Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

Articles avec #vie quotidienne catégorie

Les bienfaits du froid et du gel pour l'agriculture

Publié le 18 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, tourisme dans l aisne

Les bienfaits du froid et du gel pour l'agriculture

On vous a parlé des galères de certains agriculteurs, avec la tempête et maintenant le gel... Mais le froid a aussi ses bons côtés pour l'agriculture, pour la préparation des sols, entre autre

 
 
 
 
commentaires

Compiègne (60) : des manteaux - sacs de couchage distribués aux sans-abri

Publié le 18 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, autres, VIE QUOTIDIENNE, LA SOCIETE, politque actualité

Compiègne (60) : des manteaux - sacs de couchage distribués aux sans-abri

Une cagnotte a été lancée mi-décembre par Benjamin Belaidi pour investir dans des manteaux qui se transforment en sacs de couchage pour les sans-abri. Hier, 5 manteaux ont été distribués lors de la maraude du Samu Social.

© Benjamin Belaidi
 
Une initiative citoyenne pour venir en aide aux sans-abri. En décembre, le Compiègnois Benjamin Belaidi lançait une cagnotte en ligne pour investir dans des manteaux-duvets. Un accessoire couteux mais nécessaire pour les sans-abris afin qu'ils puissent transporter leurs affaires sans crainte.

Une vidéo qui explique le principe de ces manteaux :
 
 
 
 
Manteaux duvets


Aujourd'hui, la cagnotte est toujours ouverte mais 5 manteaux ont déjà pu être achetés et directement distribués aux sans-abri du secteur, à l'occasion de la maraude du Samu Social.
 
© Benjamin Belaidi

Pour contribuer à l'appel aux dons : https://www.lepotcommun.fr/pot/bhkzu866 

Voici le reportage que nous avions réalisé fin décembre :
 
 
 
 
Grand froid : solidarité au Samu social de Compiègne

Un reportage de Jeanne Blanquart, Nagib Ben Ghezala et Cédric Delangle ; avec Cyril Krakus, Maxime, Nina Decrouy, coordinatrice du Samu social de Compiègne ; Stevens Duval, directeur du Samu social de l'Oise 

commentaires

le boulevard Jeanne-d’Arc à Soissons

Publié le 17 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, autres

Les travaux reprennent sur le boulevard Jeanne-d’Arc à Soissons

IMG_8139

Les travaux du boulevard Jeanne-d’Arc à Soissons ont repris ce mardi 17 janvier, après une interruption de près d’un mois. Les fermetures de voies et le barriérage des zones de travaux ont été remis en place ce matin.

Ainsi dans la partie du boulevard comprise entre la place Saint-Christophe et la rue Saint-Rémy (autour de l’école de l’Enfant Jésus), la circulation s’effectue sur une voie.

Ensuite, dans la partie entre la rue Saint-Rémy et la rue du Théâtre romain, les deux voies de circulation sont fermées. Un accès pour les riverains est maintenu.

commentaires

Vallons d'Anizy

Publié le 17 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes debout
Vallons d'Anizy
Le nouveau conseil communautaire réuni en séance ce samedi 14 janvier a élu M Francis KOCK en tant que Président, M MORLET Vincent en tant que VP aux ressource humaines, M CENTONZE Ambroise en tant que VP aux finances et au développement économique , Mme LECAUX Luminita en tant que VP à la culture, Mme HERBULOT Isabelle en tant que VP à la jeunesse, M FORET Pascal en tant que VP a l’aménagement du territoire, M ANANIE Christophe en tant que VP à l’environnement , M WARNIER Eddy en tant que VP a l’urbanisme et habitat.
commentaires

Aides sociales: la CAF sévèrement tancée

Publié le 17 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, VIE POLITIQUE

Aides sociales: la CAF sévèrement tancée

 

Les oreilles de la Caisse d’allocation familiale ont sifflé. La CAF a subi un réquisitoire de la part de plusieurs élus du conseil départemental de l’Aisne. Le préfet est même alerté.

 

La cérémonie des bons vœux de la CAF fixée au lundi 30 janvier risque d’être sportive. Un conseiller départemental, le Laonnois Fawaz Karimet, propose en effet de la boycotter pour exprimer son mécontentement. Ou qu’un maximum d’élus de l’Aisne s’y rendent en force pour dénoncer les «  dysfonctionnements  » de l’organisme social.

