Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

Articles avec #vie quotidienne catégorie

le meilleur réseau social MASTODON

Publié le 4 Mai 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, LA SOCIETE

TRES SIMPLE  A   UTILISER   AGREABLE  VOIR LE LIEN CI DESSUS ./

SUR MASTODON   ON NE TWEET PAS   ON POUET ON COMMUNIQUE FACILE

550 000 ABONNES MOI JY SUIS ALLEZ VOIR

commentaires

Mac Donald's de Soissons et de Villers-Cotterêts sont en grève depuis 11h

Publié le 3 Mai 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, LA SOCIETE

 

Des salariés du Mac Donald's de Soissons et de Villers-Cotterêts sont en grève depuis 11h ce mercredi matin. Ils demandent de meilleurs conditions de travail. 

une cinquantaine de personnes de l'enseigne Mac Donald's de Soissons et de Villers-Cotterêts se sont rassemblées ce mercredi. Au centre des désaccords avec leur direction : des revendications salariales. Ils réclament la revalorisation de leur salaire et dénoncent également de mauvaises conditions de travail. La direction a accepté de rencontrer ces salariés cet après-midi. 

commentaires

le tout premier drive fermier à ouvrir ses portes en Picardie : à Laon, on pourra dès la semaine prochaine

Publié le 1 Mai 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, valeurs, tourisme dans l aisne

 

Ce sera le tout premier drive fermier à ouvrir ses portes en Picardie : à Laon, on pourra dès la semaine prochaine commander ses produits sur internet et les récupérer auprès des producteurs eux-mêmes le 12 mai.

le drive fermier de Laon ouvrira bientôt ses portes, une première en Picardie. À Laon, dans l'Aisne, vous pourrez bientôt commander vos produits locaux sur internet et les récupérer directement auprès des producteurs, parmi les dix-sept qui se sont réunis sous la marque "Bienvenue à la Ferme".

Chaque semaine à partir du 4 mai, les clients pourront commander leurs produits du mercredi à 10 heures jusqu'au mardi à minuit sur le site du drive, puis récupérer leur commande le vendredi suivant au drive de la rue Buffon, à Laon.

Les clients auront du mercredi matin à 10 heures jusqu'au mardi suivant à minuit pour commander leurs produits, qu'ils peuvent ensuite retirer le vendredi qui suit auprès des producteurs.

Presque 300 produits proposés


Passé ce délai, le mardi soir, les clients devront attendre le vendredi suivant, puisque certains produits comme les yaourts sont fabriqués à la commande et nécessitent du temps.

Des asperges aux fraises en passant par le maroilles, le miel ou le bœuf, on compte pour l'instant près de 300 produits, mais "la gamme est amenée à s'élargir" confirme Mireille Chevalier, référente circuit court à la Chambre d'agriculture Hauts-de-France

 

 

De quoi effacer par le circuit-court les barrières entre consommateurs et producteurs. "C'est de la vente directe, tout leur revient à eux" précise Mireille Chevalier, qui ajoute que "le jour où le client vient, il a en face de lui deux à quatre producteurs."

À l'origine, ce sont bien les producteurs qui sont à l'origine de cette initiative

La marque "Bienvenue à la ferme", créée en 1988 par des agriculteurs, compte plusieurs milliers de producteurs et est une marque protégée. Plusieurs points de retrait avaient déjà ouvert dans la région, y compris de la marque à Lomme ou dans le Cambraisis, dans le Nord. Une autre initiative avait vu le jour dans la Somme, hors de ce label et sans aller aussi loin.

Les 17 producteurs sont accompagnés par la Chambre de l'agriculture avec pour objectif, à terme, de les rendre autonomes, amis "à l'origine, ce sont bien les producteurs qui sont à l'origine de cette initiative" insiste Mireille Chevalier.

commentaires

ACHAT PUBLIC : PRIORITÉ AUX ENTREPRISES ET AUX EMPLOIS DE LA RÉGION

Publié le 30 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, politique actuelle

ACHAT PUBLIC : PRIORITÉ AUX ENTREPRISES ET AUX EMPLOIS DE LA RÉGION

Faire de la commande publique un acte économique et politique au service de l’économie et des emplois en Hauts-de-France : telle est l’ambition de la nouvelle politique d’achats publics votée le 30 mars en séance plénière.

