Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

Articles avec #picardie catégorie

VIERZY

Publié le 26 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, HISTOIRE

En 1972, le village de Vierzy (02) a été le théâtre de la 3e catastrophe ferroviaire la plus meurtrière de France.
Ce samedi, il y a 40 ans jour pour jour, le 16 juin 1972, que le petit village de Vierzy à côté de Soissons a vécu un drame qui a marqué à tout jamais la mémoire des habitants de cette commune de l'Aisne. La troisième catastrophe ferroviaire la plus meurtrière de l'histoire de France, faisant 108 morts et 111 blessés

HHistoire de la commune

VIERZY, VERSI en 1186,  . Petit village de l'ancien Soissonnais, situé à l'extrémité d'un étroit vallon, à 52 km au sud de Laon et à 12 km de Soissons, autrefois de l'intendance, des bailliage, élection et diocèse de cette ville, aujourd'hui du canton d'Oulchy, arrond. et diocèse de Soissons.
Patrons : saints Ruffin et Valère.
Population : 1760 : 49 feux
Dépendances en 1864 : Vauxcastille (hameau); Morembeuf (ferme).
On voit à Vierzy les restes d'un château où habita la comtesse de Beaufort et les ruines d'une enceinte où se donnèrent plusieurs tournois.
Ce village est la patrie de Josselin de Vierzy, évéque de Soissons au XIIe siècle [1].

L'effondrement du tunnel de Vierzy

Le 16 juin 1972, l'effondrement de la voûte du tunnel a provoqué un grave accident ferroviaire au passage de deux autorails. Le bilan fut extrêmement lourd : 108 morts et 111 blessés, soit l'accident ferroviaire le plus meurtrier en France depuis 1933 et le troisième le plus meurtrier dans l'histoire ferroviaire française.

Résultat de recherche d'images pour "Vauxcastille, Vierzy SUCRERIE"

Résultat de recherche d'images pour "vauxcastille 02"

L ANCIENNE SUCRERIE

Résultat de recherche d'images pour "Vauxcastille, Vierzy SUCRERIE"

commentaires

SOISSONS

Publié le 25 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, LA SOCIETE

Soissons
 L’ESPRIT DE CLOVIS 
La ville « blanche » construite en pierre calcaire est un véritable berceau historique. Clovis l’avait d’ailleurs choisie comme capitale. Même si l’épisode du vase a longtemps participé à sa renommée, Soissons n’est pas uniquement réputée dans les manuels scolaires ! 
Soissons est pourvu de beaux atours pour nous inviter à sa découverte : l’ancienne Abbaye Saint-Jean-des-Vignes, la cathédrale Saint-Gervais Saint-Protais, la crypte Saint-Médard nécropole royale …

Classée Ville d’Art et d’Histoire en 1988, elle tient son nom d’un peuple gaulois : les Suessions.

Résultat de recherche d'images pour "SOISSONS"

PLACE DE LA REPUBLIQUEl

Résultat de recherche d'images pour "SOISSONS"

LE MARCHE COUVERT

Image associée

Le Palais de l’Intendance de Soissons - Aisne MAIRIE

Le Palais de l’Intendance de Soissons - Aisne - hotel:

 

commentaires

La Ferté-Milon, Picardie

Publié le 24 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, HISTOIRE

Du bassin de La Villette à La Ferté Milon dans le département de l'Aisne, il y a le canal de l'Ourcq, étroit et peu profond qui reprend petit à petit du service, grâce à une nouvelle activité, le tourisme fluvial. De Paris au terminus, la balade attire de plus en plus les amateurs de dépaysement. Reportage.Dans les derniers kilomètres du canal de l'Ourcq, aux environs de La Ferté Milon, entre Seine et Marne, Aisne et Oise serpente la portion de la rivière canalisée depuis François 1er.Interview de Maxime MARTIN "Un canal deux canaux" qui a lancé le tourisme fluvial sur le canal.Depuis quelques années, le canal revit peu à peu, on redécouvre ses paysages tranquilles grâce à des croisières d'un jour ou d'une après-midi. Les bateaux sont spécialement conçu pour y naviguer.Maxime MARTIN parle du projet d'ascenseur à bateaux qui relierait le canal à La Marne.En attendant, le voyage s'arrête à Port aux Perches, à 107 kms du bassin de La Villette et deux jours et demi de navigation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Ferté-Milon, Picardie: tourisme 

Photo de La Ferté-Milon de Aisne

 
 

Visitez La Ferté-Milon

 

La Ferté-Milon est une petite ville au sud-ouest du département de l'Aisne (Picardie), au sud-ouest de Soissons et nord-ouest de Château-Thierry, sur le Canal de l'Ourcq.