Le premier jour du débat budgétaire de l’assemblée départementale amené à durer au moins jusqu’à aujourd’hui (lire par ailleurs), a donc fait une première victime : la CAF.

 

89 millions d’euros de RSA en 2017

C’est un dossier consacré au RSA (Revenu de solidarité active) qui représente 89 M€ de dépenses pour le département et concerne 17 200 foyers, selon les explications fournies par l’élue de la majorité Isabelle Létrillart, qui a entraîné la réaction de Fawaz Karimet.

«  Il y a un problème à la CAF, quand des dossiers mettent de 8 à 10 mois à cause des va-et-vient ; quand des allocataires baladés subissent des humiliations  », a donné de la voix l’élu d’opposition ex-PS. Le communiste Jean-Luc Lanouilh a repris la balle au bond. «  C’est insupportable ce qui se passe à la CAF, avec les délais et les erreurs graves, a déclaré l’élu chaunois. J’ai l’exemple de cette allocataire dont les droits ont été évalués sans tenir compte de la nouvelle législation sur l’APL. On lui a annoncé 200 à 300 euros de plus de ce qu’il allait toucher. Imaginez sa surprise  ».

Par cet exemple, l’élu communiste a voulu mettre en lumière les dysfonctionnements à la CAF, qu’on imagine débordée vu le contexte économique et social du département, sans pour autant tirer à boulets rouges sur les personnels.

«  Je pense aussi que les problèmes de compression de personnel et de réorganisation de la caisse ne sont pas étrangers au dysfonctionnement, a tenu à préciser Jean-Luc Lanouilh. Je demande un audit de la CAF de l’Aisne parce que c’est une question insupportable qui touche toujours les plus modestes de nos concitoyens  ».

L’élu de Chauny a aussi fait partager la lettre qu’il a adressée le 11 janvier dernier au préfet de l’Aisne, Nicolas Basselier, pour lui faire part de «  la situation très dégradée du fonctionnement de la CAF de l’Aisne  ». Dans cette lettre, il concluait : «  Les politiques d’austérité, les réductions d’effectifs, l’augmentation de la pauvreté sont indéniablement des facteurs aggravants et le mal-être, la souffrance se répandent des deux côtés des guichets  ». Le président du département, Nicolas Fricoteaux (UDI), a promis lui aussi de remonter ces inquiétudes. La prochaine cérémonie des vœux de la CAF ne sera peut-être pas si joyeuse que cela

commentaires

INFOGRAPHIE - Des rafales de vent à près de 150 km/h sur le nord de la France

Publié le 16 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, autres, tourisme dans l aisne

INFOGRAPHIE - Des rafales de vent à près de 150 km/h sur le nord de la France

 

Des rafales de vent à près de 150 km/h sur le nord de la France dans la nuit de jeudi à vendredi (illustration).
Des rafales de vent à près de 150 km/h sur le nord de la France dans la nuit de jeudi à vendredi 

Une très forte tempête hivernale a traversé le nord de la France d'ouest en est dans la nuit de jeudi à vendredi. Certains départements étaient placés en vigilance rouge et pour cause, des rafales de vent jusqu'à près de 150 km/h ont été enregistrées.

L'alerte pour vents violents lancée ce jeudi 12 janvier concernait surtout le nord et l'est du pays. Cette tempête hivernale a effectivement soufflé très fort, provoquant des coupures d'électricité par dizaines de milliers et des perturbations importantes sur la circulation des trains. Dans les Alpes-Maritimes, une femme a été tuée par la chute d'un arbre déraciné par le vent.Lire aussi : Tempête : une mère de famille tuée par la chute d'un arbre, 200.000 foyers toujours privés d'électricité

Des côtes de la Manche à la Marne, les rafales de vent ont rythmé la nuit des habitants. Avec parfois des pointes impressionnantes que ce soit en bord de mer ou à l'intérieur des terres. Météo France a relevé jusqu'à 146 km/h à Dieppe en Seine-Maritime ou encore 133km/h à Chouilly dans la Marne.

