Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

Articles avec #vie quotidienne catégorie

Les banquiers de Dieu

Publié le 14 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, HISTOIRE

Les banquiers de Dieu

Ce film dresse le portrait de “L’empire Béghin”, surnom donné à Beghin-Say, cette grande entreprise sucrière française du Nord, à l'époque du système paternaliste, car « les riches étaient les banquiers de Dieu ». Diffusé lundi 9 janvier après le Grand/Soir 3.

 
 
 
 
Il y avait, d’un côté, les membres dirigeants de la famille Béghin, de l’autre, les habitants de Thumeries. Ce documentaire appréhende les subtilités de ce système qui illustre la relation entre la classe ouvrière et le patronat au début de la Vème République, période durant laquelle un ouvrier connaissait son patron, époque où l’industrie française était le véritable moteur économique du pays.
Les banquiers de Dieu-extrait

Un film documentaire de Louis Malle  -  

commentaires

tempéte du 13 01 2017

Publié le 14 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, LA SOCIETE

 le 13 janv. 2017

Pierre Lenoble report .Les vents violents de la tempête Egon ont détruit presque entièrement l a rosace de la façade ouest et fortement endommagés l’orgue de la cathédrale Saint-Gervais et Saint Protais de Soissons, dans la nuit du 12 au 13 janvier 2017.La restauration est de la compétence de l’état.
Son ouverture date de 1479.
Pierre Lenoble report Youtube vous apporte des débuts de réponses sur la situation et ses conséquences

 

commentaires

Tempête : 16 000 foyers encore privés d'électricité ce samedi en Picardie

Publié le 14 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, autres

 

Tempête : 16 000 foyers encore privés d'électricité ce samedi en Picardie

Les techniciens d'Enedis à pied d'oeuvre pour rétablir l'électricité dans les Hauts-de-France
Les techniciens d'Enedis à pied d'oeuvre pour rétablir l'électricité dans les Hauts-de-France - Enedis

La vigilance rouge a été levée dans la nuit de jeudi à vendredi en Picardie. Après le passage de la tempête 16 .000 foyers étaient privés de courant en Picardie.

Météo France a levé la vigilance orange ce vendredi matin en Picardie après le passage de la tempête Egon sur la partie nord de la France. Le vent a soufflé fort dans la nuit de jeudi à vendredi, jusqu'à 134 km/h à Méaulte dans la Somme, ce qui a provoqué de nombreuses coupures d'électricité.

 

Au plus fort de la tempête, 100 000 foyers ont été privés de courant en Picardie, selon Enedis. La moitié avaient retrouvé l'électricité vendredi matin à 9h30. A 18h, 30.000 foyers étaient encore privés de courant : 20.000 dans l'Aisne, 4.000 dans l'Oise et 6.000 dans la Somme. Samedi matin à 8h on est redescendu à 16 000: 14 000 dans l'Aisne, 1 000 dans la Somme et 1 000 dans l'Oise.

Plus de 300 techniciens sont mobilisés pour rétablir l'électricité. Des agents d'Enedis sont arrivés de Bourgogne et de Lyon dans la matinée pour renforcer les équipes sur le terrain.

Dans la Somme, les pompiers ont effectué 360 interventions dans la nuit de jeudi à vendredi essentiellement pour des chutes d'arbres et des toitures envolées. Les pompiers de l'Oise ont reçu 500 appels au milieu de la nuit.

Les dégâts sont importants sur la côte, notamment au Crotoy. La digue reste interdite à la circulation pour le moment. Le restaurant "Les Trois Jean" a eu son rez-de-chaussée inondé.

Le trafic SNCF encore perturbé

La circulation des trains a repris vendredi matin à la gare d'Amiens sur les lignes Amiens-Paris et Amiens-Laon. A la mi-journée, retour à la normale sur la ligne Beauvais-Creil où le trafic était interrompu après d'un gros arbre sur la voie ferrée. Vers 15h, les trains circulaient à nouveau sur la ligne Amiens-Compiègne.

Toujours pas de train sur les lignes Abbeville-Le Tréport et Amiens-Serqueux où les travaux de dégagement étaient en cours dans l'après-midi. La SNCF tablait sur un retour à la normale sur le réseau en Picardie d'ici la fin de la journée.