Une ville tranquille, La Ferté-Milon est dominé par son château (ci-dessous). Une promenade autour de la ville elle-même révèle d'autres points d'intérêt tels que le 12ème-17ème siècle église de Notre-Dame, le clocher étant d'une conception inhabituelle, y compris une petite tour ronde à chaque angle.

Il y a aussi un pont de fer traversant le canal (par Gustave Eiffel) qui mène au parc où vous pourrez vous promener le long du canal.

Vous trouverez plusieurs références à Jean Racine dans la ville dont un couple de statues et un petit musée. Jean Racine est un dramaturge siècle très appréciés du 17e siècle qui est né et a passé la première partie de sa vie à La Ferte-Milon.

Le Château de la Ferté-Milon

La construction du château a commencé en 1392 mais ne fut jamais achevé parce que quand le propriétaire, Louis d'Orléans, a été assassinée en 1407 les travaux de construction est venu à un arrêt brusque. Le bâtiment existant à l'exception de la façade a été détruit pendant les guerres de Religion.

Nous pouvons seulement nous demander ce qu'il aurait été si complète - Louis d'Orléans est dit d'avoir planifié le plus beau château en France - mais la façade de La Ferté-Milon château parvient à transmettre quelque chose de la grandeur du château et de faire allusion à ce qui aurait pu.

 

commentaires

La terrible histoire du château de Coucy

Publié le 24 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, tourisme dans l aisne, HISTOIRE

La terrible histoire du château de Coucy
 
 
Il y a 100 ans, le 20 mars 1917, près de 70 tonnes d'explosif avaient
raison du majestueux château de Coucy.
Découvrez son histoire millénaire !
Vue générale de la façade du château de Coucy 1916 - Philippe Berthé - Centre des monuments nationaux
Édifié à partir de 920 par l'archevêque de Reims, le château est embelli
et fortifié au XIIIe par Enguerrand III de Coucy. Un siècle plus tard,
un autre Enguerrand transforme le château en véritable palais. Il meurt
sans héritier.
Vue générale du Château de Coucy et de la ville © Jean-Luc Paillé - Centre des monuments nationaux
Devenu propriété de la Couronne de France, le château reçoit la visite
de François Ier qui en fait un rendez-vous de chasse
ou encore d’Henri IV !
Francois 1er © Patrick Müller - Centre des monuments nationaux
Après des siècles de prospérité, le château et ses fortifications sont
démantelés en 1652 suite à la Fronde. Le site devient alors une carrière de
pierres.
Château de Coucy © Philippe Berthé - Centre des monuments nationaux
Au XIXe siècle, l’intérêt croissant pour les ruines remet le château de
Coucy sous le feu des projecteurs. Louis-Philippe d’Orléans le rachète et fait appel à un
architecte pour consolider les ruines et mieux mettre en valeur ce site exceptionnel. Sous
le Second Empire, Viollet-le-Duc est chargé, en parallèle du chantier du château de
Pierrefonds, de mener une campagne de restauration à Coucy.
[Château de Coucy] : [dessin] © Bibliothèque nationale de France
Au tout début du XXe siècle, le château de Coucy fait partie des 5
monuments les plus visités de France ! Doté du plus haut donjon
d’Europe, il est l’emblème du prestige de l’art français au Moyen Âge.
Au cours de la Première Guerre
mondiale, le château de Coucy est
occupé par
l’armée allemande dès 1914. Lors de leur repli, en 1917, le commandement
allemand décide de détruire ce
site stratégique. Le 20 mars 1917, le
donjon et les quatre tours
d’angle sont soufflés par des tonnes
de dynamite.
Le château de Coucy après la destruction du 20 mars 1917 © Philippe Berthé Centre des monuments nationaux
Le site est rouvert au public dès 1918 afin de montrer à tous les dommages de la
guerre. On choisit de ne pas reconstruire le château mais simplement de
procéder à une réparation des vestiges en conservant l’amas de décombres de
la tour maîtresse à titre de mémoire des destructions de la Grande Guerre.

