Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

A compter du 1er janvier 2017

Publié le 30 Décembre 2016 par kate nana in VIE QUOTIDIENNE, autres, valeurs, LA SOCIETE, politique actuelle

A compter du 1er janvier 2017, vous serez tous donneurs d'organes par défaut

La loi Santé votée en décembre dernier prévoit que chaque personne devient un donneur présumé en l’absence de refus exprimé de son vivant. C'est donc un "oui" par défaut qui prévaut, soit une inversion de la règle.

© Maxppp

 

 
La loi Santé votée en décembre dernier prévoit un renforcement du "consentement présumé" au don d'organes tout en ouvrant la voie à d'autres possibilités que le registre national des refus. 

Ainsi, dès l'année prochaine, les personnes qui refusent de donner leurs organes après leur décès pourront s'inscrire en ligne sur le registre national des refus - et non plus seulement par courrier postal, comme actuellement. De plus, elles auront aussi la possibilité d'exprimer leur volonté par un écrit confié à leurs proches, ou même de vive-voix.

Actuellement, une personne peut signifier son refus de donner ses organes en s'inscrivant sur le registre national des refus mais très peu font cette démarche. Lors du décès d'une personne susceptible de donner ses organes, l'équipe médicale doit interroger ce registre puis, si la personne n'est pas inscrite, interroger les proches pour savoir sa position sur le prélèvement d'organes.
 

54 600 personnes vivent ainsi avec un organe greffé 


La plupart du temps, l'entourage ignore le souhait du défunt et un pourcentage relativement élevé des familles - environ un tiers - le refuse. Le nombre de greffes effectuées en France progresse, avec 5.746 opérations de ce type effectuées en 2015. Plus de 54.600 personnes vivent ainsi avec un organe greffé dans le pays.

Mais en raison de son succès et du vieillissement de la population, la liste nationale des personnes en attente de greffe - une bonne moitié concernant le rein -, ne cesse de croître. Elles sont aujourd'hui 21.464, soit plus du double d'il y a une vingtaine d'années, selon l'Agence de biomédecine.
Commenter cet article