Un Thalys qui circulait entre Bruxelles et Paris s'est arrêté à Albert, dans la Somme, dans le courant de la nuit à cause d'un problème de caténaire. A son bord : 180 passagers qui ont passé la nuit sans chauffage et sans électricité mais accompagnés par la Sécurité civile et les pompiers de la Somme. Le train a été tracté ce vendredi matin jusqu'à Arras. Il est arrivé à 8h15. Les passagers ont pu regagner Paris par un autre train.

 

Les agents de la SNCF dégagent un arbre tombé sur la voie ferrée à Fourmies - Aucun(e)
Les agents de la SNCF dégagent un arbre tombé sur la voie ferrée à Fourmies - © SNCF

 

Transports scolaires suspendus dans la Somme et l'Aisne

Le Conseil Départemental de la Somme a suspendu les transports scolaires par autocar ce vendredi 13 janvier. Le président du Département Laurent Somon explique "qu'aucun risque ne doit être pris". Il est rappelé que les parents qui décideraient d’emmener eux-mêmes leurs enfants dans leur établissement scolaire doivent prendre l’ensemble des dispositions pour assurer leur retour le soir. Les transports scolaires sont aussi suspendus dans l'Aisne. Ils sont maintenus vendredi dans l'Oise.

Pas de cours dans les écoles, lycées et collèges

Il n'y a pas de cours ce vendredi dans les écoles, les lycées et les collèges de la Somme. Même chose dans l'Aisne. En revanche, un accueil des élèves est assuré De son côté, l'Université Picardie Jules Verne suspend ses cours et ses examens ce vendredi et ce samedi, sur ses différents sites. Les locaux restent toutefois ouverts. Dans l'Oise, les cours sont maintenus.

Les vols suspendus à Beauvais

Suspendus jeudi soir, les vols devraient reprendre vers 8h30 à l'aéroport de Beauvais selon la chef d'escale de permanence. Le vent ne souffle plus. La centaine de passagers bloqués est en train de se faire enregistrer.

La cathédrale de Soissons endommagée

La rosace de la célèbre cathédrale de Soissons a été endommagée dans la nuit de jeudi à vendredi à cause des vents violents qui ont balayé le département de l'Aisne, qui avait été placé en vigilance rouge. Plus de la moitié de la rosace est détruite. L'orgue a été également endommagé.

commentaires

les 12 coups de midi

Publié le 14 Janvier 2017 par kate nana dans VIE QUOTIDIENNE, LA SOCIETE, valeurs

 

TÉLÉVISION - Après 193 participations, le redoutable maître de midi est tombé ce samedi lors du célèbre jeu de TF1. Invité du «Buzz TV», il revient sur son aventure incroyable et dévoile ses projets.

 

tvmag

Sur son état d’esprit au moment de son élimination:

«Forcément, j’ai ressenti de l’émotion et un peu d’amertume mais cette défaite était moins grave que je ne le craignais. Je suis un compétiteur et je n’aime pas perdre… Après, je savais que c’était possible. Je m’étais préparé à cette élimination. Je ne garde que l’aspect positif de cette aventure. Assez vite, j’ai trouvé les mots pour féliciter chaleureusement ceux qui ont contribué à cette aventure formidable. Ce jeu a bouleversé ma vie.»

Sur «Le coup fatal», la demi-finale du jeu qu’il a perdue:

«C’est une défaite sans aucune contestation possible. Claire et moi avons répondu chacun à de nombreuses questions. À la fin de la manche, il me restait trop peu de temps pour que Jean-Luc Reichmann me pose la question entière. L’animateur devait la prononcer en moins de trois secondes! Lors de cette aventure phénoménale, j’ai souvent répété une phrase de Charlie Chaplin qui me correspond bien: il faut savoir gagner avec panache et perdre avec dignité. Je pense que j’ai fait les deux.»

Sur la réaction de la production:

«Les responsables du casting, les maquilleuses, les coiffeuses, les cadreurs, les ingénieurs du son: beaucoup étaient en larmes. Nous étions une sorte de petite famille... Nous avons appris à nous connaître et à nous apprécier tout au long de ces six mois et demi. J’ai fait beaucoup de câlins! De nombreuses jeunes femmes de l’équipe étaient réellement tristes de mon départ parce qu’elles s’étaient attachées à ma présence.»

