Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

Articles avec #vie quotidienne catégorie

Les Hauts-de-France, région la plus pauvre de France

Publié le 23 Mars 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, politque actualité, LA SOCIETE

Une étude réalisée par l'Insee Hauts-de-France dévoile ce mercredi que la région figure parmi les plus pauvres de France, notamment pour les familles monoparentales et les jeunes. Elle démontre également que la crise a renforcé les inégalités territoriales, avec une fragilité sociale importante.

  bilan dressé ce mercredi dans une étude menée par l'Insee Hauts-de-France. A travers plusieurs indicateurs, l'Institut démontre que la région a le taux de pauvreté le plus important de France métropolitaine après la Corse. 18,1% des habitants des Hauts-de-France, soit un million de personnes, vivent ainsi sous le seuil de pauvreté (soit moins de 987 euros par mois en 2012). Le Nord de l'Aisnel'Avesnois et le bassin minier sont particulièrement touchés.

 

Inéglités territoriales

Tout le territoire des Hauts-de-France ne pâtit pas de la même manière de ce phénomène de pauvreté. Ce fléau se concentre en particulier sur les régions de Fourmies, Hirson, Maubeuge, Creil, Lens et Calais. Dans ces territoires, le taux de pauvreté est supérieur à 25%. De manière générale, les zones urbaines sont plus pauvres, à l'exception du Sud de l'Oise bénéficient de leur proximité avec Paris.

En cause : les profils les plus touchés par la pauvreté sont surreprésentés dans ces régions. Dans les villes sus-citées, "plus de 13% de la population vit dans un ménage monoparental" et "plus la part des familles monoparentales dans un territoire est élevé, plus la pauvreté de ces familles est élevée également". Concernant les ménages âgés (75 ans ou plus) c'est en revanche dans les territoires ruraux que la pauvreté est la plus importante. Les enquêteurs mettent en avant l'arrière-pays du Boulonnais, du Calaisis, de la Thiérarche et de l'Avesnois parmois les zones les plus fragiles. 

Un chômage élevé

L'étude s'intéresse également à la fragilité sociale au sens large, notamment à la place du chômage dans la région. "Les revenus perçus avant redistribution sont les plus faibles de France métropolitaine. La fragilité sociale s’est accentuée au cours des années 2000, en particulier dans la deuxième moitié de la décennie", indiquent les auteurs. La région est ainsi celle qui connaît le taux de chômage le plus élevé : 16,5% en 2013, contre 13,1% pour la France métropolitaine à la même période. 

La région étant très jeune et les jeunes étant davantage touchés par le chômage et une insertion dans le monde du travail difficile, la fragilité sociale est elle aussi plus élevée. 

commentaires

Les abeilles sont en danger

Publié le 23 Mars 2017 par kate nana dans PICARDIE, autres, VIE QUOTIDIENNE, tourisme dans l aisne, valeurs

Des apiculteurs passionnés

Sauvons les abeilles

Du miel naturel et bio !

Des ruchers adéquats

Voici un exemple de disparition totale : Dans une région de Chine, conséquence d'un usage intensif des pesticides, les abeilles ont totalement disparu. Les agriculteurs sont obligés d'employer des centaines de personnes pour polliniser eux-mêmes les fleurs des poiriers..

L'abeille en quelques chiffres

Les abeilles et autres insectes pollinisateurs représentent par leur action :

  • la reproduction de plus de 80 % des espèces végétales
  • la production de plus de trois quarts des cultures dans le monde – majorité des cultures fruitières, légumières, oléagineuses et protéagineuses, de fruits à coques, d’épices et de stimulants (café, cacao)
  • 35 % de la production alimentaire mondiale en tonnage
  • 10 % du chiffre d’affaires de l’agriculture mondiale
  • 153 milliards d’euros par an
  • 20 000 personnes en France dans la filière apicole (miel et autres produits de la ruche), dont 2 000 apiculteurs professionnels
  • 98 000 éleveurs amateurs en France

De l'ordre de 35 000 tonnes par an au début des années 90, la production annuelle française de miel est aujourd'hui d'environ 15 000 tonnes, soit une diminution de plus de 50% sur cette période. Très stable, la consommation annuelle française est de 40 000 tonnes ce qui signifie que nous importons, de divers pays de l'Union Européenne, de Chine, d'Argentine...etc., plus de la moitié du miel que nous consommons. Ce miel d’importation est généralement bien moins cher, mais aussi de qualité très faible, voire dangereux pour la santé et produit dans un objectif de rentabilité maximale, au détriment de l’abeille.