Tout au long de l’année, la Région Hauts-de-France fait appel à des entreprises, par le biais de marchés publics, pour un montant annuel moyen de 230 millions d’euros, qui vont des chantiers de modernisation de nos lycées en passant par les infrastructures et équipements structurants.

Une nouvelle ambition au service de l’économie et des emplois

L’objectif est que les grands contrats passés par la Région, ou bien encore les grands chantiers financés, soient en priorité profitables à l’emploi local. Cette ambition a déjà été mise en œuvre par la Région Hauts-de-France depuis le début du mandat : adoption d’une motion "agir pour l’emploi local" qui intègre la clause "Molière" dans les marchés publics de la Région et une clause de visite, adoption d’une stratégie de développement de l’approvisionnement local dans les restaurants des lycées publics et dans la restauration collective.

Désormais, la Région donne un coup d’accélérateur en mettant plus et mieux la politique régionale d’achat public au service des emplois et de l’économie locale. Comment ?

1. Adopter une nouvelle culture de l’achat public

Pour informer plus et mieux les entreprises des Hauts-de-France, quelle que soit leur taille, la Région va lancer une campagne de communication autour d’un slogan fort : "sans participer, on ne peut pas gagner". Cette campagne sera relayée dans les antennes régionales, déployées dans l’ensemble des Hauts-de-France.

2. Créer une nouvelle structure de l’achat public

L’ambition régionale de porter ses marchés publics au plus près des entreprises locales se traduira par l’installation au sein des antennes régionales d’un guichet unique et un espace ressources.

3. Innover pour plus d’efficacité

Sur ce volet, la Région veut renforcer et introduire des clauses novatrices et volontaristes en matière d'achat public. En clair : étendre l’application de la clause "Molière" aux marchés de fournitures et de maintenance, instaurer une clause "carbone" relative à la quantité de gaz à effet de serre émise pour produire, acheminer et utiliser des marchandises achetées par la Région et initier une nouvelle approche de l’insertion sociale en faisant une large place à l’apprentissage.

Première innovation, de taille : les délais de paiement des marchés publics seront divisés par deux pour passer en-dessous du délai légal de 30 jours d’ici la fin du mandat, et les avances aux entreprises seront doublées.

commentaires

mapicardie .fr le retour

Publié le 29 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, QUOTIDIEN

 

 

commentaires

SOISSONS

Publié le 25 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, LA SOCIETE

Soissons
 L’ESPRIT DE CLOVIS 
La ville « blanche » construite en pierre calcaire est un véritable berceau historique. Clovis l’avait d’ailleurs choisie comme capitale. Même si l’épisode du vase a longtemps participé à sa renommée, Soissons n’est pas uniquement réputée dans les manuels scolaires ! 
Soissons est pourvu de beaux atours pour nous inviter à sa découverte : l’ancienne Abbaye Saint-Jean-des-Vignes, la cathédrale Saint-Gervais Saint-Protais, la crypte Saint-Médard nécropole royale …

Classée Ville d’Art et d’Histoire en 1988, elle tient son nom d’un peuple gaulois : les Suessions.

Résultat de recherche d'images pour "SOISSONS"

PLACE DE LA REPUBLIQUEl

Résultat de recherche d'images pour "SOISSONS"

LE MARCHE COUVERT

Image associée

Le Palais de l’Intendance de Soissons - Aisne MAIRIE

Le Palais de l’Intendance de Soissons - Aisne - hotel:

 

commentaires

La terrible histoire du château de Coucy

Publié le 24 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, tourisme dans l aisne, HISTOIRE

