Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

Articles avec #picardie catégorie

PAQUES AUTREFOIS

Publié le 17 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, valeurs, VIE QUOTIDIENNE

 

Pâques 2017

Le dimanche de Pâques tombe le 16 avril cette année. En 2016, c'était le dimanche 27 mars. La date représente le point culminant de la "montée vers Pâques" pour les croyants, qui débute avec le dimanche des Rameaux, premier jour de la semaine Sainte. En 2018, le dimanche de Pâques tombera à la date du 1er avril, et ce n'est pas un poisson d'avril. Des dates à chaque fois calées, pour rappel, sur notre calendrier grégorien, lui-même basé sur le mouvement du Soleil ainsi que sur le passage des saisons. De la date à laquelle est fixée ce jour de Pâques dépendent ensuite d'autres dates de jours fériés ou de fêtes distincts, de l'Ascension à la Pentecôte

Pour connaître les dates des autres jours off de l'année, consultez notre page spécial jours fériés.

Date du lundi de Pâques

Cette date clé de la période de Pâques change chaque année et selon les pays.  En France, ce jour férié est également appelé "le huitième jour" chez les croyants. L'occasion quelle que soit l'édition de profiter d'une journée off, et pourquoi pas ensoleillée. Associé à la fête religieuse de Pâques qu'il suit d'un jour, le lundi de Pâques représente l'un des 6 jours fériés associés à une fête religieuse en France, à l'image du jour de la Toussaint. Il est donc synonyme chaque année d'un week-end prolongé pour profiter du printemps.

Lundi de Pâques 2017

En 2017, le lundi de Pâques tombe tard : le lundi 17 avril. Il est tombé bien plus tôt l'an dernier, très exactement le lundi 28 mars, soit la 12e semaine de l'année. En 2018, le lundi de Pâques sera à noter dans les agendas pour le lundi 2 avril, soit une date semblable à celle de 2016. Par contre, en 2019, ce jour férié-repère dans notre calendrier sera pour le 22 avril, une date cette fois plus similaire à celle qui prévaut pour l'édition 2017. Il convient donc de se rappeler que le lundi de Pâques se caractérise par une date mobile, comme les autres jours de Pâques et à l'image d'événements comme l'ascension, la pentecôte ou encore la Toussaint.

Oeufs et cloches de Pâques

Autant le dire tout de suite : les oeufs et les cloches de Pâques ne viennent pas de Rome. La tradition des oeufs a d'ailleurs sans doute précédé la fête religieuse dans l'histoire. Certaines sources rapportent que les Perses s'offraient déjà des œufs il y a 5 000 ans à l'approche du printemps. Ce fut ensuite le tour des Gaulois et des Romains. Pour toutes ces cultures païennes, l'œuf semble avoir été l'emblème de la vie, la fécondité et la renaissance. Ces traditions ont ensuite été assimilées par la chrétienté. L'œuf de Pâques est alors devenu un symbole de la résurrection. Il marque également la fin des privations imposées par le Carême.

Le dimanche de Pâques, date de la fin du Carême, marque la rupture d'une période de privation alimentaire pour les pratiquants. Autrefois, cette tradition était plus respectée qu'aujourd'hui. Et pendant les 40 jours de jeûne, les fidèles ne mangeaient pas d'œufs. A la fin de la période, les croyants s'offraient les productions de leurs poules qu'ils avaient accumulées. Des œufs qui pouvaient être décorés, dès la Renaissance. Quant au chocolat, il aurait fait son apparition d'abord dans les coquilles d'œufs avant que des œufs tout chocolat n'émergent dans la première moitié du XIXe siècle. Depuis, un peu aidés par le marketing, les oeufs en chocolat sont devenus le symbole de Pâques dans l'inconscient collectif, comme le sont la galette de l'Epiphanie ou les crêpes de la Chandeleur.

 

commentaires

L'Aisne aux cinq paysages

Publié le 16 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, valeurs

L'Aisne aux cinq paysages

le département de l'Aisne se caractérise par des paysages variés changeant tous les 60 km.
Un cinquième de son territoire est couvert de forêts et il bénéficie de 310 km de voies navigables. Ses cinq terroirs sont représentatifs de cinq paysages : la Thiérache et ses bocages, le Laonnois avec ses collines et ses monts, les vignobles de Champagne de la vallée de la Voile, les forêts du Soissonnais et les canaux et rivières du Saint-Quentinois.