En France, le métier d’apiculteur s’est transmis de génération en génération depuis des centaines d’années. Nous avons donc un réel savoir-faire dans ce domaine et sommes capables de produire localement un miel de grande qualité, respectueux de l’abeille et de notre santé. Alors pourquoi aller l’acheter ailleurs ? Soutenir cette production française, c’est militer pour une apiculture locale, artisanale et durable. Vous ne trouvez donc ici que du miel produit dans notre beau pays par des artisans passionnés par leur métier et amoureux des abeilles.

Des tonnes de miel
 
Affaiblissement des abeilles

Un affaiblissement généralisé des colonies d'abeilles domestiques a été constaté dans de nombreuses régions du monde. Dans d'autres régions une surmortalité, qui affecte probablement aussi les abeilles sauvages, a entraîné des pertes importantes de cheptel.

 

En danger : 35 % de la production mondiale de nourriture

Seules 25 % des cultures ne dépendent pas de l'action des insectes pollinisateurs (les céréales par exemple).

La plupart des cultures fruitières, légumières, oléagineuses, protéagineuses ainsi que celles des fruits à coques, des épices, du café et du cacao sont majoritairement pollinisées par les insectes.

On estime à 153 milliards d'euros par an l'apport mondial de l'action pollinisatrice des insectes.

Affaiblissement des abeilles

Nous sommes confrontés à la perspective d'une perte économique de grande envergure, mais aussi d'une perte écologique majeure, les insectes ne jouant pas dans les écosystèmes le seul rôle de porteurs de pollen mais s'inscrivant dans de multiples chaînes d'interactions utiles - sinon indispensables - aux divers maillons en présence.

A cette perte économique correspondrait un irréversible dommage pour l'ensemble de la biodiversité : combien d'espèces dépendent, totalement ou en partie, d'une nourriture provenant d'espèces végétales qui survivraient difficilement sans pollinisation.

commentaires

Voilà le printemps

Publié le 14 Mars 2017 par kate nana dans PICARDIE, autres, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE

Voilà le printemps
Voilà le printemps
Voilà le printemps
Voilà le printemps
Voilà le printemps
Voilà le printemps
Voilà le printemps
Voilà le printemps
Voilà le printemps
Voilà le printemps
Voilà le printemps
Voilà le printemps
Voilà le printemps
Voilà le printemps

 Printemps

Poète : Paul Verlaine (1844-1896)

Tendre, la jeune femme rousse,
Que tant d'innocence émoustille,
Dit à la blonde jeune fille
Ces mots, tout bas, d'une voix douce :

« Sève qui monte et fleur qui pousse,
Ton enfance est une charmille :
Laisse errer mes doigts dans la mousse
Où le bouton de rose brille,

Laisse-moi, parmi l'herbe claire,
Boire les gouttes de rosée
Dont la fleur tendre est arrosée, –

« Afin que le plaisir, ma chère,
Illumine ton front candide
Comme l'aube l'azur timide. »

Paul Verlaine.

Après l’hiver

Victor Hugo

N’attendez pas de moi que je vais vous donner
Des raisons contre Dieu que je vois rayonner ;
La nuit meurt, l’hiver fuit ; maintenant la lumière,
Dans les champs, dans les bois, est partout la première.
Je suis par le printemps vaguement attendri.
Avril est un enfant, frêle, charmant, fleuri ;
Je sens devant l’enfance et devant le zéphyre
Je ne sais quel besoin de pleurer et de rire ;
Mai complète ma joie et s’ajoute à mes pleurs.
Jeanne, George, accourez, puisque voilà des fleurs.
Accourez, la forêt chante, l’azur se dore,
Vous n’avez pas le droit d’être absents de l’aurore.
Je suis un vieux songeur et j’ai besoin de vous,
Venez, je veux aimer, être juste, être doux,
Croire, remercier confusément les choses,
Vivre sans reprocher les épines aux roses,
Être enfin un bonhomme acceptant le bon Dieu.

