Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

Articles avec #picardie catégorie

AISNE 02

Publié le 6 Septembre 2016 par katenana dans PICARDIE

commentaires

MON BLOG PICARD

Publié le 6 Septembre 2016 par katenana dans PICARDIE

commentaires

AVESNES SUR HELPES

Publié le 6 Septembre 2016 par katenana dans PICARDIE

commentaires

rapaces à Château-Thierry

Publié le 6 Septembre 2016 par katenana dans PICARDIE

rapaces à Château-Thierry

Immersion dans l’univers des rapaces à Château-Thierry

vendredi 26 août 2016

KATE nana

Blog des Picards

55 lectures

0 commentaires

commentaires

Les vendanges 2016

Publié le 6 Septembre 2016 par katenana dans PICARDIE

Les vendanges 2016

Les vendanges 2016 débuteront vers le 20 septembre, il est temps de s’inscrire.

lundi 29 août 2016

KATE nana

Blog des Picards

349 lectures

0 commentaires

800 places de vendangeursà pourvoir dans le sud de l'Aisne

Pôle Emploi, au travers de son point viticole, met en relation viticulteurs et vendangeurs. Les vendanges 2016 débuteront vers le 20 septembre, il est temps de s’inscrire.

On peut travailler toute l’année dans les vignes.

C ‘est le moment de venir ! » Hélène Diouy, responsable du point viticole au Pôle emploi de Château-Thierry, est formelle. « 800 contrats saisonniers de vendangeurs sont déjà disponibles sur les 1 400 nécessaires dans la vallée de la Marne », précise-t-elle.

Débardeurs, porteurs mais surtout cueilleurs, aucun prérequis n’est demandé pour participer aux vendanges. « Il faut simplement être mobile jusqu’au lieu de l’exploitation et puis être motivé et courageux. » Autres précisions utiles : pas besoin d’être inscrit au Pôle Emploi pour s’inscrire. Tout le monde peut se présenter et remplir une fiche auprès de la personne spécialement recrutée pour l’accueil au point viticole. « Angéline accueille des étudiants, des salariés qui prennent des congés pour les vendanges, des retraités, et bien sûr des demandeurs d’emploi. Nous essayons de faire un rapprochement géographique entre le lieu de résidence et le lieu de travail. Nous fournissons aux candidats les coordonnées des viticulteurs ou des prestataires qui recrutent, charge à eux de les contacter. » Côté rémunération, la référence est le SMIC et l’on peut enchaîner deux voire trois contrats d’affilée, « à condition d’aller au bout à chaque fois. Les dates de fin de contrat sont variables » Autre point d’importance, faire les vendanges n’entraîne pas une perte de droits aux indemnités chômage. Et puis, Hélène Diouy insiste, « Les vendanges dans un CV c’est un très bon point. Cela montre que l’on est volontaire et que l’on veut travailler. » Dernier point, le secteur viticole est un important pourvoyeur d’emplois dans le sud de l’Aisne, alors c’est peut-être l’occasion de se découvrir une vocation...

Pascal Froidefond

Contact pour employeurs et candidats : 03 23 69 59 02 aux horaires d’ouverture de Pole emploi ou directement sur place au 56, avenue de la République. Un dossier de candidature peut être demandé par mail à APE.0212@pole-emploi.fr et les offres sont consultables sur le site www.pole-emploi.fr.

Rédaction en ligne

Pôle Emploi, au travers de son point viticole, met en relation viticulteurs et vendangeurs. Les vendanges 2016 débuteront vers le 20 septembre, il est temps de s’inscrire.

On peut travailler toute l’année dans les vignes.

C ‘est le moment de venir ! » Hélène Diouy, responsable du point viticole au Pôle emploi de Château-Thierry, est formelle. « 800 contrats saisonniers de vendangeurs sont déjà disponibles sur les 1 400 nécessaires dans la vallée de la Marne », précise-t-elle.