 

L'Aisne aux cinq paysages
L'Aisne aux cinq paysages
L'Aisne aux cinq paysages
L'Aisne aux cinq paysages
L'Aisne aux cinq paysages

L'Aisne est un département français dont le nom vient de la rivière éponyme. Il appartient à la région Hauts-de-France. L'Insee et La Poste lui attribuent le code 02. Sa préfecture est Laon mais aussi !

L'Aisne est une rivière du nord de la France, dans les deux régions Grand Est, Hauts-de-France, traversant les cinq départements Aisne, Ardennes, Marne, Meuse, Oise et un affluent gauche de l'Oise, donc un sous-affluent de la Seine.

commentaires

L'Oise forestière

Publié le 16 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, valeurs, autres

L'Oise forestière
L'Oise forestière

DÉCOUVREZ L'OISE FORESTIÈRE

Le département est recouvert par 122 316 ha de forêts. On peut citer parmi celles-ci les forêts de Compiègne, Ermenonville, Halatte, Laigue, Chantilly et Hez-Froidmont. Ce sont essentiellement des forêts de chênes et de hêtres. Dans la forêt de Halatte, on ramasse des jonquilles, du muguet mais aussi des champignons.

 

L'Oise forestièreL'Oise forestière
L'Oise forestièreL'Oise forestière

 

commentaires

Soissons et ses alentours - patrimoine

Publié le 14 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, valeurs, HISTOIRE

une approche de Soissons par des photos très anciennes

La fête foraine de Soissons 2015. Métiers présentés : Break Dance extreme, Magic Surf, Shake Off, Taïga Jet, la Pieuvre et la chenille le circuit des neiges.

 

 

2 Soissons 2, dans les années 90, Journée des motards Soissonais, le NMMC (Noir Mat Moto Club), RdV devant l'Escale route de Compiègne, balade en ville, un p'tit verre à la mairie de Soissons avec le Maire de l'époque, B. Lefranc, concert là ou se trouve maintenant Leader Price, de bons souvenirs...

commentaires

abbaye de LONGPONT

Publié le 14 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, HISTOIRE

abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT
abbaye de LONGPONT

Abbaye de Longpont

Dans une large vallée bordant la forêt de Retz, le village de Longpont conserve les ruines d'une Abbatiale gothique qui avait la taille des grandes cathédrales, et des bâtiments de l'Abbaye fondée par Saint-Bernard en 1131 et consacrée au siècle suivant en présence de Saint-Louis.

Cette vaste construction de pierre, partiellement ruinée après la révolution comporte des salles voutées et un chauffoir à cheminée centrale du XIIIème siècle, ainsi qu'un cloître et un grand escalier du XVIIIème siècle dans les bâtiments d'habitation.

Témoin des grandes réalisations de l'ordre cistercien, cet ensemble illustre superbement deux époques privilégiées de l'architecture française, le gothique et le XVIIIème siècle.

Visites du 15 mars au 31 octobre, sam., dim. et fêtes - 14h30 - 18h30.
Accueil des groupes sur rendez-vous les autres jours

abbaye de LONGPONT
commentaires

Senlis

Publié le 9 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, HISTOIRE, valeurs

A 40 km au nord de Paris, Senlis préserve en ses remparts un patrimoine architectural exceptionnel : Muraille gallo-romaine (IIIe s.), vestiges du château royal, cathédrale Notre-Dame (XIIe-XVIe s.), caves gothiques, abbaye Saint-Vincent, la chapelle Saint-Frambourg, l'église Saint-Pierre, les fortifications (XIIIe-XVIe s.) et ruelles médiévales, les hôtels particuliers (XVIIe-XVIIIe s.)... 

Son secteur sauvegardé de 42 ha attire particulièrement les cinéastes. De nombreux films ont ainsi été tournés dans la ville dont « Séraphine ».

