d’été ont baissé depuis deux ans. Ainsi, le salaire moyen le plus élevé est ainsi passé de 1 680 euros brut par mois en 2014 à 1598 euros brut par mois en 2016.

Trouver un job d’été en Picardie : les forums
Laon : mercredi 30 Mars 2016 au CIJ de l’Aisne de Laon – 56 boulevard Gras Brancourt renseignements : 03 23 23 70 09 cij.aisne@gmail.com

Soissons : Actif’été le mercredi 20 avril 2016 de 17h à 21h sur le parc Gouraud renseignements : 03 23 53 16 32

Chauny : le mercredi 11 mai 2016 de 10h à 17h au Point Information Jeunesse de Chauny - rue de la Poste - renseignements : 03 23 40 07 06

N HESITEZ PAS CONTACTER LES N ° téléphone

commentaires

Bloctel :

Publié le 7 Décembre 2016 par katenana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, valeurs, politique actuelle

Bloctel : la nouvelle liste d'opposition au démarchage téléphonique à partir du 1er juin 2016

Bloctel : la nouvelle liste d'opposition au démarchage téléphonique à partir du 1er juin 2016

C'est à partir du 1er juin 2016 que la nouvelle liste d'opposition au démarchage téléphonique va être effectivement ouverte.

C'est ce qu'a confirmé la secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire le 3 mai 2016.

À cette date, les consommateurs pourront s'inscrire gratuitement sur ce registre d'opposition.

Pour cela, ils devront entrer leur(s) numéro(s) de téléphone fixe(s) et/ou portable(s) sur le site www.bloctel.gouv.fr (qui ne sera accessible qu'à partir du 1er juin). Ils recevront alors un récépissé précisant la date à laquelle leur inscription sera effective. L'inscription sera effective au maximum 30 jours après la réception du récépissé.

Le récépissé mentionnera également la durée d'inscription sur la liste d'opposition, à savoir 3 ans. Et 3 mois avant l'expiration de ce délai de 3 ans, les consommateurs seront contactés par courriel ou courrier postal pour renouveler, s'ils le souhaitent, l'inscription de leur(s) numéro(s) sur le registre d'opposition.

Si les appels continuent, les consommateurs pourront s'identifier sur le site www.bloctel.gouv.fr afin de remplir le formulaire de réclamation. Les services de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) mèneront les enquêtes nécessaires.

Toutefois, le démarchage restera autorisé dans les situations suivantes :

« en cas de relations contractuelles préexistantes » (par exemple, votre banque pourra continuer à vous appeler pour vous formuler des offres) ;
en vue de la fourniture de journaux, de périodiques ou de magazines ;
de la part d'instituts de sondage ou d'associations à but non lucratif, dès lors qu'il ne s'agira pas de prospection commerciale.

Les spams vocaux et les SMS, pour lesquels il existe déjà un numéro de signalement, ne sont pas concernés par Bloctel. Ils doivent être renvoyés par SMS au 33 700.

En outre, en attendant la mise en place de ce service Bloctel, sachez que tous les opérateurs de téléphonie proposent à leurs abonnés de s'inscrire gratuitement sur une liste d'opposition. Il existe 2 types de listes d'opposition :

la liste rouge (les coordonnées téléphoniques de la personne inscrite sur cette liste ne sont pas mentionnées sur les listes d'abonnés ou d'utilisateurs) ;
la liste orange (les coordonnées téléphoniques de la personne inscrite sur cette liste orange ne sont plus communiquées à des entreprises commerciales en vue d'une utilisation à des fins de prospection directe. L'inscription sur la liste orange permet d'éviter le démarchage des entreprises commerciales mais les coordonnées téléphoniques de la personne inscrite continue de figurer dans l'annuaire universel).