 

commentaires

BASSOLES AULERS

Publié le 24 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, village autour de coucy

UN TOUT PETIT VILLAGE PRES DE 

ANIZY-PINON

 

Aucun texte alternatif disponible.

L’image contient peut-être : plante, arbre, ciel, maison et plein air

L’image contient peut-être : arbre, plante, ciel, plein air et nature

commentaires

Le #Mastodon Picard

Publié le 24 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, LA SOCIETE

Mapicardie.fr renait :Le #Mastodon Picard

Le #Mastodon #Picard

#Mastodon c'est quoi :

Ce sont des milliers de petits Twitter Like connectés entre eux à travers un protocole libre et ouvert. Un grand réseau social décentralisé, libre et sans pub.

Comme #Mastodon n'appartient à aucune société ou entité privé, tout le monde peut avoir son #Mastodon appelé une instance. #Mastodon le réseau social décentralisé qui appartient qu'à ses utilisateurs.

Comme l'idée me plait beaucoup, j'ai donné une nouvelle vie à MaPicardie.fr en créant une instance pour les Picards et Picardes. Alors rejoignez-nous sur

Mastodon est un serveur libre de réseautage social. Alternative décentralisée aux plateformes commerciales, la monopolisation de vos communications par une entreprise unique est évitée. Tout un chacun peut faire tourner Mastodon et participer au réseau social de manière transparente.
MAPICARDIE.FR
 
 

 

commentaires

LA THIERACHE

Publié le 19 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, valeurs, HISTOIRE

L’image contient peut-être : fleur, plante, ciel, nuage, arbre, plein air, nature et texte

L'Office de Tourisme du Pays de Thiérache et leFamilistère de Guise vous offrent 5 places d'exception pour visiter le Belvédère le 1er mai à 14h (entrée au Familistère de Guise incluse ce jour). Les conditions pour faire partie des heureux gagnants : aimer la page Facebook Tourisme Thiérache, aimer cette publication et la partager... Le Tirage au sort est prévu le 24, alors, bonne chance à toutes et tous !

Le belvédère d'Englancourt

Résultat de recherche d'images pour "guise 02120"

Résultat de recherche d'images pour "guise 02120"

Image associée

Guise de nos jours

Jean-Baptiste André Godin naît en 1817 dans une famille très modeste à Esquéhéries (Aisne). C’est en parcourant la France pour perfectionner son métier de serrurier qu’il se met en quête d’un idéal pratique de justice sociale. Cet ouvrier inventif crée en 1840 un petit atelier de fabrication de poêles en fonte de fer. Une vingtaine d’années plus tard, Godin est devenu un remarquable capitaine d’industrie, à la tête d’importantes fonderies et manufactures d’appareils de chauffage et de cuisson à Guise et à Bruxelles. Cet industriel autodidacte atypique est aussi journaliste, écrivain et homme politique. Il devient député de l’Aisne en 1871.
Nourri des idées de Saint-Simon, d’Étienne Cabet ou de Robert Owen, Godin a en 1842 la révélation de la doctrine de Charles Fourier. Il sera socialiste phalanstérien. Godin adhère à l’École sociétaire fondée par les disciples de Fourier. Le jeune industriel se révèle plus déterminé que le polytechnicien Victor Considerant dont il a soutenu en 1853 l’essai de colonie fouriériste au Texas. De 1859 à 1884, Godin bâtit à proximité de son usine de Guise une cité de 2000 habitants, le Familistère ou Palais social, la plus ambitieuse expérimentation de l’association du travail, du capital et du talent qui ait été conduite. Le Familistère est une interprétation critique originale du phalanstère de Fourier : une utopie réalisée.