Entourée de trois massifs forestiers (les forêts d'Halatte, d'Ermenonville et de Chantilly),
elle est située à un carrefour de chemins de grande randonnée. 
A découvrir, le site exceptionnel de l'abbaye de Chaalis: sa roseraie mise à l'honneur pendant les Journées de la Rose, et les collections d'art du musée Jacquemart-André.

Résultat de recherche d'images pour "senlis oise"

Photo de Senlis de Oise

Senlis est une ville située dans la partie sud du département de l'Oise (région Picardie)

Commencez votre visite au cœur de la vieille ville de Senlis, où d'étroites rues pavées sont bordées de hautes maisons anciennes et les magasins. Il y a aussi plusieurs importantes maisons de ville, tels que l'Hôtel Germain, l'Hôtel d'Hérivaux et l'Hôtel du Haubergier. Il y a beaucoup à découvrir dans la ville et une visite au bureau d'information touristique est recommandée avant de commencer à explorer.

La ville est surtout connue pour la cathédrale de Notre-Dame qui domine la ville avec sa tour, portail orné et intérieur richement décoré. La petite cathédrale, construite entre les 12 e et 16 e siècles, est un bonne exemplaire de l'architecture gothique, et intéressant en particulier parce que les différentes périodes de l'architecture gothique peut être vu: la façade ouest est au 12ème siècle est construit dans le style ‘gothique primitif’, le 13ème siècle tour sud est style ‘gothique rayonnante’, tandis que la façade sud du 16e siècle est de style ‘gothique flamboyant’.

Le château de Senlis date du 12ème siècle et pendant plusieurs siècles a été la maison utilisée par des rois de France. Maintenant largement en ruines (la suite de la révolution française), d'importants vestiges sont maintenant trouvés dans un parc attractif et un rappel évocateur de leur importance passée, avec de nombreux bâtiments d'origine clairement identifiable, y compris la chapelle, la tour et des quartiers.

Autres curiosités d’importance à Senlis e inclure des parties de remparts défensifs originaux (maintenant une jolie promenade autour de la ville), une aile orientale du prieuré du 13ème siècle de Saint-Maurice, et la chapelle Saint-Frambourg.

Les restes d'un amphithéâtre romain peut également être vu sur le bord de Senlis - le cadre paisible donne peu d'indications sur les milliers de spectateurs qui autrefois sont venu ici pour regarder les combats de gladiateurs romains!

commentaires

Plus au sud, à Château-Thierry,

Publié le 9 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, HISTOIRE, valeurs

La première destination pour les visiteurs du sud de l'Aisne sera souvent l'abbaye et la cathédrale de Soissons. Plus au sud, à Château-Thierry, vous pourrez voir les ruines d'un château médiéval, certaines parties des remparts d'origine, et d'autres monuments historiques, dont une porte d'entrée imposant de la ville.

Selens

Un monument religieux plus discret peut être vu dans l'église abbatiale de Braine (à l'est de Soissons), une église de style gothique intéressante de la fin du XIIème siècle, et nous proposons également une visite à l'abbaye en ruine à Longpont.

Les amateurs des châteaux voudront visiter la Renaissance Château-de-Conde au sud-est de Château-Thierry pour admirer les somptueux décors intérieurs du château.

Une promenade en bateau à travers la campagne Aisne départ de Silly-la-Poterie, visitant peut-être La Ferté-Milon, et est une introduction agréable au paysage de la région. Le château inachevé à La Ferté-Milon reste une vue imposante de l'avant (bien qu'il y ait peu derrière la façade)!

Près de là, flânez autour du petit village de Puiseux-en-Retz et suivre un sentier à travers la forêt de Retz (il y a plus de 500 kilomètres disponibles).

Dans cette région, les amateurs de jardin pourront visiter les jardins du château de la Muette à Largny-sur-Automne, classé 'jardin remarquable', et un voyage à la série des jardins bien entretenus de Viels-Maisons au sud d'ici est également recommandé.