Rappel :

le service Bloctel remplace le service Pacitel qui a fermé le 1er janvier 2016 (les personnes qui étaient inscrites sur Pacitel devront se réinscrire sur Bloctel).

commentaires

PICARDIE Les télévisions locales

Publié le 7 Décembre 2016 par katenana dans PICARDIE, autres, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, LA SOCIETE

http://www.lesamarien.fr/

http://kate.mapicardie.fr/

PICARDIE Les télévisions locales ont gagné leurs premiers combats

PICARDIE Les télévisions locales ont gagné leurs premiers combats


Aujourd’hui et demain à Saint-Quentin se tiennent les assises des télévisions locales. Une nouvelle fréquence arrive pour Wéo : la Picardie.
Jean-Michel Lobry et Jean-Luc Nelle espèrent beaucoup de l’arrivée de Wéo Picardie.

 

Il y a du mieux. Voici deux ans, lors des dernières assises des télévisions locales, le président du syndicat, Christophe Musset, avait prévenu : « J’aurais aimé vous dire que les nouvelles sont bonnes, que nous avons de nouvelles ressources, qu’elles nous permettent d’être rentables mais ça, je ne peux pas vous le dire maintenant. Tout n’est pas acquis, il faudra suer fort. » Depuis septembre 2015, la situation a sensiblement évolué vers une meilleure exposition. Le syndicat des télévisions locales de France (TLF) a convaincu les opérateurs (Orange, Free, Bouygues...). « Le syndicat a bossé pendant un an. Nous sommes tous sur le canal 30 », se réjouit Jean-Michel Lobry, vice-président de TLF et PDG de Wéo Nord-Pas-de-Calais. La mosaïque propose l’accès à toutes les chaînes locales de France.

Exit « le canal 888 » autrefois proposé. C’est une première étape. La deuxième étape, c’est la haute définition. Les chaînes locales ont failli rester sur le quai de la HD. Mais le conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a imposé ses directives. Toutes les chaînes locales sont désormais disponibles en haute qualité. Une autre victoire. Car, dans le monde de la télévision, un milieu hyper concurrentiel, rien n’est simple.

« Beaucoup d’entre nous

tirent la langue »

Comme dans la presse écrite, les télévisions locales doivent suivre le mouvement du numérique. Une solution s’est imposée : le partage des contenus. « 75 % des moins de 24 ans ne regardent plus la télévision. Tout cela nous contraint à transformer nos modèles de façon fulgurante », admet Jean-Michel Lobry. Ce sera d’ailleurs l’un des thèmes phares des assises de la télévision qui se tiennent lundi 6 et mardi 7 juin, au théâtre Jean-Vilar de Saint-Quentin : le first digitale. C’est la diffusion des contenus produits par les équipes des chaînes locales sur internet et les smartphones en particulier. C’est l’avenir. Pour capter un auditoire de plus en plus tourné vers Dailymotion et Youtube.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. « Dix millions de Français regardent de la vidéo sur internet », appuie Jean-Michel Lobry. La clé réside aussi dans l‘objectif à monétiser les contenus, qui sont, la plupart du temps, accessibles, gratuitement sur le net. Car les chaînes locales dépendent toutes de leurs partenaires institutionnels. À Saint-Quentin, MATÉLÉ perçoit, entre autres subventions et chaque année, 800 000 euros de la Ville et de la communauté d’agglomération. « Beaucoup d’entre nous tirent la langue, beaucoup présentent des résultats déficitaires mais nous tenons. »

Les chaînes locales comptent sur ce partage des contenus, des moyens pour innover et parler uniquement de ce qui se passe au coin de la rue. Une conquête qui semble se dessiner au regard des audiences enregistrées ces derniers mois. Les téléspectateurs sont demandeurs. Il y a vraiment du mieux.
Wéo a le feu vert du CSA pour la Picardie

La nouvelle est tombée jeudi dernier : à partir du 2 octobre prochain, Wéo émettra en Picardie. Le CSA a donné la fréquence à la chaîne lilloise, déjà très bien implantée sur le Nord et le Pas-de-Calais. C’est donc une véritable chaîne régionale qui émettra, celle de la région des Hauts-de-France toute entière. Jean-Michel Lobry, PDG de Wéo Nord-Pas-de-Calais et Jean-Luc Nelle, PDG de MATÉLÉ ont été auditionnés par les sages du CSA et le résultat est tombé : c’est oui.