Pendant trente ans, avec l’aide de sa compagne Marie Moret, Godin se consacre entièrement à sa mission réformatrice. Il surmonte toutes les oppositions : du Second Empire, puis de la République conservatrice, de ses concurrents en industrie, des fouriéristes, des habitants de la ville, de sa femme, de son fils, des employés et ouvriers de ses usines. Cependant, à partir de 1864, de nombreuses personnalités et délégations de coopérateurs de réputation nationale et internationale, visitent le Palais social et contribuent à faire connaître l’expérience de Godin en France et surtout à l’étranger : le philosophe Jules Simon ; l’architecte Henry Roberts, Wladimir Taneeuw, avocat fouriériste russe ; le pédagogue Jean Macé ; Edward Vansittart Neale, leader du mouvement coopératif anglais ; le poète et député Clovis Hugues ; les délégations des chambres ouvrières de Paris ; le socialiste américain Lawrence Gronlund, August Strindberg, Émile Zola…

Godin meurt en 1888. Il laisse un patrimoine bâti d’une ampleur exceptionnelle, plusieurs ouvrages importants sur la question sociale et, surtout, l’exemple d’une organisation profondément réformatrice. Longtemps méconnu, Jean-Baptiste André Godin est considéré aujourd’hui comme un des pères de l’économie sociale.

commentaires

Le champagne de l'Aisne et autres spécialités de l Aisne

Publié le 18 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE

Le champagne de l'Aisne et autres spécialités de l Aisne
Le champagne de l'Aisne et autres spécialités de l Aisne

Le Pinot Meunier est l'un des trois cépages essentiels à l'assemblage du champagne, avec le Chardonnay (qui apporte la finesse) et le pinot noir (aux arômes de fruits rouges qui donnent le corps et la puissance).
Du Pinot Meunier, les côteaux crayeux de l'Onois et la vallée de la Marne en sont riches ! Il n'est donc pas étonnant que le département de l'Aisne révendique 10&nbp;% des vignes à champagne (soit environ 2 600 hectares). Ce qui place ainsi toute la partie axonaise de la vallée de la Marne en appellation champagne.
Ce classement du vignoble en AOC est le fruit du combat du député-maire de Charly-sur-Marne (la plus grande commune viticole de l'Aisne), Emile Morlot. Grâce à son action, la loi champagne de 1927 (qui détermine les critères d'appellation contrôlée) engloba l'Aisne dans sa délimitation du vignoble, faite en fonction de l'histoire des communes et des parcelles.
Considérés comme des vins « clairs, légers, frais et frémissant » au Moyen Âge, les vins de champagne ont connu une véritable révolution au 17ème siècle avec deux grandes découvertes champenoises : le pressurage des raisins noirs en blancs (cela permet d'obtenir un blanc parfait et donne une meilleure conservation au vin) et la prise de mousse (procédé par lequel on obtient, par fermentation naturelle, une effervescence régulière et des bulles très fines).
Produit d'exception répondant à de nombreux critères (35 règles à respecter comme la durée minimum de vieillissement, la hauteur des vignes, les vendanges faites à la main...) et exigent certains gestes qui sont les mêmes depuis des siècles, le champagne fait l'objet d'une véritable protection par le Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne.
Ce comité lutte pour que les critères de qualité soient respectés afin de garantir l'exclusivité du nom « Champagne » dans le monde entier.

Les autres spécialités de l'Aisne

.le Dauphin est un fromage fabriqué à partir de maroilles frais que l'on brise en cours d'affinage puis que l'on malaxe avec de l'estragon et de la ciboulette.
Une fois poivré, il est mis en affinage en cave humide et lavé fréquemment. Vin de fruit, la Folie Douce est un apéritif réalisé à partir de fruits (groseilles, fraises, cassis, rhubarbe, mûres ou framboises) que l'on laisse fermenter naturellement.
Il est idéal en accompagnement d'un dessert, on le trouve en demi-sec ou moelleux.
Le haricot de Soissons est un haricot très gros et tout blanc. Il a été peu à peu supplanté par la pomme de terre, mais il connaît un regain d'intérêt grâce à un groupe d'exploitants passionné. Ils se sont réunis en confrérie et ont décidé de faire redécouvrir aux consommateurs le goût d'une grande finesse de ce haricot.
Préparés lors des foires, les rissoles des Sires de Coucy sont de petits pâtés farcis de poisson ou de viande frits.
Spécialité du Vermandois, le caghuse est un plat à base de rouelle de porc braisée avec des oignons