Les rafales de vent mesurées dans la nuit de jeudi 12 à vendredi 13 janvier 2017. - Visactu
Les rafales de vent mesurées dans la nuit de jeudi 12 à vendredi 13 janvier 2017. Ce vendredi midi, pour la neige, Météo France précise : "Quelques averses de neige se développent encore sur l'Oise
commentaires

Une vague de "froid généralisé"

Publié le 16 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, autres, tourisme dans l aisne, valeurs

Une vague de "froid généralisé" attendue en France dès mardi

 

La Corse notamment est sous la neige en ce début de semaine.
Le temps est plus calme à partir de ce lundi, mais le froid fait son retour par le nord-est. Les températures devraient descendre jusqu'à -11°C à Mulhouse, -6°C à Toulouse, -4°C à Marseille, et cet épisode hivernal devrait se poursuivre au moins jusqu'en fin de semaine.

La France va grelotter dans les prochains jours. Un coup de froid est attendu sur la quasi-totalité de la France. Les températures seront inférieures en moyenne de "quatre à huit degrés" aux normales saisonnières, selon Météo France. "On n'est pas dans des températures exceptionnelles", souligne Patrick Galois, prévisionniste à Météo-France. "On peut parler de vague de froid d'intensité modérée, d'un bon coup de froid". Cette vague de froid est toutefois la première de cette ampleur depuis 2012.

 

Quand parle-t-on de vague de froid ?

Une vague de froid se caractérise par un temps froid qui dure au moins deux jours consécutifs, avec des températures qui atteignent des valeurs "nettement inférieures aux normales saisonnières de la région concernée", explique Météo France. En France métropolitaine, il est habituel de constater les températures hivernales les plus basses en janvier ou février, sur l'ensemble du pays. Mais il peut y avoir des épisodes précoces (en novembre, décembre) ou tardifs (au mois de mars).

La France a connu plusieurs périodes de froid remarquable depuis 1947. Celle qui est attendue cette semaine pourrait être équivalente à la vague de froid de février 2012. Entre le 1er et le 13 février, la valeur minimale de l'indicateur thermique (moyenne des températures quotidiennes de 30 stations métropolitaines) était alors de -5°C. Il a fait bien plus froid, par exemple en février 1956 ou en janvier 1985, avec un indicateur thermique de -10°C. .

Températures ressenties "au plus bas mercredi et jeudi", jusqu'à -20°C dans le nord-est

Les températures vont chuter à partir de lundi, et surtout de mardi. Elles seront parfois fortement négatives la nuit et vont éventuellement le rester toute la journée. Le thermomètre devrait dégringoler jusqu'à -9 ou -10°C à Strasbourg-11°C à Mulhouse-10°C à Dijon-6°C à Toulouse, -4°C à Marseille.

Le froid pourra sembler plus intense encore mercredi et jeudi, alors qu'il n'y aura pas forcément d'évolution au thermomètre. "Les températures ressenties seront au plus bas mercredi et jeudi car il y aura plus de vent", précise Météo France. La température ressentie, dépend de la perception physiologique de chacun, ainsi que des conditions atmosphériques. La sensation de froid est plus vive par exemple s'il s'accompagne de vent, en raison d'un phénomène appelé le refroidissement éolien. Ainsi, dans le nord-est, une température de -10°C conjuguée à une bise de 50 km/h, "donnera lieu à un ressenti de -20°C environ". Le vent de nord-est accentuera encore la sensation de froid.

 

commentaires

A LAON

Publié le 16 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE

LAON
LAON
LAON
LAON
LAON
LAON
LAON
LAON
LAON
LAON
LAON
LAON

LAON

L’image contient peut-être : 1 personne, texte, nourriture et intérieur
 

Marché des produits du terroir 
le vendredi 20 janvier 2017 à 15h
dans le cloître de l'abbaye Saint-Martin de Laon

Ce rendez-vous des amoureux des produits locaux est l'occasion de retrouver une fois par mois une vingtaine de producteurs qui font VOTRE gastronomie, dans un cadre exceptionnel, celui du cloître de l'abbaye Saint-Martin de Laon. Alors, si vous privilégiez le locavore et les circuits courts, n'hésitez plus : venez découvrir chaque troisième vendredi du mois produits maraîchers, miel, pâtés et autres délices du terroir de 15h à 19h !

 

commentaires

LE CHOMAGE ON NOUS MENT

Publié le 15 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, autres, VIE QUOTIDIENNE, politique actuelle

 

franceinfo vidéo a ajouté une vidéo : Chômage : en baisse, vraiment ?