Sur l’objectif du million d’euros qu’il s’était fixé:

«J’avais trouvé cet ultime but parce que tous les records du jeu étaient battus. Cela m’aurait bien-sûr comblé d’atteindre ce cap symbolique. Après, il faut remettre les choses à leur place! Marie, la candidate qui a gagné un million d’euros dans l’émission «Qui veut gagné des millions?», n’avait répondu qu’à 15 questions. Personnellement, j’ai livré plus de 5.000 réponses! J’ai gagné 809.392 euros et les téléspectateurs ont reçu la même somme. J’ai donc généré 1,6 million d’euros de gain.»

Sur l’utilisation qu’il va faire de ses gains:

«Je connais la valeur de l’argent! Je vais donc mettre mes enfants à l’abri vu que je suis papa de deux jeunes garçons. Je placerai de l’argent de côté pour leurs futures études, leur permis et leur entrée dans la vie active. Ensuite, j’ai l’intention de devenir propriétaire d’une petite maison. Ensuite, j’aimerais bien voyager car c’est l’une de mes grandes passions. Et puis, je veux rester raisonnable!»

Sur sa culture hors du commun:

«J’ai une mémoire très entraînée. Pour briller dans ce jeu, et avoir une longévité comme la mienne, il faut avoir plusieurs qualités: une bonne culture générale, faire abstraction des caméras et avoir une bonne mémoire. J’arrive à emmagasiner des informations sous forme de cases. J’ai des domaines de prédilection comme le sport, la géographie, la télévision et la musique. Néanmoins, je suis moins fort en cuisine ou dans le monde des people.»

Sur ses projets professionnels:

«J’ai reçu quelques propositions, dont plusieurs qui viennent du monde des médias. Certaines sont concrètes, d’autres sont évasives. On m’a demandé de concevoir des jeux, ce qui me plairait énormément! Devenir animateur me plairait bien. En tout cas, j’aimerais bien participer à un jeu télé, même dans l’élaboration des questions ou la sélection des candidats. En tout cas, un projet me tient à cœur depuis longtemps: le soutien scolaire par le biais du jeu. J’ai vraiment envie de monter ma structure pour former des animateurs capables de redonner le goût des études aux enfants en difficulté.»

Sur sa volonté ou non de participer à un nouveau jeu télé:

«Je n’y crois absolument pas. Les téléspectateurs m’ont beaucoup vu! D’autre part, je ne suis pas sûr de retrouver le même état d’esprit que dans «Les 12 coups de midi». C’est une expérience hors du commun! J’avais participé à des jeux il y a quelques années et celui-ci m’a énormément plu. Je ne reviendrai pas en tant que candidat mais les téléspectateurs me retrouveront certainement de l’autre côté.»

commentaires

Anizy-le-Château (02) : douze foyers privés d'électricité à cause d'une chute de ligne

Publié le 13 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, autres

Anizy-le-Château (02) : douze foyers privés d'électricité à cause d'une chute de ligne

Les pompiers sont intervenus mercredi soir vers 20h à Anizy-le-Château, dans l'Aisne, suite à une chute de 5 lignes électrique ayant privé 12 foyers d'électricité. L'intervention de techniciens Enedis a permi de rétablir l'électricité vers minuit.

© Google Maps

 

 
La chute d'une ligne électrique rue Coucy à Anizy-le-Château a entraîné la chute de plusieurs autres lignes, dont une d'éclairage public. 12 foyers ont été privés d'électricité une bonne partie de la soirée, jusqu'à l'intervention d'agents Enedis qui ont rétabli le courant aux alentours de minuit. 
en fait Bassoles Aulers -Saint-Gobain et bien d 'autres localités de l Aisne n avaient plus de courant  depuis 22h hier et n ont retrouvé celui-ci que ce soir vers 19h30
les arbres arrachés  tombés sur les lignes  VENDREDI 13  01 2017 NOUS NOUS SOUVIENDRONS
commentaires

Plus de 98.000 foyers privés d'électricité en Picardie

Publié le 13 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, autres, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE

Plus de 98.000 foyers privés d'électricité en Picardie
A 23h, 60.000 clients Enedis sont sans électricité dans l'Aisne, 26.000 dans la Somme et 12.000 dans l'Oise. En début de soirée, Enedis (ex-ErDF) annonçait 7.000 foyers privés d'électricité jeudi à 20h30 dans les 3 départements.

 Dans l'Aisne, la coupure électrique est due à des chutes d'arbres sur une ligne à haute tension Les problèmes ne sont pas précisément localisés mais diffus dans toute la Picardie. Dans l'Aisne, notamment au sud de Laon, 60.000 foyers sont dans le noir sans chauffage. En effet, une dizaine d'arbres est tombée sur une ligne à haute tension à Billy-sur-Aisne (02).