Ô printemps ! bois sacrés ! ciel profondément bleu !
On sent un souffle d’air vivant qui vous pénètre,
Et l’ouverture au loin d’une blanche fenêtre ;
On mêle sa pensée au clair-obscur des eaux ;
On a le doux bonheur d’être avec les oiseaux
Et de voir, sous l’abri des branches printanières,
Ces messieurs faire avec ces dames des manières.

26 juin 1878

Victor Hugo

commentaires

Monuments de l'Offensive 1918 à Dommiers et Saint Pierre Aigle

Publié le 4 Mars 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, valeurs, HISTOIRE

A seulement une heure de Paris, Soissons et le Soissonnais regorgent de trésors insoupçonnés ! Je découvre les innombrables richesses de ce territoire et ses sites et monuments qui séduisent en visitant le département de l’Aisne si dépaysant

!Dommiers et Saint-Pierre-Aigle sont au cœur des dernières batailles de l’Aisne. 
Entre fin mai et mi juin 1918, pour sauver la forêt de Retz, les premiers chars Renault FT-17 vont recevoir le baptême du feu permettant ainsi de stopper l’avancée ennemie.
Le 18 juillet, près de Villers-Cotterêts, 350 chars Schneider et St Chamond, soutenus par la 2ème division américaine, vont percer le front de Cutry à Saint Pierre Aigle. C’est le début de la retraite allemande.

La Nécropole Militaire du Bois Robert à Ambleny

Située en plein cœur du Pays de la Vallée de l’Aisne, cette nécropole française de la Grande Guerre, d'une surface de 36.400 m², édifiée en 1923, est la plus importante de Picardie. Elle contient 10.601 corps, dont 3.076 en ossuaires, provenant de cimetières militaires situés au sud-ouest de Soissons. On y trouve également les tombes d'un soldat russe, d’un danois et de soixante-seize victimes civiles françaises.

Accès libre. La nécropole est située sur la RN31 près du carrefour de Pontarcher sur l’axe Soissons Compiègne

Le Cimetière Militaire de Vic-sur-Aisne

Durant la grande guerre, on enterra les soldats dans les moindres recoins près des zones de combats. Un premier cimetière avait été installé au bout de la route de Fontenoy au débouché du boyau de Chapeaumont. Puis en novembre 1921, sur proposition de l'autorité militaire, on transféra les corps dans le cimetière de Vic- sur-Aisne. Situé à la sortie du bourg, cette nécropole, de 9.385 m², contient 3.046 corps, dont 932 en ossuaires, ainsi que quatre tombes de la seconde guerre mondiale. Vous pourrez également vous recueillir devant une tombe musulmane, ou a été enterré Ma Yi Pao, engagé dans la légion étrangère et seul Chinois mort pour la France.

Abbaye de Longpont

Ancienne abbaye cistercienne dont les bâtiments ont été transformés en demeure privée ouverte à la visite. Les ruines de l'abbatiale gothique sont entourées d'arbres centenaires. Bâtiments embellis au 18ème siècle - Façade ornée de balcons en ferronnerie - Cellier gothique - Chauffoir à cheminée centrale - Grand escalier du 18ème - Cloître aménagé en jardin et ouvrant sur un grand parc encadré de bois. Eglise paroissiale ouverte. Village pittoresque en lisière de la forêt de Retz.
Ouvert le samedi, le dimanche et les jours fériés, du 15 mars au 31 octobre. Sur rendez-vous pour les groupes.

Château et musée du bois de Montgobert

A Montgobert vous serez séduit tant par l'architecture, véritable archétype du classicisme que par la magie s'échappant du parc. Résidence de Pauline Bonaparte, quartier général pendant la première guerre mondiale, son histoire est riche depuis la fin du XVIIIème siècle.
Dans le château vous trouverez notamment 30 salles présentant des centaines d'outils anciens et des métiers disparus et plusieurs autres traitants de la guerre 14/18 ou encore de la vénerie.
Dans le vaste parc à l'anglaise se trouve le tombeau du Général Leclerc.. Ouvert les dimanches et les jours fériés en mai, juin et septembre. Tous les jours, sauf le samedi, du 1er juillet au 15 août. Groupes sur rendez -vous

47 Allée du Château

02600 Montgobert

Tél : 0323 96 36 69 

 

Circuits du souvenir 14-18 au Sud de la forêt de Retz

 
Ce circuit routier de 30 km au départ de Villers-Cotterêts, vous permettra de découvrir les monuments du souvenir de la Première guerre mondiale, en forêt de Retz en passant par les villages de Fleury, Longpont, Corcy, Dampleux et Oigny-en-Valois.
Du monument aux morts de Villers-Cotterêts, allégorie de la forêt protectrice, au mausolée Van Vollenhoven revivez les événements qui ont marqué l'histoire de notre territoire.