 

commentaires

Berzy le Sec

Publié le 9 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, valeurs, HISTOIRE

Berzy le Sec : ce petit village perché sur un promontoire à flanc de coteau, domine la vallée de la Crise. Riche d'un patrimoine historique classé, il constitue une halte privilégiée dans le département de l'Aisne. Du château fort construit au XIVe siècle subsistent le châtelet d'entrée, s'encadrant entre deux tours circulaires à mâchicoulis, des éléments du logis et la chapelle du XVIe siècle. Actuellement une poignée de bénévoles s'efforcent de restaurer et redonner vie au château. Diverses constructions utilitaires s'élèvent dans la cour du château dont l'ancien four à pain. Les pignons "à pas de moineaux" de plusieurs maisons du village révèlent l'influence de la tradition architecturale flamande. Le village compte aussi une belle église de transition romano-gothique, à l'élégant portail roman ainsi que deux remarquables polissoirs monolithiques, situé à la pointe des Roches, à l'extrémité du territoire communal.

L'ancien corps des logis porte le cachet de la Renaissance ; la distribution a été changée à plusieurs reprises ; mais des cheminées ornées de colonnes, des fenêtres divisées par deux meneaux en croix, la porte à plein-cintre dans la cour, surmontée d’arceaux semblables, indiquent d’une manière certaine qu’il a été sinon élevé, au moins entièrement fait au XVIème siècle.

L’enceinte des murailles du château de Berzy s’est conservée sauf quelques parties de murs réparées plus nouvellement, telle qu’elle était à l’origine. Elle forme un carré un peu irrégulier. Le côté sud-est à 48 mètres de long, celui du sud-ouest ou des champs 44 mètres environ ; celui du nord-ouest 51 mètres, et celui du nord-est, y compris la porte, 32 mètres. Tous ces murs de défense ont conservé une hauteur approximative de 10 mètres ; aux quatre angles et contre les courtines, à une distance de 12 à 15 mètres les uns des autres, on a placé de larges contreforts qui étaient surmontés de tourelles avec mâchicoulis.

La porte, beaucoup mieux conservée que tout le reste s’avance de six mètres sur la face nord-est du château. Deux hautes tours d’un beau style se dressent à droite et à gauche ; elles sont couronnées d’un rang de consoles qui supportaient une corniche et formaient des mâchicoulis. Le même système de défense est établi au dessus du cintre de la porte et devait, en surmontant l’ensemble des murailles, établir une galerie de communication entre toutes les parties de la place. Les deux tours ne présentent la forme cylindrique qu’à leur couronnement ; leur partie inférieure se trouve composée de la réunion de quatre piliers massifs de pierre décrivant à leur base une croix grecque.

Comme dans les châteaux de cette époque, celui de Berzy avait son entée défendue par un pont levis ; les longues pièces de bois, destinées à le manœuvrer, venaient se loger dans deux vides ménagés le long des tours. De cette manière, le dessus de la porte, au lieu de présenter un mur plat avec deux grandes rainures sans élégance, montre un large et beau pilastre, orné de trois écussons et d’un encadrement carré dans lequel on avait sans doute placé autrefois la statue du saint le plus vénéré par les maîtres du château.

Sous le passage même de la porte sont pratiquées des niches de forme ogivale où se plaçaient probablement des hommes d’armes qui la gardaient. Un fossé, creusé dans le tuf, et de 14 mètres de largeur environne le château ; le roc s’est trouvé dans de certaines parties assez solides pour qu’on ait pu le couper verticalement et s’en servir comme de premières assises, pour la muraille.

Le château de Berzy ne paraît pas avoir joué un grand rôle dans l’histoire de nos troubles civils et de nos guerres étrangères ; pourtant après la prise de Soissons en 1567, les Huguenots placèrent quelques troupes dans ce village, et s’y cantonnèrent dans l’église comme dans le château ; ils communiquaient entre les deux édifices au moyen d’un pont de bois, de la manière et comme il sera indiqué à la description de l’église.