Dans la Somme, 26.000 foyers, répartis sur 123 communes, sont sans électricité. 

Enfin dans l'Oise, les pompiers sont intervenus près de 150 fois principalement pour des chutes d’arbres ou des ruptures de câbles électriques, selon la préfecture : 12.000 clients sont sans courant dans 80 communes. L'aire d'autoroute d'Assevillers sur l'A1 est également sans électricité ainsi que la gare TGV Haute Picardie.

Une situation qui va perdurer jusqu'à 4h du matin puisque Enedis a décidé d'interrompre les réparations sur le réseau à cause des conditions de travail insécures de ses agents.
 



Les intempéries ont aussi des conséquences sur les transports : le trafic à l’aéroport de Beauvais-Tillé est suspendu et les vols ont été redirigés vers l’aéroport de Lille Lesquin. La SNCF a interrompu le trafic ferroviaire suite à des chutes d’arbres et des problèmes de caténaires.

commentaires

La cathédrale de Soissons (02) endommagée par la tempête

Publié le 13 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, valeurs

La cathédrale de Soissons (02) endommagée par la tempête

Vive émotion des paroissiens mais aussi des habitants de Soissons ce matin : la rosace ouest et l'orgue de la cathédrale ont été endommagés par les vents violents de la tempête d'hier soir.

 

© France 3 Picardie/Rémi Vivenot

 

 

C'est la pierre qui fixe ensemble les différents vitraux de la rosace qui n'a pas supporté les rafales de vent : elle a cédé sous la force du vent, entraînant avec elle la majeure partie des vitraux, laissant un vaste trou béant sur la façade ouest de l'édifice. La rosace ouest est détruite à 80%.

Dans leur chute à l'intérieur de la cathédrale, ils ont également endommagé les grandes orgues situées juste derrière la rosace : la tuyauterie est tordue et fortement abîmée par les impacts.

Des représentants du service patrimoine de la mairie de Soissons faisaient l'état des lieux des dégâts ce matin : ils s'élèveraient à plusieurs dizaines de milliers d'euros. Un périmètre de sécurité a été dressé autour de l'édifice religieux.
commentaires

Légèrement plus d'étudiants donc de futurs médecins

Publié le 12 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, autres, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, valeurs

Numerus clausus en médecine : +3% pour la fac d'Amiens, +20% pour la Catho de Lille

Légèrement plus d'étudiants donc de futurs médecins : le ministère de la Santé augmente le numerus clausus dans certaines facultés dont Amiens et la Catho de Lille.

Photo d'illustration © PHILIPPE HUGUEN / AFP

© PHILIPPE HUGUEN / AFP Photo d'illustration

 

C'est une des plus faibles augmentations en France : 2,91 %. La faculté de médecine d'Amiens est donc en bas du tableau : il y aura 206 étudiants admis en deuxième année en 2017. Il y en avait 200 l'an passé. A Lille, l'Institut catholique bénéficie lui d'une augmentation de 20 % : 130 places, contre 104 en 2016, sont désormais ouvertes cette année.
En revanche, pas de places supplémentaires pour la faculté de Lille 2.

Déserts médicaux : les syndicats sceptiques face à l'augmentation du numerus clausus

"Une mesurette" pour le président du conseil de l'ordre des médecins de la Somme. Le Docteur Henri Foulques précise que "Ce n'est pas une manière de répondre au problème."  Il y a, selon lui, besoin d'une réponse immédiate. Ces jeunes étudiants ne seront opérationnels que d'ici une quinzaine d'années. Pas d'avenir serein sans "refonte du système de santé" argumente le représentant des médecins. Le Docteur Foulques préconise une étude au cas par cas des territoires pour travailler à une réponse sur mesure. 

Des situations variées en Picardie

Territoires sinistrés : l'Aisne et le nord de l'Oise. Manque de généralistes, manque de spécialistes : c'est un parcours du combattant pour se faire soigner. Pour les habitants, le désert médical rejoint le désert tous azimut qui prend place dans ces secteurs. La Somme se porte un peu mieux. Pas de gros déficit de généralistes mais des spécialistes qui manquent hors Amiens. Ces sites ne sont pas suffisamment attractifs pour des médecins qui eux peuvent choisir leur terre d'accueil. 

