Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

Articles avec #tourisme dans l aisne catégorie

la Picardie en vigilance

Publié le 6 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, valeurs, autres, politique actuelle

Neige et verglas: la Picardie en vigilance orange

Dix-huit départements situés dans le nord de la France sont placés en vigilance orange pour le verglas et la neige, a annoncé vendredi Météo-France, alors qu’une vague de froid s’est installée sur la France.

Les départements, où la plus grande vigilance est recommandée sur les routes, sont: Aisne, Calvados, Eure, Eure-et-Loir, Nord, Oise, Orne, Pas-de-Calais, Paris et la petite couronne, Seine-Maritime, Seine-et-Marne, Yvelines, Somme, Essonne, et Val-d’Oise.

Concernant la Picardie, le pic d’alerte est prévu samedi matin.

commentaires

Saint-Quentin

Publié le 6 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, autres, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, valeurs, politique actuelle, LA SOCIETE

Saint-Quentin : des feux qui passent au rouge si vous roulez trop vite

Deux nouveaux feux viennent d'être installés à Saint-Quentin. Leur particularité, passer au rouge lorsque les automobilistes roulent trop vite. 

© Maxppp

 

 
Attention à votre vitesse lorsque vous franchissez un feu tricolore à Saint-Quentin... Deux nouveaux feux un peu particuliers viennent d'être installés. Ils passent au rouge si les automobilistes roulent trop vite... 

Une manière de diminuer les incidents, encore trop nombreux, selon la Préfecture, qui ne souhaite pas communiquer sur l'emplacement des feux.

Dans l'Essonne, un radar double fonction est actuellement en test. Il flashe si vous grillez un feu rouge, mais aussi si vous passez trop vite au feu vert... Bientôt le même dispositif en Picardie ? 
commentaires

Les boulangers de Péronne

Publié le 5 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, valeurs, autres, tourisme dans l aisne, politque actualité

Le coup de gueule des boulangers de Péronne

Défenseurs du commerce de proximité, les boulangers de la rue Clémenceau à Péronne ont une manière bien à eux d’afficher leur courroux.


La boulangerie «
Magalie et Franck
» se fait l’avocate du commerce de proximité.
La boulangerie « Magalie et Franck » se fait l’avocate du commerce de proximité.

En cette matinée d’hiver où le soleil parvient péniblement à percer une brume poisseuse, les clients défilent à la boulangerie artisanale péronnaise « Magalie et Franck ». Pour situer la boutique dans la ville, sachez que quelques pas suffisent pour rejoindre la Poste de la rue Clemenceau.

«  C’est toujours comme ça  », glisse la boulangère entre deux habitués avec qui elle partage quelques mots de nouvelle année. Tous n’ont peut-être pas aperçu, scotchée sur la vitrine, une lettre. Les mots qu’elle contient expriment autant un plaidoyer pour le commerce de proximité qu’un ras-le-bol. «  Peut-être que ça interpellera les pouvoirs publics  », espère le boulanger.

La feuille A4 est affichée depuis plusieurs jours. Des extraits plutôt qu’une longue description : «  Un triste record des fermetures de petits commerces. Nous en payons également le prix dans notre ville. Écrasés par ces grandes surfaces qui ne cessent de s’agrandir (…), ces enseignes franchisées qui arrivent sans remords  ». Où l’on songe à la chaîne Marie-Blachère qui s’installera à Albert, à toutes celles qui ont pullulé à Saint-Quentin ces dernières années, détournant la clientèle des boulangeries de quartier.« Nos armes sont la clientèle »

Et la lettre de faire état, en substance, d’une distorsion de concurrence : «  Écrasés par toutes les charges de plus en plus lourdes et difficiles à honorer, personne pour aider les petits commerces (…). Les gros groupes dans la tourmente ont des secours, nous petits commerçants, crevons (…). Nous, nous ne créons pas d’emploi précaire, payés au ras des pâquerettes pour faire baisser le chômage. Nos emplois et employés sont à temps complet, les heures du dimanche, les jours fériés majorés  ».

Alors, le petit mangé par le gros, le géant Goliath terrassant finalement David au terme d’un combat déséquilibré ? Pas tout à fait. Ou tout au moins, pas encore : le petit, la boulangerie, David (qui d’ailleurs deviendra roi) n’a pas dit son dernier mot dans cette lettre. Et a des arguments à faire valoir : «  Nos armes sont la clientèle, nous essayerons de continuer à vous servir au mieux tous les jours  ». La boulangerie « Magalie et Franck » existe – et est toujours vaillante - depuis dix ans.