Le document est disponible gratuitement à l'Office de Tourisme de Villers-Cotterêts.

 

Vestiges du château de la folie

une curieuse forteresse rectangulaire se présente à vos yeux. Autrefois appelé le "château du Haut", la Folie vous rappelle que vous êtes en lisière de forêt, dans une feuillée. Même si le château a été anéanti pendant la Première Guerre mondiale, la vue des fossés taillés dans le calcaire est toujours saisissante. Avec les vestiges de ses tours aux angles et le long des courtines, le château de la Folie est représentatif des châteaux royaux du début du XIIIe siècle.
Visite libre.

Route de Fère-en-Tardenois

02220 Braine

Tél : 03 23 54 40 00                                                                                                     

Monument passant arrête-toi

 
Situé entre Vivières et Villers-Cotterêts, au croisement de la route qui mène à l'observatoire du général Mangin, ce monument a été érigé par la mère du sous-lieutenant Georges Edward Cecil en l'honneur de son fils âgé de 18 ans et de ses camarades anglais et irlandais tombés en cet endroit le 1er septembre 1914. Cette sculpture, inspirée d’une stèle du musée de l’Acropole : "Athéna appuyée sur sa lance", représente une mère recueillie sur une tombe militaire.
Georges Edward Cecil est enterré dans le "Guards grave", qui se trouve deux cent mètres plus loin.
commentaires

Mr Bricolage fermera ses portes le 1er avril

Publié le 2 Mars 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, politique actuelle, LA SOCIETE

Mr Bricolage fermera ses portes le 1er avril prochain à Saint-Quentin

L’enseigne de bricolage a lancé une opération de liquidation du stock, jusqu’à sa fermeture définitive.
L’enseigne de bricolage a lancé une opération de liquidation du stock, jusqu’à sa fermeture définitive.

C’est bien connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres. La liquidation du stock annoncée du magasin Mr Bricolage situé forum de Picardie, et sa fermeture définitive programmée le samedi 1er avril, attire les clients à la recherche de la bonne affaire.

La semaine dernière, une première opération promotionnelle, avec des ventes à prix bradés de 20 %, a attiré une horde d’acheteurs. Et les rabais ne sont pas finis puisque d’autres campagnes de réduction devraient suivre d’ici la fermeture définitive des portes le samedi 1 er avril.

Des clients rencontrés samedi sont repartis, parfois les mains pleines. Bertrand en a profité pour acheter «  de la peinture extérieure pour refaire ma façade. Mais il y a pas mal de rayons vides. Une vendeuse m’a dit qu’ils n’étaient plus approvisionnés, c’est dommage  », regrettait-il.

Quant à connaître l’avenir du site et celui des salariés, il reste incertain, puisque ni la direction du magasin, ni le service communication de l’enseigne n’ont souhaité s’exprimer.

D’ici là, cependant, la surface commerciale devrait connaître une affluence certaine. De quoi faire le bonheur des clients. Une dernière fois.

commentaires

Jardin de Picardie : Le Parc du Château de Creuse (80)

Publié le 2 Mars 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, valeurs

Jardin de Picardie : Le Parc du Château de Creuse (80)
Jardin de Picardie : Le Parc du Château de Creuse (80)
Jardin de Picardie : Le Parc du Château de Creuse (80)
Jardin de Picardie : Le Parc du Château de Creuse (80)
Jardin de Picardie : Le Parc du Château de Creuse (80)
Jardin de Picardie : Le Parc du Château de Creuse (80)
Jardin de Picardie : Le Parc du Château de Creuse (80)