La terrible histoire du château de Coucy
 
 
Il y a 100 ans, le 20 mars 1917, près de 70 tonnes d'explosif avaient
raison du majestueux château de Coucy.
Découvrez son histoire millénaire !
Vue générale de la façade du château de Coucy 1916 - Philippe Berthé - Centre des monuments nationaux
Édifié à partir de 920 par l'archevêque de Reims, le château est embelli
et fortifié au XIIIe par Enguerrand III de Coucy. Un siècle plus tard,
un autre Enguerrand transforme le château en véritable palais. Il meurt
sans héritier.
Vue générale du Château de Coucy et de la ville © Jean-Luc Paillé - Centre des monuments nationaux
Devenu propriété de la Couronne de France, le château reçoit la visite
de François Ier qui en fait un rendez-vous de chasse
ou encore d’Henri IV !
Francois 1er © Patrick Müller - Centre des monuments nationaux
Après des siècles de prospérité, le château et ses fortifications sont
démantelés en 1652 suite à la Fronde. Le site devient alors une carrière de
pierres.
Château de Coucy © Philippe Berthé - Centre des monuments nationaux
Au XIXe siècle, l’intérêt croissant pour les ruines remet le château de
Coucy sous le feu des projecteurs. Louis-Philippe d’Orléans le rachète et fait appel à un
architecte pour consolider les ruines et mieux mettre en valeur ce site exceptionnel. Sous
le Second Empire, Viollet-le-Duc est chargé, en parallèle du chantier du château de
Pierrefonds, de mener une campagne de restauration à Coucy.
[Château de Coucy] : [dessin] © Bibliothèque nationale de France
Au tout début du XXe siècle, le château de Coucy fait partie des 5
monuments les plus visités de France ! Doté du plus haut donjon
d’Europe, il est l’emblème du prestige de l’art français au Moyen Âge.
Au cours de la Première Guerre
mondiale, le château de Coucy est
occupé par
l’armée allemande dès 1914. Lors de leur repli, en 1917, le commandement
allemand décide de détruire ce
site stratégique. Le 20 mars 1917, le
donjon et les quatre tours
d’angle sont soufflés par des tonnes
de dynamite.
Le château de Coucy après la destruction du 20 mars 1917 © Philippe Berthé Centre des monuments nationaux
Le site est rouvert au public dès 1918 afin de montrer à tous les dommages de la
guerre. On choisit de ne pas reconstruire le château mais simplement de
procéder à une réparation des vestiges en conservant l’amas de décombres de
la tour maîtresse à titre de mémoire des destructions de la Grande Guerre.

 

commentaires

BASSOLES AULERS

Publié le 24 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, village autour de coucy

UN TOUT PETIT VILLAGE PRES DE 

ANIZY-PINON

 

Aucun texte alternatif disponible.

L’image contient peut-être : plante, arbre, ciel, maison et plein air

L’image contient peut-être : arbre, plante, ciel, plein air et nature

commentaires

Le #Mastodon Picard

Publié le 24 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, LA SOCIETE

Mapicardie.fr renait :Le #Mastodon Picard

Le #Mastodon #Picard

#Mastodon c'est quoi :

Ce sont des milliers de petits Twitter Like connectés entre eux à travers un protocole libre et ouvert. Un grand réseau social décentralisé, libre et sans pub.

Comme #Mastodon n'appartient à aucune société ou entité privé, tout le monde peut avoir son #Mastodon appelé une instance. #Mastodon le réseau social décentralisé qui appartient qu'à ses utilisateurs.

Comme l'idée me plait beaucoup, j'ai donné une nouvelle vie à MaPicardie.fr en créant une instance pour les Picards et Picardes. Alors rejoignez-nous sur

Mastodon est un serveur libre de réseautage social. Alternative décentralisée aux plateformes commerciales, la monopolisation de vos communications par une entreprise unique est évitée. Tout un chacun peut faire tourner Mastodon et participer au réseau social de manière transparente.
MAPICARDIE.FR
 
 

 

commentaires

Le champagne de l'Aisne et autres spécialités de l Aisne

Publié le 18 Avril 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE

Le champagne de l'Aisne et autres spécialités de l Aisne
Le champagne de l'Aisne et autres spécialités de l Aisne