A l'échelle du pays, le numérus clausus concerne 8 124 places ainsi ouvertes, une hausse de 478 places. Ces places supplémentaires se concentrent "dans des régions déficitaires" en médecins précise le ministère de la Santé qui a publié son Arrêté le 10 janvier.

Voir l'image sur Twitter
 
 
commentaires

Le projet de parc éolien du Mont Benhaut

Publié le 12 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, tourisme dans l aisne, valeurs

Le projet de parc éolien du Mont Benhaut (02) sème la discorde

L'Aisne est un département très prisé des promoteurs éoliens... Hier, c'était le dernier jour de l'enquête publique sur le projet d'un nouveau parc de 13 éoliennes dans la campagne entre Saint-Quentin et Laon... Les tensions entre les défenseurs et les opposants restent inchangé

 
 
 
Le projet de parc éolien du Mont Benhaut (02) sème la discorde

Un reportage d'Eddylia Eugène-Mormin, Marie Benoist et Isabelle Debraye ; avec Marie-Noëlle Poulet, habitante de Chevresis-Monceau ; Jean-Louis Doucy, association Stop Eoliennes 02 ; Jean-Michel Wattier, maire (DVG) de Montigny-sur-Crécy

 
Dernier jour d'enquête pour le projet de parc éolien du Mont Benhaut. Le projet d'implantation d'éoliennes sur 3 communes entre la Vallée de l'Oise et la Vallée de la Serre sème la discorde dans cette partie nord du pays de la Serre.

Dévalorisation des territoires, craintes pour la tranquilité et la santé des habitants contre nécessité économique et démarche écologique : en attendant la décision du préfet, partisans et opposants à l'éolien s'affrontent.

L'association Stop Eolienne 02 dénonce une politique de séduction de la part des promoteurs. "Pour le village de Hauteville par exemple, ils ont assuré qu'il n'y aura aucun impact sur le centre du village. Or, une fois le parc éolien construit, on voit qu'il y a une éolienne en tout premier plan juste derrière le clocher de l'Eglise", déplore Jean-Louis Doucy, membre de l'association.

Les partisans de ces éoliennes, eux, font valoir l'aspect économique pour les villes à faibles revenus. Les éoliennes permettent de booster leur économies, avec 70 000 euros par an pour la Ferté-Chevresis si elle obtient ces 7 éoliennes. Pour la commune voisine de Montigny-sur-Crécy, le montant s'éleverait à 20 000 euros annuels avec 3 machines.
commentaires

La Somme et l'Aisne placées en vigilance orange vents violents, neige et verglas

Publié le 12 Janvier 2017 par kate nana dans PICARDIE, VIE QUOTIDIENNE, autres, valeurs

La Somme et l'Aisne placées en vigilance orange vents violents, neige et verglas

Un cocktail vent et neige arrive par la mer en soirée ce jeudi. La Somme et l'Aisne sont placées en vigilance orange vents violents, neige et verglas. 

L'ensemble de la Picardie placée par Météo France en vigilance orange vents violents, neige et verglas © Météo-France Picardie

 L'ensemble de la Picardie placée par Météo France en vigilance orange vents violents, neige et verglas

 
Le vent devrait se renforcer en début de soirée et la nuit prochaine avec des rafales pouvant atteindre 90 km/h localement. Il soufflera d'abord sur le littoral, puis de plus en plus fort sur l'ensemble de la région picarde.
 

Du coup, le vent tendance sud-ouest cet après-midi va basculer nord-ouest entraînant le rafraîchissement des températures au fil des heures. La pluie va donc évoluer vers de la neige durant la nuit. 

La Somme et l'Aisne sont placées par Météo France en vigilance orange verglas, neige et vents violents. L'Oise est placée en vigilance orange pour vents violents.
 
Tempete
 

La neige ne devrait pas tenir


D'après les services de Météo France d'Abbeville, la neige aura du mal à tenir sur les routes car les températures des chaussées sont encore douces. Prudence quand même localement où elle pourrait persister. Il faut s'attendre à des températures autour de 0 en fin de nuit dans les terres. Le temps est annoncé instable durant le week-end et se rafraîchira en début de semaine prochaine. 

Dès le 14 janvier, les températures vont chuter de 10 degrés sur l'ensemble du territoire. La vague de froid se prolongera toute la semaine avec des températures allant de -8 à -12 degrés sur le Nord-est du territoire. 
commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>