Les mots qui interpellent sont ceux situés en bas du feuillet, d’un caractère rouge et en capitale, captant le regard : «  Nous sommes en deuil, nous avons le regret de vous annoncer la mort de notre commerce  ». Ceux qui les précèdent modifient le sens de la phrase puisqu’il est écrit, en plus petit caractère : «  Nous ne souhaitons pas mettre (cette) affiche sur notre vitrine  ».

On l’aura compris, le but est d’inciter à jeter un regard sur le courrier et à bien lire tout l’argumentaire qui est déroulé.

commentaires

Transports : 20% de trains en moins

Publié le 1 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, autres, tourisme dans l aisne, LA SOCIETE

Transports : 20% de trains en moins cette semaine entre Noël et le Nouvel an

20% de trains en moins cette semaine entre Noël et le Nouvel an à la SNCF... Une trêve des confiseurs déjà mise en place l'année dernière à la même époque. Mais certains usagers n'apprécient pas de voir cette réduction appliquée cette année encore.

 
 
 
Transports : 20% de trains en moins cette semaine entre Noël et le Nouvel an

 

La trêve des confiseurs, c'est quoi ? Une vieille expression qui remonte à 1875, lorsque les députés mettent en place la République. Les discussions sont houleuses, alors ils s'accordent quelques jours de répit. Certains diront qu'ils en profitent pour se gaver de confiseries.

Déjà en place, l'hiver dernier dans la région, pendant quelques jours, la trêve des confiseurs a aussi lieu à la SNCF. 1200 trains circulent quotidiennement en temps normal sur le réseau régional. Ils ont été réduits de 20% cette semaine. 

Effectivement, pendant cette période, la fréquentation des voyageurs en gare baissent de 50%. Etudiants et employés sont majoritairement en congés. Certains représentants de collectifs d'usagers manifestent leur mécontentement : car pour ceux qui travaillent, c'est la tuile... Mais pas en chocolat ! 

Du côté de la SNCF, difficile d'obtenir la parole d'un représentant en interview … Même chose au Conseil régional, autorité organisatrice des TER en Hauts de France…  
commentaires

Le projet de liaison ferroviaire Roissy-Picardie fait reparler de lui

Publié le 1 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, valeurs, VIE POLITIQUE, LA SOCIETE

 

Le projet de liaison ferroviaire Roissy-Picardie fait reparler de lui

Le projet de liaison ferroviaire Roissy-Picardie prévoit la création d’une ligne de 6 km, reliant la ligne à grande vitesse d’interconnexion Est à la ligne classique Amiens-Creil-Paris. Mis en sommeil ces dernières années, le projet fait reparler de lui. 

© France 3 Picardie
 
Le grand projet ferroviaire Roissy-Picardie permettra de rejoindre Creil et Amiens via les lignes à grande vitesse françaises et européennes. La nouvelle liaison offrira aussi une meilleure desserte de Roissy et du Val-d’Oise, Ce projet est développé depuis 2010, mais les travaux n'ont toujours pas commencé. Sur le site Internet du quotidien Les Echos, SNCF Réseau assure que le projet est relancé. Virginie Wagner qui est en charge de cette liaison a confié à nos confrères "qu'un débat public va se tenir à la fin de l'année prochaine, avec une mise en service prévue pour 2023-2024."    

Au total, l’investissement sur la liaison Roissy-Picardie est évalué entre 278 et 333 M€ (conditions économiques de 2011). Les études menées jusqu’à l’enquête publique ont été cofinancées par l’État, l’Union Européenne, les régions Picardie et Île-de-France (pour un montant global de 10 M€).

 
 
 
 
Projet de liaison ferroviaire Roissy-Amiens 
commentaires

ST QUENTIN

Publié le 29 Décembre 2016 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, HISTOIRE

commentaires

Près du Chemin des Dames

Publié le 23 Décembre 2016 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, LA SOCIETE, AUTRES

Près du Chemin des Dames, la seconde vie insoupçonnée des baraques provisoires de la Grande Guerre

Construits pendant la Première Guerre mondiale pour les civils fuyant les combats, des baraquements provisoires, ancêtres des préfabriqués, résistent au temps, non loin du Chemin des Dames, un siècle après avoir fleuri sur les villages en ruine.

 

Alain et Jocelyne Pelletier devant leur maison de Pont-d'Arcy (Aisne) © François NASCIMBENI / AFP

© François NASCIMBENI / AFP Alain et Jocelyne Pelletier devant leur maison de Pont-d'Arcy (Aisne)

 
Au milieu du village de Pont-Arcy (Aisne), à deux pas d'un abribus, une maisonnette clôturée par un grillage vert détonne. Petite, basse, à l'architecture sommaire : ce qui ne devait être qu'un habitat provisoire il y a cent ans sert toujours de domicile à un frère et une soeur semblant tout ignorer de son histoire.