MATÉLÉ, la chaîne locale saint-quentinoise, fournira des programmes à sa grande sœur. Six personnes composeront Wéo Picardie en plus des vingt-quatre membres opérationnels de Wéo Nord-Pas-de-Calais. La chaîne régionale diffusera aussi des programmes, produits par les autres télévisions locales, regroupées dans le syndicat des télévisions locales de France. Jean-Michel Lobry aimerait que la chaîne « s’investisse dans la citoyenneté ». « La télévision locale, c’est la voix des habitants. »

commentaires

l'informatique à partir de la rentrée 2016

Publié le 7 Décembre 2016 par katenana

 
 

BIENVENUE CHEZ KATE

Aisne Somme Oise - Picardie
 

l'informatique à partir de la rentrée 2016 Le Plan "numérique

l'informatique à partir de la rentrée 2016 Le Plan "numérique

Les élèves français vont devoir se mettre à l'informatique à partir de la rentrée 2016

Le Plan "numérique à l'école" entre dans sa première année de mise en oeuvre à la rentrée. Le point sur les nouveautés qui seront généralisées au primaire, au collège et au lycée.

Le Plan "numérique à l'école", lancé par François Hollande en mai 2015, a pour but de faire entrer les élèves de plain-pied dans le monde numérique. Il doit équiper les collèges de ressources matérielles et pédagogiques, et créer de nouveaux enseignements de la primaire au secondaire. Il s'appuie également sur la réforme du collège et des programmes. Les premiers changements appliqués à tous seront visibles dès la rentrée de septembre, comme la ministre de l'Education l'a annoncé à L'Express.
"Le retard français dans l'école numérique a été utile"
Equipement des collèges: des tablettes pour "tous"

L'Etat va subventionner les conseils départementaux afin d'équiper un maximum de classes en tablettes ou en ordinateurs portables. Pour un euro investi par les collectivités, il s'est engagé à verser un euro. Un budget de près de 90 millions d'euros devrait y être consacré en 2016. Les classes concernées pour les trois années scolaires à venir sont les cinquièmes. Les premiers matériels arriveront courant octobre. Ils sont sélectionnés (marque, type...) par les conseils départementaux, qui pourront également prendre en charge une assurance.
Education aux médias et à l'information

Un cours d'éducation aux médias et à l'information est introduit à partir du CP et jusqu'à la 3e. Il s'agit d'un enseignement interdisciplinaire, dont l'objectif est de préparer les élèves à devenir des "cybercitoyens actifs et éclairés".

Il abordera notamment des notions comme la protection de la vie privée, le respect de la propriété intellectuelle, les enjeux sociétaux des réseaux, la lecture critique des médias et l'évaluation des sources. Dans le cadre de ces nouveaux programmes, le gouvernement a passé un accord avec des éditeurs de presse pour donner accès gratuitement, au sein des établissements, à plusieurs titres de presse quotidienne.
Fiche produite par le ministère de l'Education nationale sur les nouveaux programmes.

Fiche produite par le ministère de l'Education nationale sur les nouveaux programmes.

Ministère de l'Education nationale
Algorithmique et programmation à partir de la 5e

De la 5e à la 3e, les collégiens plancheront sur des problèmes d'algorithmique et de programmation. Ils seront sanctionnés par une nouvelle épreuve au brevet (sans ordinateur), intégrée à l'examen de mathématiques. Objectif visé: être capable d'écrire et d'exécuter un "programme simple".
Sensibilisation au code en primaire

Les plus jeunes enfants seront, eux, initiés au code dès le CE1. Cela pourra passer par la programmation des déplacements d'un robot, par exemple, ou la construction d'une figure simple. Les enseignements seront possibles avec ou sans matériel informatique.
Option "informatique" étendue au lycée