Le Pinot Meunier est l'un des trois cépages essentiels à l'assemblage du champagne, avec le Chardonnay (qui apporte la finesse) et le pinot noir (aux arômes de fruits rouges qui donnent le corps et la puissance).
Du Pinot Meunier, les côteaux crayeux de l'Onois et la vallée de la Marne en sont riches ! Il n'est donc pas étonnant que le département de l'Aisne révendique 10&nbp;% des vignes à champagne (soit environ 2 600 hectares). Ce qui place ainsi toute la partie axonaise de la vallée de la Marne en appellation champagne.
Ce classement du vignoble en AOC est le fruit du combat du député-maire de Charly-sur-Marne (la plus grande commune viticole de l'Aisne), Emile Morlot. Grâce à son action, la loi champagne de 1927 (qui détermine les critères d'appellation contrôlée) engloba l'Aisne dans sa délimitation du vignoble, faite en fonction de l'histoire des communes et des parcelles.
Considérés comme des vins « clairs, légers, frais et frémissant » au Moyen Âge, les vins de champagne ont connu une véritable révolution au 17ème siècle avec deux grandes découvertes champenoises : le pressurage des raisins noirs en blancs (cela permet d'obtenir un blanc parfait et donne une meilleure conservation au vin) et la prise de mousse (procédé par lequel on obtient, par fermentation naturelle, une effervescence régulière et des bulles très fines).
Produit d'exception répondant à de nombreux critères (35 règles à respecter comme la durée minimum de vieillissement, la hauteur des vignes, les vendanges faites à la main...) et exigent certains gestes qui sont les mêmes depuis des siècles, le champagne fait l'objet d'une véritable protection par le Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne.
Ce comité lutte pour que les critères de qualité soient respectés afin de garantir l'exclusivité du nom « Champagne » dans le monde entier.

Les autres spécialités de l'Aisne

.le Dauphin est un fromage fabriqué à partir de maroilles frais que l'on brise en cours d'affinage puis que l'on malaxe avec de l'estragon et de la ciboulette.
Une fois poivré, il est mis en affinage en cave humide et lavé fréquemment. Vin de fruit, la Folie Douce est un apéritif réalisé à partir de fruits (groseilles, fraises, cassis, rhubarbe, mûres ou framboises) que l'on laisse fermenter naturellement.
Il est idéal en accompagnement d'un dessert, on le trouve en demi-sec ou moelleux.
Le haricot de Soissons est un haricot très gros et tout blanc. Il a été peu à peu supplanté par la pomme de terre, mais il connaît un regain d'intérêt grâce à un groupe d'exploitants passionné. Ils se sont réunis en confrérie et ont décidé de faire redécouvrir aux consommateurs le goût d'une grande finesse de ce haricot.
Préparés lors des foires, les rissoles des Sires de Coucy sont de petits pâtés farcis de poisson ou de viande frits.
Spécialité du Vermandois, le caghuse est un plat à base de rouelle de porc braisée avec des oignons

la confiture de lait de thiérache.Gourmandise lactée au goût caramel, la confiture de lait de Picardie1 se présente sous l’apparence d’une crème épaisse de couleur marron.Elaborée à partir de lait, de sucre, elle prend sa consistance grâce à une longue cuisson (5 à 8 heures).Dans l’assietteCette confiture de lait picarde se décline nature, au beurre salé, au chocolat, à la fleur de sel, à la noisette, à la vanille. Elle se déguste seule ou sur des crêpes, des gâteaux, des glaces, dans un yaourt.Un peu d’histoireVieille tradition des campagnes normande, bretonne, champenoise et franc-comtoise, la confiture de lait est aussi une spécialité revendiquée par la Picardie, notamment autour de Vervins (Thiérache).
Selon une légende du XIXe siècle, la découverte de la confiture de lait résulterait de la distraction d’un chef cuisinier de l’armée napoléonienne. Lors d’une bataille, le lait sucré prévu pour être distribué aux soldats aurait été oublié sur le feu, devenant cette mixture onctueuse et caramélisée…

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>