C'est à deux pas d'Amiens, dans le petit village de Creuse que se dresse cette belle maison XVIII ème. Du jardin ancien, aucune trace même s'il y a eu là un jardin; en revanche, un parc avec de très beaux arbres, majestueux, qui règnent en maîtres dans le Parc. Anne Marie de Metz et Michel ne pouvaient se contenter de ce Parc. Lorsqu'ils ont repris cette propriété, inlassablement, ils ont planté, d'abord de nouveaux arbres, tout de suite, pour profiter de les voir grandir et ensuite, ils ont investi toute une partie du parc pour créer des chambres à la fois rigoureuse dans la structure, mais opulente dans les plantations... L'occasion d'une belle promenade assurément, et d'une belle rencontre, Anne Marie sera toujours là pour vous expliquer sa passion de la botanique, l'histoire de chaque plante, souvent échangée avec d'autres amis jardiniers... 
Bref, une jardinière généreuse, qui partagera sa passion du jardin, des arbres, des plantes en général et qui vous expliquera aussi tous les projets qu'elle a en tête.
Petit moment de bonheur en tout cas. Un jardin, presque voisin de jardin-jardinier

 

commentaires

LA VENTE DIRECTE AU PRODUCTEUR SÉDUIT DE PLUS EN PLUS DE FRANÇAIS

Publié le 27 Février 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, valeurs

PROXIMITÉ - Les magasins de producteurs sont aujourd’hui un bon rempart contre la crise agricole. Il y en a déjà près de 250 en France et une toute nouvelle enseigne a ouvert ses portes à Colmar, il y a deux mois. Des agriculteurs du Haut-Rhin se sont ainsi regroupés pour mieux vendre leur produit. Les clients aiment la proximité.

commentaires

Partez au Salon International de l'Agriculture

Publié le 21 Février 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, valeurs

Partez au Salon International de l'Agriculture

 

SIA 2016
 

France Bleu Picardie et la SNCF vous invitent à passer une journée au Salon International de l'Agriculture avec la personne de votre choix. Répondez à notre question et vous partirez peut-être à Paris !

France Bleu Picardie vous invite au Salon International de l'Agriculture à Paris. Durant neuf jours, du 25 Février au 5 Mars 2017, la plus grande ferme de France est à Paris. Plus de 600 000 visiteurs vont pouvoir découvrir l'agriculture sous 4 angles différents : Élevage et ses Filières, 3850 animaux réunis, Produits des Régions de France, d'Outre-Mer et du MondeCulltures & Filières Végétales, Jardin et Potager, et Services et Métiers de l'Agriculture, des métiers et des hommes !
En savoir plus sur le Salon International de l'Agriculture

commentaires

les élèves du Lycée Agricole de Thiérache se préparent pour le Salon de l'Agriculture

Publié le 20 Février 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, LA SOCIETE

les élèves du Lycée Agricole de Thiérache se préparent pour le Salon de l'Agriculture

Ces 6 élèves et leur vache Inespérée représenteront le Lycée agricole de Thiérache à Paris. / © France 3

Une compétition en 5 manches

Les élèves s'entrainent pour le Salon de l'Agriculture
Reportage d'Adrien Gavazzi, Cathy Colin et Cédric Delangle. Intervenants : Marie-Pierre Lemal, Elève en BTS - coordinatrice du groupe ; Anthony Jung, Elève en BTS production animale ; Laurence Goussen, Enseignante.

Organisé par le Concours Général Agricole, le TNLA se donne pour objectif de valoriser l'élevage bovin laitier et renforcer les liens entre enseignements et professionnels. Il vise aussi à "donner une image moderne du métier", avec l'obligation pour les participants de passer une épreuve de communication et de réaliser un blog.

C'est ainsi que les 6 élèves picards racontent leur quotidien sur cette page. Ils y détaillent le contenu de l'entraînement auquel ils se tiennent chaque soir depuis quelques semaines. Le jour J, ils passeront deux épreuves : celle de la manipulation d'un bovin en toute sécurité et celle de la présentation d'un animal.

Ils seront encore notés pour leur implication sur le Salon International de l'Agriculture. L'évément débutera le 25 février, Porte de Versailles.

commentaires

à Wavignies

Publié le 14 Février 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, autres, valeurs

Résultat de recherche d'images pour "à Wavignies"Un café-tabac-épicerie ouvre à Wavignies

Un café-tabac-épicerie ? Comme beaucoup de petits villages, Wavignies, dans l'Oise, fait le pari du commerce de proximité pour se redynamiser
il est vrai que les villages ou petites villes ont besoin
de commerces l épicerie  peut cumuler le dépot de pain, colis, bar- tabac sinon c est la mort;
cela fait un point de rencontre et de vie trés important dans les bourgs
commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>