L'option "informatique et création numérique", déjà proposée par certains lycées en seconde, sera étendue en 1re et Terminale aux sections L et ES, à raison de 1h30 par semaine. Auparavant, seules les premières et les terminales scientifiques pouvaient choisir l'option "informatiques et sciences du numérique". Au programme: culture numérique et informatique, programmation, création de site web, développement de base de données...
Un service public d'attestations numériques de diplômes

Pour éviter les problèmes de perte des originaux de diplômes (qui ne peuvent être délivrés qu'une seule fois), le gouvernement mettra en place en cours d'année un nouveau service d'attestation numérique certifiée. Il permettra aux diplômés de toujours garder une trace de leur obtention, et aux futurs employeurs de la vérifier. Le service démarrera avec les diplômes du secondaire délivrés en fin d'année 2016-2017, puis sera progressivement étendu aux études supérieures et aux diplômes délivrés depuis 15 ans.

commentaires

Les voitures trop vieilles seront bien indésirables à Paris

Publié le 7 Décembre 2016 par katenana

Les voitures trop vieilles seront bien indésirables à Paris dès le 1er juillet

Les voitures trop vieilles seront bien indésirables à Paris dès le 1er juillet

Les voitures trop vieilles seront bien indésirables à Paris dès le 1er juillet
 

RESTRICTION - Accusés de trop polluer, les véhicules âgés de plus de vingt ans ne seront bientôt plus autorisés à circuler dans Paris. La date d'interdiction : le 1er juillet 2016. La sanction : une amende de 35 euros.

La circulation foisonnante sur l'avenue des Champs-Elysées / Photo d'illustration.

La circulation foisonnante sur l'avenue des Champs-Elysées

Le plan antipollution va laisser quelques automobilistes sur le bas côté. Les vieux véhicules seront en effet indésirables dans Paris intra-muros dès cet été. En pratique, quand et comment cette restriction sera-t-elle mise en place ? Metronews fait le point.

► L'interdiction des vieux véhicules sous peine d'amende
A compter du 1er juillet 2016, les voitures (essence et diesel) d'avant 1997 seront interdites dans la capitale du lundi au vendredi de 8h à 20h. Même restriction pour les deux-roues motorisés antérieurs au 31 mai 2000.

L'interdiction concerne déjà, depuis un an, les poids lourds et les bus datant d'avant 2001. En 2020, seuls les véhicules immatriculés après 2010 seront acceptés intra muros. L'automobiliste surpris à rouler quand même encourt une amende de 35 euros.

EN SAVOIR + >> Camions et autocars interdits à Paris : coup de com' ou vraie mesure antipollution ?

A noter ⇒ Des villes comme Grenoble, Strasbourg ou Versailles pourraient emboîter le pas à la capitale en interdisant l'accès à leur centres-villes aux vieux véhicules.

► Au moins 500.000 automobilistes concernés
Plus de 870.000 véhicules sont concernés par cette interdiction, selon 40 millions d'automobilistes. Un chiffre cependant plus élevé que celui avancé par la mairie, qui table plutôt sur 500.000.

Ceux qui voudraient s'en débarrasser en les vendant n'en tireront pas grand chose. Car ces véhicules de plus de 20 ans, qui ne valent déjà plus grand-chose, devraient en outre subir une dévaluation de 1250 euros en moyenne, selon les chiffres communiqués par l'association à nos confrères du Parisien.

► Des vignettes pour filtrer les véhicules
"Le contrôle se fera de façon aléatoire sur la carte grise" en journée en semaine, indiquait à metronews la mairie de Paris, contactée sur ce sujet voilà quelques semaines. En outre, selon les informations des Echos, des pastilles de couleur à coller sur le pare-brise devraient entrer en service dès le 1er juillet.