Débardeurs, porteurs mais surtout cueilleurs, aucun prérequis n’est demandé pour participer aux vendanges. « Il faut simplement être mobile jusqu’au lieu de l’exploitation et puis être motivé et courageux. » Autres précisions utiles : pas besoin d’être inscrit au Pôle Emploi pour s’inscrire. Tout le monde peut se présenter et remplir une fiche auprès de la personne spécialement recrutée pour l’accueil au point viticole. « Angéline accueille des étudiants, des salariés qui prennent des congés pour les vendanges, des retraités, et bien sûr des demandeurs d’emploi. Nous essayons de faire un rapprochement géographique entre le lieu de résidence et le lieu de travail. Nous fournissons aux candidats les coordonnées des viticulteurs ou des prestataires qui recrutent, charge à eux de les contacter. » Côté rémunération, la référence est le SMIC et l’on peut enchaîner deux voire trois contrats d’affilée, « à condition d’aller au bout à chaque fois. Les dates de fin de contrat sont variables » Autre point d’importance, faire les vendanges n’entraîne pas une perte de droits aux indemnités chômage. Et puis, Hélène Diouy insiste, « Les vendanges dans un CV c’est un très bon point. Cela montre que l’on est volontaire et que l’on veut travailler. » Dernier point, le secteur viticole est un important pourvoyeur d’emplois dans le sud de l’Aisne, alors c’est peut-être l’occasion de se découvrir une vocation...

Pascal Froidefond

Contact pour employeurs et candidats : 03 23 69 59 02 aux horaires d’ouverture de Pole emploi ou directement sur place au 56, avenue de la République. Un dossier de candidature peut être demandé par mail à APE.0212@pole-emploi.fr et les offres sont consultables sur le site www.pole-emploi.fr.

commentaires

Beauvais pour Miss Picardie !

Publié le 6 Septembre 2016 par katenana dans PICARDIE

Beauvais pour Miss Picardie !

KATE nana

mardi 6 septembre 2016

Blog des Picards

GAUCHY (02) La nouvelle Miss Aisne se nomme Océane Lavarenne Publié le 05/09/2016 Courrier picard Réagir 0partage Partager Twitter Google+ Le journal du jour à partir de 0,75 € La jeune femme de 19 ans, originaire de Bassole-Aulers, près de Coucy-le-Château, a été élue samedi soir à la MCL de Gauchy. Il s’agissait de sa première participation. 1 / 16 Océane Lavarenne a été élue parmi les huit premières par le public, puis choisie par le jury. Imprimer - A + Sertie du nº15 sur quinze candidates, elle a toujours été la dernière à se présenter ou à défiler. Mais c’est bien Océane Lavarenne qui a été élue Miss Aisne, samedi 3 septembre, à la MCL de Gauchy. Une belle surprise pour la jeune femme de 19 ans, originaire de Bassole-Aulers, près de Coucy-le-Château, et totalement novice dans le monde des Miss. « Je suis très émue, livre cette étudiante en licence d’écogestion à Reims. Je ne m’attendais pas à devenir Miss Aisne, car il y avait beaucoup de belles candidates. » La jeune femme, qui se destine à travailler dans les ressources humaines, a été poussée par son entourage à se présenter à l’élection. « C’est la première fois que je participe à ce genre de concours. Je n’avais jamais fait de mannequinat ni de défilé. Ma famille m’a encouragée, car elle estimait que j’avais le potentiel, livre la jeune femme, qui croule sous les demandes de photos mais parvient tout de même à embrasser ses parents, venus l’encourager. J’étais un peu stressée, car ce n’est pas un monde que je connais, mais ça s’est très bien passé, comme l’équipe de Miss Aisne nous a mises en confiance. » Un long parcours du combattant La jeune femme est suivie au classement par Clémence Rogel, 23 ans, de Saint-Quentin, sa première dauphine, puis par Marion Jolly (18 ans, Gauchy) et par Rachel Struby (20 ans, Flavy-le-Martel), respectivement deuxième et troisième dauphines. Avant d’en arriver là, les quatre jeunes femmes, qui sont sélectionnées pour Miss Picardie, le 25 septembre à l’Élispace de Beauvais, ont dû passer par les traditionnels défilés en robes de soirée, en maillots de bain et en robes de mariées. Chacune d’entre elle a également dû se présenter, les candidates étant également jugées sur leur personnalité. Si certaines ont sans doute perdu des points en alignant des poncifs, du type « J’apporte énormément de soutien aux refuges animaliers » ou « Je me présente pour relever le défi de ma timidité », d’autres ont pu faire valoir leur originalité. C’est le cas d’Océane Lavarenne, qui en a profité pour informer qu’elle était « triple championne de France d’arc à poulies ». Pas de doute, la nouvelle Miss Aisne a su viser juste. Pour la nouvelle tenante du titre, il s’agira désormais de faire face à un nouveau type de compétition, celui des Miss. Les nombreuses échéances ne lui font pas peur. « On fera avec. Si j’ai été élue, c’est que j’ai mes chances pour Miss Picardie. Je fais confiance à l’équipe. »

commentaires
<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27