On parle de baisse du chômage, mais c'est sans compter les chômeurs de catégorie D, qu'on ne prend pas en compte ! On vous dit tout.

Le chômage sous les différents présidents de la République

de toutes façons on nous manipule à tous les niveaux

 

Les moins de 25 ans restent les premières victimes du chômage, et de loin, avec un taux à 25,1% au troisième trimestre 2016 (25,7% Dom inclus). Le taux de chômage chez les 50 ans et plus, lui, s'établit à 7% (7,2% dans la France entière). Celui des 25-49 ans atteint 8,7% (9% Outre-Mer inclus), soit 0,2 point de moins qu'au second trimestre 2016.

Après avoir fait mieux que les hommes pendant dix-sept trimestres d'affilée, les femmes affichent un taux de chômage égal à celui des hommes, à 9,7%.

A quoi s'attendre d'ici la fin de l'année ? Le nombre de demandeurs d'emploi en France devrait continuer à "baisser modérément" jusqu'à la fin de l'année (-0,1 point) selon l'Insee, pour atteindre 9,5% de la population active en métropole et 9,8% outre-mer compris, selon un point de conjoncture publié par l'institut.

Au 2e trimestre 2016, les trois départements français qui affichent le plus fort taux de chômage sont les Pyrénées Orientales (15,2%), l'Hérault (13,6%) et l'Aisne (13,5%). Dans le premier, le taux de chômage recule de 0,2 point sur trois mois et de 0,4 point sur un an. A l'inverse, les départements aux taux de chômage les plus bas restent le Cantal (6,1%), la Lozère (6,3%) et la Mayenne (6,6%). Ces territoires enregistrent des taux de chômage inférieurs à la moyenne nationale, qui s'établit à 9,6% en France métropolitaine au second trimestre 2016. A noter que le taux de chômage a baissé dans le Cantal (-0,3 point), en Lozère (-0,1 point) et en Mayenne (-0,2 point) par rapport au 1er trimestre












Le chômage sous les différents présidents de la République

chãžmage par prã©sident

Des trois derniers présidents à avoir dirigé la France, c'est Nicolas Sarkozy qui affiche les meilleurs résultats en termes d'emploi. En mars 2008, le taux de chômage en France métropolitaine est à son plus bas depuis janvier 1996, à 6,8%, et même depuis juin 1983. C'est 2,9 points de moins qu'au troisième trimestre 2016. Le plus faible nombre de chômeurs de catégorie A depuis 1996 a lui aussi été enregistré sous le prédécesseur de François Hollande, en février 2008, à 1 983 500 dans la métropole, soit 80% de moins qu'en août 2015.

Au 2e trimestre 2016,, les trois départements français qui affichent le plus fort taux de chômage sont les Pyrénées Orientales (15,2%), l'Hérault (13,6%) et l'Aisne (13,5%). Dans le premier, le taux de chômage recule de 0,2 point sur trois mois et de 0,4 point sur un an. A l'inverse, les départements aux taux de chômage les plus bas restent le Cantal (6,1%), la Lozère (6,3%) et la Mayenne (6,6%). Ces territoires enregistrent des taux de chômage inférieurs à la moyenne nationale, qui s'établit à 9,6% en France métropolitaine au second trimestre 2016. A noter que le taux de chômage a baissé dans le Cantal (-0,3 point), en Lozère (-0,1 point) et en Mayenne (-0,2 point) par rapport au 1er trimestre 2016.

Le chômage sous les différents présidents de la République

chãžmage par prã©sident

Des trois derniers présidents à avoir dirigé la France, c'est Nicolas Sarkozy qui affiche les meilleurs résultats en termes d'emploi. En mars 2008, le taux de chômage en France métropolitaine est à son plus bas depuis janvier 1996, à 6,8%, et même depuis juin 1983. C'est 2,9 points de moins qu'au troisième trimestre 2016. Le plus faible nombre de chômeurs de catégorie A depuis 1996 a lui aussi été enregistré sous le prédécesseur de François Hollande, en février 2008, à 1 983 500 dans la métropole, soit 80% de moins qu'en août 2015.