Celles-ci devraient aider les policiers à repérer l'âge et la motorisation des véhicules et donc à filtrer ceux qui sont autorisés à entrer dans la capitale (en journée la semaine). Après de nombreuses discussions, un arrêté en préparation devrait finalement fixer ce nombre de vignettes à six.

commentaires

Pays chaunois : des milliers de patients privés de leur médecin traitant

Publié le 7 Décembre 2016 par katenana dans tourisme dans l aisne, PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, autres, AUTRES, LA SOCIETE, VIE POLITIQUE

Pays chaunois : des milliers de patients privés de leur médecin traitant

Pays chaunois : des milliers de patients privés de leur médecin traitant

Pays chaunois : des milliers de patients privés de leur médecin traitant


En attendant la venue d’une médecin, les praticiens du cabinet des Remparts compensent le départ de leur confrère, à l’image du docteur Voisin.

 

La désertification médicale n’est plus une expression ; elle est en train de devenir réalité sur le secteur chaunois. Le départ des docteurs Lemrabet et Jourdain de Muizon, le 30 juin, laisse des milliers de patients dans le flou. Et ce n’est qu’un début puisque les docteurs Duhamel (fin août) et Seret devraient quitter leur cabinet – lequel est d’ailleurs en vente – dans quelques mois. « Si mon docteur est remplacé, ça ira », commentait hier une patiente en apprenant la nouvelle. Mais le souci se situe justement là : les départs ne sont pas compensés par les arrivées.

À court terme, « entre 6000 et 8000 patients seront sans médecin traitant », annonce Dominique Jourdain de Muizon, lequel n’a pas été en mesure de trouver un successeur « alors que je suis maître de stage depuis vingt ans ». C’est dire toute la difficulté à convaincre les jeunes diplômés...

« On se demande ce qu’on va faire »

Cette situation sanitaire pour le moins inconfortable, qui devrait encore s’aggraver courant 2017 avec notamment la retraite de deux ou trois docteurs, inquiète bon nombre de Chaunois. « On se demande ce qu’on va faire. C’est quand même très embêtant tout ça », résume Pierre. « Le pire, c’est que les autres médecins refusent de prendre d’autres patients car ils sont déjà surchargés », ajoute Sylvie. Sur les réseaux sociaux, quelques-uns essaient de s’échanger de bons « plans », mais ils sont rares.

Au cabinet des Remparts, l’arrêt du docteur Lemrabet et le temps partiel du docteur Picouet « qui ne consultera plus qu’une journée par semaine à compter de septembre », dévoile l’une des deux secrétaires, vont être comblés en partie par l’arrivée d’une docteur.

Il y a urgence

Mais ce ne sera qu’en octobre. Et elle ne prendra que les patients des deux généralistes cités précédemment. En attendant, les patients « isolés » peuvent être renvoyés « de manière exceptionnelle » vers les autres praticiens, si leur agenda leur permet. À noter que des renouvellements d’ordonnances ont été signés pour les personnes en ayant besoin « afin de ne pas les contrarier davantage ».

Dans une commune qui comptait en début d’année treize généralistes dont dix ayant plus de 55ans, d’après l’étude menée par un cabinet indépendant, il y a urgence à agir.

Un nouveau cabinet en septembre

Au-delà des mots, il faut du concret à l’image du cabinet médical privé qui est en cours de construction au nord-ouest de la ville (intersection du boulevard d’Andenne avec celui de Bad-Kostritz). Deux infirmières et un médecin (généraliste ?) devraient s’installer cet automne. « J’ai de la place pour d’autres praticiens médicaux ou paramédicaux », signale Eric Renouf. Lequel est prêt à accueillir « des étudiants, des remplaçants, ou ceux qui ne veulent plus investir dans leur cabinet » en contrepartie de locaux adaptés et d’un loyer.

Un autre projet est par ailleurs dans les tuyaux du côté de la ZAC l’Univers (du côté d’Intermarché). L’idéal serait qu’il aboutisse vite, histoire de rassurer la population et d’éviter, pendant les phases épidémiques, un engorgement redouté des urgences de l’hôpital.

Chauny est souffrante, des remèdes doivent être apportés.

 

commentaires
<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 50 60 70 80 90 > >>