"On a récupéré la maison de nos parents, eux l'avaient eu à la guerre, c'est tout ce qu'on sait", s'étonnent Alain et Jocelyne Pelletier, quinquagénaires, dans leur cuisine aux murs bleu turquoise.

Sans le savoir, les Pelletier résident dans l'une des dernières baraques de type Adrian encore habitées à ce jour dans l'Aisne, département durement touché pendant la guerre 14-18, en particulier pendant la bataille du Chemin des Dames en 1917. Ces habitations de fortune portent le nom de Louis Adrian (1859-1933), militaire également connu pour la conception de casques éponymes qui équipèrent les troupes françaises durant le conflit.

"Elles étaient composées d'une armature en bois et de papier bitumé pour la toiture. C'était très mal chauffé, pas isolé et la vie y était extrêmement sommaire", explique Stéphane Bedhome, docteur en histoire et fondateur du musée de l'outil à Vassogne (Aisne) où sont répertoriés de nombreux objets présents jadis dans ce type d'habitat.


"C'est de l'Ikéa !"

Construits au début de la guerre, "les abris provisoires étaient destinés aux troupes puis à des communes de l'arrière pour accueillir des réfugiés", retrace-t-il. Leur multiplication dans les années 1920 répond à deux notions d'urgence : "faire pas cher et rapide". Dix ans plus tard, face au coût de leur entretien, l'Etat les cède aux habitants.

"Tous les villages qui ont été rasés ont connu les provisoires", estime M. Bedhome, indiquant que l'Adrian n'était qu'un type d'habitat parmi d'autres répandus "de la Manche aux Vosges". Livrée par train en pièces démontées, montée en "quelques jours", "la baraque Adrian préfigure l'industrialisation de la maison", souligne l'historien. Et de résumer : "La baraque provisoire, c'est de l'Ikéa !"

"Nous, on a toujours vécu ici, ça nous va comme ça", avance Mme Pelletier, tablier autour du cou. Son frère ajoute : "On a quand même fait des travaux de peinture, de toiture et de façade". A quelques kilomètres de chez eux, à Craonne, village anéanti pendant le conflit, la baraque attenante à l'exploitation agricole de l'ancien maire a été totalement rénovée : sa façade en bois indique qu'elle a été reconvertie en petit local de vente de produits bio.


"Bouffées par le temps"

La préservation de ce patrimoine ne tient qu'à des initiatives personnelles, laissant des baraques provisoires portes fermées et volets clos, à l'abandon. Des baraques type Adrian sont également encore debout à la périphérie de Reims (Marne)."J'ai habité une dizaine d'années dans cette maison avec mes trois enfants, en attendant de construire à côté, raconte Celik Adem, ouvrier dans le BTP et propriétaire d'une bicoque d'environ 60 m2 achetée "à une vieille dame" et métamorphosée au fil des travaux successifs.

Aujourd'hui utilisée comme remise, il essaie "de la garder en état le plus longtemps possible", même si les planches commencent à être "bouffées par le temps" et qu'il reçoit "tous les 6 mois" des courriers de promoteurs voulant acheter son terrain. Alors que les immeubles modernes investissent peu à peu les confins de ce quartier d'affaires, les baraques provisoires continuent, pour l'instant, de faire de la résistance face à la pression immobilière.
commentaires

Coucy-le-Château (02) n'a plus de fric

Publié le 23 Décembre 2016 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, valeurs, LA SOCIETE, COUCY, HISTOIRE

Patrimoine : Coucy-le-Château (02) n'a plus de fric

http://france3-regions.francetvinfo.fr/picardie/aisne/patrimoine-coucy-chateau-02-n-plus-fric-1121031.html

 

Chaque été, le spectacle de son et lumières de Coucy-le-Château Auffrique, dans l'Aisne, attire plus de 10 000 visiteurs les week-ends de juillet. Un superbe show qui n'aura peut-être plus lieu : avec une fréquentation en nette baisse, la saison à venir est en péril. 

 
 
 
Le son et lumières de Coucy-le-Château Auffrique (02) en difficultés financières

Avec : Christian Bigot Pdt Asso. de mise en valeur du château de Coucy; Claudine Saugé Restauratrice à Coucy-le-château (02); Nicolas Fricoteaux Pdt (U.D.I) du Conseil départemental de l'Aisne; un reportage de Rémi Vivenot, Eric Henry

 
Vous vous êtes peut-être rendus au spectacle de son et lumières de Coucy-le-Château, sans savoir qu'il était en danger... Car l'été dernier le public a été deux fois moins nombreux que les saisons précédentes. De quoi mettre en péril la saison prochaine ?