la confiture de lait de thiérache.Gourmandise lactée au goût caramel, la confiture de lait de Picardie1 se présente sous l’apparence d’une crème épaisse de couleur marron.Elaborée à partir de lait, de sucre, elle prend sa consistance grâce à une longue cuisson (5 à 8 heures).Dans l’assietteCette confiture de lait picarde se décline nature, au beurre salé, au chocolat, à la fleur de sel, à la noisette, à la vanille. Elle se déguste seule ou sur des crêpes, des gâteaux, des glaces, dans un yaourt.Un peu d’histoireVieille tradition des campagnes normande, bretonne, champenoise et franc-comtoise, la confiture de lait est aussi une spécialité revendiquée par la Picardie, notamment autour de Vervins (Thiérache).
Selon une légende du XIXe siècle, la découverte de la confiture de lait résulterait de la distraction d’un chef cuisinier de l’armée napoléonienne. Lors d’une bataille, le lait sucré prévu pour être distribué aux soldats aurait été oublié sur le feu, devenant cette mixture onctueuse et caramélisée…

commentaires

La Chapelle des Marins de Saint-Valery-sur-Somme.

Publié le 17 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, valeurs, HISTOIRE

La Chapelle des Marins de Saint-Valery-sur-Somme.
La Chapelle des Marins de Saint-Valery-sur-Somme.

La Chapelle des Marins dédiée au bienheureux saint Valery est l’un des plus emblématiques monuments de Saint-Valery-sur-Somme.
Ancienne dépendance de l'Abbaye aujourd'hui disparue, ce sanctuaire rescapé de la révolution, reconstruit et inauguré en 1880 s’élève majestueusement en plein champs sur le mont boisé qui domine la cité médiévale et la Baie de Somme.
L’édifice est intéressant par sa situation, son style architectural, son lieu magique et millénaire, l’histoire et la vénération qui s’y rattachent.

La Chapelle est ouverte par les bénévoles de l'Association les samedis, dimanches et jours fériés (15h00 à 18h00), de Pâques à fin septembre. On y trouve un moment de repos et de recueillement lors des promenades pédestres, en venant de la vieille ville ou par le sentier du Cap Hornu.
8000 à 9000 visiteurs s'y pressent chaque année, ...elle n'attend plus que vous !

L’Association vend sur place quelques articles qui contribuent au financement de son entretien.
Par tradition il est possible d'y prier, d’y allumer une bougie et de faire offrande au saint patron de la commune, "apôtre des falaises" réputé guérisseur et protecteur de ceux qui lui en font la demande
.

REOUVERTURE DE LA CHAPELLE

SAMEDI 15 AVRIL

La vieille ville ou ville haute a gardé en partie son aspect médiéval avec ses rues étroites, deux portes fortifiées, les remparts et l'église Saint-Martin.
Constitué de maisons étroites qui descendent vers le port, le quartier des marins de Saint-Valery s'appelle le « Courtgain ».

L'association de sauvegarde de la Chapelle Saint-Valery s'est mobilisée depuis plusieurs années pour sauver la chapelle des marins, celle qui surplombe majestueusement la Baie de Somme. Les travaux avaient commencé à la fin de l'hiver dernier ... et ils sont quasiment terminés...

 

commentaires

Voyage en Picardie, région marquée par l'Histoire

Publié le 17 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, valeurs, QUOTIDIEN