 

commentaires

VILLERS COTTERETS

Publié le 14 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, tourisme dans l aisne

https://www.facebook.com/ParisLaon/videos/1707222072624906/

🎬  la promotion de Villers-Cotterêts, Ville fleurie

La Ville de Villers-Cotterêts participe depuis 2009 au concours des villes et villages fleuris.
Pour sa première participation, la Ville a reçu le Prix du Conseil général.
En 2010, Villers-Cotterêts a reçu le Premier prix dans sa catégorie.

Le jury du concours est particulièrement sensible à la volonté de Villers de faire rimer fleurissement de la ville avec développement durable.

Dans le cadre du respect de la norme
ISO 14001, les responsables des espaces verts privilégient la plantation de plantes vivaces, d’arbustes et de graminées.

L’utilisation de produits phytosanitaires est limitée et la récupération des eaux de pluie pour l’arrosage est organisée.

 

UNE PREMIÈRE FLEUR POUR VILLERS !

 

Après 5 ans de participation au Concours des Villes et Villages fleuris, la commune vient de décrocher sa première fleur ! Une récompense qui figurera bientôt sur les panneaux d’entrée de ville.
Bravo et merci à l’ensemble des services municipaux qui contribuent chaque jour à embellir notre cité. Merci également aux Cotteréziens qui fleurissent leurs balcons et leurs jardins et qui participent ainsi directement à la qualité de vie dans notre cité !
> Une démarche de fleurissement originale : En matière d’entretien des espaces verts et de fleurissement de la ville, la commune suit une ligne de conduite originale qui a séduit le jury du concours des villes et villages fleuris. En effet, en plus d’embellir la ville, les efforts se concentrent sur la préservation de l’environnement et le développement durable. Cela passe par différentes techniques qui sont devenues systématiques.
> Économies d’eau : c’est l’une des mesures les plus importantes car l’eau est précieuse et chère. Ainsi, les plantations sont sélectionnées en fonction de leurs faibles besoins en eau. Les sols au pied des plantes sont paillés pour éviter l’évaporation. Des récupérateurs d’eau de pluie sont installés dans les cimetières et des cuves récupèrent également l’eau de ruissellement, notamment sous le parking de la gare. Des systèmes d’arrosage automatique qui ne se déclenchent qu’en cas de besoin sont installés sur certains ronds-points.
> Priorité aux vivaces : les plantes vivaces, à l’inverse des plantes annuelles, refleurissent d’une année sur l’autre. Les privilégier nécessite donc moins d’intervention humaine et donc moins de dépenses d’énergie (véhicules et outils à moteur). Pour la beauté des massifs, des annuelles sont tout de même plantées à quelques endroits car elles apportent généralement de belles couleurs.
> Fauchage tardif : certaines zones ne sont tondues qu’une à deux fois par an. Cela favorise le développement de la biodiversité.
> Objectif 0 phyto : le recours aux produits phytosanitaires est en constante diminution. Pour cela la commune recourt à des méthodes alternatives (désherbeur thermique, binage mécanique) dès que cela est possible.
> Le potager de Léo Lagrange : le jury du Concours des Villes et Villages fleuris a notamment été impressionné par le magnifique potager installé au coeur de l’école Léo Lagrange et qui sert d’outil pédagogique pour les élèves. Le prix du jardinage pédagogique avec mention spéciale a d’ailleurs été décerné à l’école. Félicitations à l’ensemble du personnel et aux élèves pour ce travail.
> L’atout ISO 14001 : Depuis 2000, Villers-Cotterêts est certifiée ISO 14001 pour la qualité de son management environnemental. Les exigences de cette norme entretiennent une interaction positive et stimulante dans la stratégie de fleurissement de la ville.
> L’intérêt de la fleur : Une ville fleurie est une commune qui réserve une place prépondérente au végétal dans l'aménagement de sesespaces publics. Pour une commune labellisée, la fleur est avant tout un symbole d'accueil. Cela favorisenotamment le tourisme d’autant que les villes labellisées sont répertoriées sur internet.
L’obtention d’une fleur signifie également une amélioration du cadre de vie des habitants.
> Prochaine étape ? L’objectif est désormais de conserver cette première fleur mais aussi de travailler pour en avoir une deuxième, même si les critères à respecter sont de plus en plus contraignants.Pour poursuivre dans cette voie, la commune envisage de réaliser cette année un inventaire des arbres de la ville pour mieux en maîtriser la gestion.

Villers-Cotterêts, racontée par Stéphane Bern.

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>