Ce château fut vendu par M. Amédée de Saint-Fargeau à M. Moreau, père de celui qui fut président de la société de secours mutuels de Soissons, adjoint de cette ville et mourut en 1869. On doit adresser à la mémoire de ce dernier le reproche d’avoir permis d’enlever de ce château, d’ailleurs si bien conservé, une cheminée monumentale pour être placée dans celui de Septmonts que restaurait alors un artiste peintre de Paris, M. Leman, selon le goût le plus fantaisiste. On peut voir dans l’une des salles du château de Berzy, la place béante qu’à laissée dans la muraille cet acte peu réfléchi ou plutôt de pur et gratuit vandalisme !

commentaires

Parfondeval, Picardie

Publié le 9 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, valeurs

Parfondeval est un village dans l'est du département de l'Aisne (Picardie), au nord de Reims dans le nord-est de la France, et dans la région historique de Thiérache. Dans un cadre très agréable de campagne vallonnée doux, le village de Parfondeval est également classé comme l'un des 'plus beaux villages de France' (le seul village avec cette attribution dans le département de l'Aisne).

Parfondeval tourismeRésultat de recherche d'images pour "parfondeval 02360"

Le centre de ce très petit village est autour de son église fortifiée, entourée de belles maisons, également dans la même brique rouge et toits d'ardoise, et est un endroit charmant, perdu dans la campagne, qui est une joie de découvrir.

L'Eglise de Saint Menard, du 16ème siècle (le clocher a été ajouté plus tard, au 18ème siècle) est le principal bâtiment historique, inhabituel à être une église fortifiée - l'église a des tours défensives de chaque côté de l'entrée en pierre, murs épais, et a été aussi à l'origine entouré des douves. A l'intérieur de l'église il y a une grande salle où la population du village pourrait se réfugier en cas de besoin en passant par une porte de la maison adjacente (l'église a été construite pendant le règne de Louis XIII et Louis XIV lors de brigands et de bandits ont été une menace commune pour la sécurité d'un petit village.

Il y a aussi un petit musée à Parfondeval dédié aux outils agricoles des siècles passés

 

commentaires

Le Musée Napoléon a été fondé en 1802 par Napoléon 1er et se nomme de nos jours : le Musée de Picardie.

Publié le 7 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, valeurs, HISTOIRE

Le Musée Napoléon a été fondé en 1802 par Napoléon 1er et se nomme de nos jours : le Musée de Picardie.

Le Musée Napoléon a été fondé en 1802 par Napoléon 1er et se nomme de nos jours : le Musée de Picardie.

Riche d'un patrimoine qui s'étend de la Préhistoire au XXe siècle, le Musée de Picardie (XIXe siècle), situé à Amiens (48, rue de la République), figure parmi les plus beaux musées régionaux de France.
 

Musee de PicardieLe Museé de Picardie - bâtiment actuel


C'est entre 1855 et 1867, que fut construit son nouveau bâtiment avec les plans des architectes Henri Parent et Arthur Diet. Il fut dès l'origine conçu comme un musée pour recevoir les collections régionales d'antiquité. Un Musée pour glorifier notre Région, la Picardie, et ses personnages célèbres : Antoine ParmentierJean de La FontaineRobert de LuzarchesJeanne HachettePierre l'Ermite et Jean Racine.

Il est l'un des premiers établissements modernes de ce type bâti en France. L'édifice a été créé grâce à l'action militante de la Société des Antiquaires de Picardie, soucieuse de doter la cité d'un équipement propre à accueillir les objets récoltés depuis des décennies.
 

Musee de Picardie sculptureSculpture du Musée de Picardie


Au regard des collections égyptiennes et grecques, l'essentiel des collections archéologiques, situées au sous-sol, s'est constituée par les témoignages de l'histoire régionale.

Riche de 400 pièces environ, dont seulement 257 exposées, la collection égyptienne du musée de Picardie provient essentiellement de la collection du peintre Albert Maignan et de dépôts de l'état

La collection d'œuvres médiévales du musée comprend un ensemble d'objets et de sculpture allant du XIIe au XVIe siècle. Les pièces principales de cette section du musée sont les Puys d'Amiens, chefs-d'œuvres gothiques provenant de la Cathédrale d'Amiens, qui ouvrent sur la section suivante : les collections de Beaux-Arts.
 

Musee Picardie Beaux artsBeaux-Arts du Musée de Picardie


Ce que vous pouvez trouver au sein du Musée :

- Les collections archéologiques
- Antiquités égyptiennes
- Antiquités grecques
- Antiquités gallo-romaines
- Collections médiévales
 

Le Travail Pierre Puvis de ChavannesLe Travail : Pierre Puvis de Chavannes

 

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>