Est-ce l'Histoire de France qui a fait la Picardie ou est-ce la Picardie qui a fait l'Histoire de la France ?
Le fait est que l'une et l'autre sont à présent intimement liée par un passé qui les marqua toutes deux profondément. De l'épisode du vase de Clovis à Soissons jusqu'aux tragédies de la Première Guerre Mondiale chaque époque de cette région ressemble fort à une page principale du livre qu'est l'Histoire de France.
Des trois départements qui compose la Picardie, l'Aisne est certainement celui qui garde le plus en mémoire ce Passé aux incidences nationales. Tout commence avec Clovis qui fait de Soissons sa capitale, continue avec François Ier et la période Renaissance, qui laissa de magnifiques châteaux sur le territoire (comme celui de Villers-Cotterêts) et se poursuit plus tragiquement avec des épisodes dramatiques comme le Chemin des Dames lors de la Première Guerre Mondiale. Heureusement, de nombreuses traces de ce passé ont été conservées et permettent de parcourir l'histoire de la région grandeur nature en visitant les églises fortifiées de la Thiérache, en rencontrant l'un des plus grand poète et auteur de Fables, Jean de la Fontaine, dans sa maison natale à Château-Thierry ou partant sur les traces d'une utopie ouvrière avec le Familistère Gaudin à Guise.
Tournée vers la Manche qui lui offre pas moins de cinq kilomètres de large de baie (la plus grande de France), la Somme est le visage plutôt nature de la région. Ses longues plages où se réfugient les phoques et où se développent une flore abondantes, avec de nombreuses plantes halophiles qui poussent au coeur des bancs de sables recouverts d'alluvions, sont une source d'émerveillement pour tous les amoureux de la nature et en particuliers pour les observateurs d'oiseaux migrateurs.

Voyage en Picardie, région marquée par l'Histoire

Ce grand espace naturel unique où naît naturellement un sentiment de liberté est un terrain de jeu idéal pour pratiquer l'équitation, le cerf-volant ou le char à voile.
Tout autant tournée vers la nature mais une nature plus forestière, l'Oise est le troisième visage de la Picardie. Terre d'élection royale, il n'est pas étonnant d'y voir fleurir de magnifiques châteaux entourés de giboyeuses forêts. Chantilly, Pierrefonds, Compiègne ou Ermenonville symbolisent parfaitement cette alliance entre la générosité de la nature et le génie créatif et architecturale de l'esprit humain. Qu'elles soient ville impériale ou cité royale, ces villes méritent à elles seules un séjour au coeur de cette région où se marient la nature, l'histoire et la culture.

Il faut savoir que dans cette région, le littoral et l'intérieur ne présente pas tout à fait le même climat. Balayé par les courants de l'Atlantique Nord, le littoral picard a des températures un peu plus élevées qu'à l'intérieur des terres mais est aussi bien plus venteux et la météo y est plus changeante.
Ainsi, le littoral, la Baie de Somme notamment, avec ses grandes plages et son vent très présent est le terrain de jeu idéal des amateurs de sports de plein air comme le char à voile, le kite-surf ou le cerf-volant que ce soit au printemps, en été ou à l'automne. Cette dernière saison offre par ailleurs de jolis paysages avec les forêts du Thiérache et le parc du Marquenterre qui se parent, pour l'occasion, de magnifiques couleurs.
Si la nature, très présente dans cette région, fait la joie des amoureux de balades et de randonnée, le patrimoine humain est à lui seul une raison de venir découvrir la Picardie. Sur ces terres l'Histoire de France a laissé de nombreuses marques.
Il ne faut pas manquer de visiter Laon avec sa cathédrale et sa cité médiévale, la cathédrale d'Amiens ou le château de Chantilly. Le tourisme de mémoire qui attire de plus en plus de touristes trouve un écho particulier sur les terres picardes avec le Chemin des Dames ou la Caverne du Dragon véritables témoins de la Première Guerre Mondiale qui a profondément marqué la région.
Pour des visites plus légères et plus ludiques, le Parc Astérix saura satisfaire les petits comme les grands avec ses nombreuses attractions autour du célèbre petit Gaulois. Le parc du Marquenterre sera lui l'occasion de s'initier à l'ornithologie et d'observer en automne les regroupements d'oiseaux migrateurs.
A dévorer sur place ou à ramener à la maison, les ficelles picardes, les macarons d'Amiens, les spéculos ou le maroilles sauront ravir les papilles des visiteurs affamés par le grand air de cette terre tournée vers l'océan et la nature, située qu'à une heure de train de Paris.

Voyage en Picardie, région marquée par l'Histoire
Voyage en Picardie, région marquée par l'Histoire
Voyage en Picardie, région marquée par l'Histoire
Voyage en Picardie, région marquée par l'Histoire
Voyage en Picardie, région marquée par l'Histoire
Voyage en Picardie, région marquée par l'Histoire
Voyage en Picardie, région marquée par l'Histoire
Voyage en Picardie, région marquée par l'Histoire
commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>