Dons à l'A.M.V.C.C., 7-9 Rue du Pot d'Étain 02380 Coucy-le-Château-Auffrique
commentaires

LE GOLF DE L AILETTE

Publié le 22 Décembre 2016 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE

eeeL'Au bord du lac de l’Ailette, à moins de 5 minutes de
Au bord du lac de l’A

GOLF
 

Au bord du lac de l’Ailette, à moins de 5 minutes de notre hôtel, profitez du Golf de l’Ailette et de ses parcours 9 et 18 trous dessinés par Michel Gayon. Nous nous occupons également de vos réservations de départs et voiturettes.

du golf de l

L'hôtel

- une terrasse "les pieds dans l'eau" avec une vue imprenable sur le Lac

L'hôtel

Mariages, Garden Party, Anniversaires : Organisez de fabuleux évènements

L'hôtel
L'hôtel

A proximitéez le Golf de l'Ailette et

commentaires

Picardie, terre de cathédrales

Publié le 13 Décembre 2016 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, autres, HISTOIRE

Picardie, terre de cathédrales
Picardie, terre de cathédrales
Picardie, terre de cathédrales
Picardie, terre de cathédrales
Picardie, terre de cathédrales
Picardie, terre de cathédrales
Picardie, terre de cathédrales
Picardie, terre de cathédrales
Picardie, terre de cathédrales
Picardie, terre de cathédrales

 

Picardie, terre de cathédrales

La Picardie compte six cathédrales : Noyon, Senlis, Soissons, Amiens, Laon et Beauvais... Découverte de ces joyaux architecturaux à la croisée des chemins de l'Histoire et du patrimoine.

 

Cathédrale de Laon

 

 
 

 

Une série réalisée par Julie Poirier, Julien Guéry, Olivier De Nesle  et Cédric Delangle.


Episode 1 : la cathédrale de Noyon (60) est édifiée à partir de 1145. Deuxième cathédrale gothique bâtie en France après celle de Sens et avant celles de Laon et de Paris, elle est haute de 66 m et longue de 103. Ses voûtes culminent à 23 m.
 
http://france3-regions.francetvinfo.fr/picardie/emissions/les-rendez-vous-de-l-info/actu/picardie-terre-de-cathedrales.html-0

Avec Laurent Cessin, animateur architecture et patrimoine



Episode 2 : la cathédrale de Senlis a été édifiée à partir de 1151 sur l’emplacement de sanctuaires plus anciens, sous l’impulsion de l'évêque Pierre (1134-1151). De taille assez modeste (longueur totale extérieure : 76 mètres), elle est l’un des premiers m

La cathédrale de Senlis

Intervenants : Julie Poirier et Marie-Pascale Hallo, conférencière / Reportage : Julie Poirier, Julien Guéry, Olivier de Nesle et Cédric Delangle


Episode 3 : la cathédrale d’Amiens est la plus vaste cathédrale de France par ses volumes intérieurs. Elle est considérée comme l'archétype du style gothique classique, comprenant aussi des éléments du gothique rayonnant et du gothique flamboyant. Sa longueur hors œuvre est de 145 mètres et sa hauteur sous voûte de 42,30 mètres (proche du maximum supportable pour cette architecture).

monuments gothiques du pays

La cathédrale d'Amiens

Intervenants : Jacques Blanrue, administrateur au Centre des monuments nationaux - cathédrale d'Amiens ; Christian Douale, architecte des bâtiments de France / Reportage : Julie Poirier, Henri Desaunay, Olivier de Nesle et Cédric Delangle



Episode 4: la cathédrale de Laon est la seule de style gothique primitif. Telle qu'elle s'élève dans la ville haute de Laon, elle n'a jamais été remaniée. Son édification commence en 1155, en lieu et place d'une 1ère cathédrale carolingienne puis d'une cathédrale romane détruite par un incendie en 1122. Elle fut terminée en 1235. Haute de 110,5 mètres, elle possède 5 tours: 7 étaient initialement prévues.

 

Episode 5 : La cathédrale Saint-Pierre de Beauvais est une cathédrale catholique romaine. Elle possède le plus haut chœur gothique au monde (48,50 m). C'est après un incendie de la « Basse Œuvre » qu'a commencé en 1225, la construction de la cathédrale. Le 3 octobre 1272, les vêpres sont chantées dans le nouveau chœur.

 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 
 
commentaires
<< < 10 11 12 13 14 15 16 > >>