Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Verneuil sous coucy par kate nana

Bienvenue sur ce blog ! Merci pour vos passage et bonne lecture !!

PICARDIE Les télévisions locales

Publié le 7 Décembre 2016 par katenana in PICARDIE, autres, tourisme dans l aisne, VIE QUOTIDIENNE, LA SOCIETE

http://www.lesamarien.fr/

http://kate.mapicardie.fr/

PICARDIE Les télévisions locales ont gagné leurs premiers combats

PICARDIE Les télévisions locales ont gagné leurs premiers combats


Aujourd’hui et demain à Saint-Quentin se tiennent les assises des télévisions locales. Une nouvelle fréquence arrive pour Wéo : la Picardie.
Jean-Michel Lobry et Jean-Luc Nelle espèrent beaucoup de l’arrivée de Wéo Picardie.

 

Il y a du mieux. Voici deux ans, lors des dernières assises des télévisions locales, le président du syndicat, Christophe Musset, avait prévenu : « J’aurais aimé vous dire que les nouvelles sont bonnes, que nous avons de nouvelles ressources, qu’elles nous permettent d’être rentables mais ça, je ne peux pas vous le dire maintenant. Tout n’est pas acquis, il faudra suer fort. » Depuis septembre 2015, la situation a sensiblement évolué vers une meilleure exposition. Le syndicat des télévisions locales de France (TLF) a convaincu les opérateurs (Orange, Free, Bouygues...). « Le syndicat a bossé pendant un an. Nous sommes tous sur le canal 30 », se réjouit Jean-Michel Lobry, vice-président de TLF et PDG de Wéo Nord-Pas-de-Calais. La mosaïque propose l’accès à toutes les chaînes locales de France.

Exit « le canal 888 » autrefois proposé. C’est une première étape. La deuxième étape, c’est la haute définition. Les chaînes locales ont failli rester sur le quai de la HD. Mais le conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a imposé ses directives. Toutes les chaînes locales sont désormais disponibles en haute qualité. Une autre victoire. Car, dans le monde de la télévision, un milieu hyper concurrentiel, rien n’est simple.

« Beaucoup d’entre nous

tirent la langue »

Comme dans la presse écrite, les télévisions locales doivent suivre le mouvement du numérique. Une solution s’est imposée : le partage des contenus. « 75 % des moins de 24 ans ne regardent plus la télévision. Tout cela nous contraint à transformer nos modèles de façon fulgurante », admet Jean-Michel Lobry. Ce sera d’ailleurs l’un des thèmes phares des assises de la télévision qui se tiennent lundi 6 et mardi 7 juin, au théâtre Jean-Vilar de Saint-Quentin : le first digitale. C’est la diffusion des contenus produits par les équipes des chaînes locales sur internet et les smartphones en particulier. C’est l’avenir. Pour capter un auditoire de plus en plus tourné vers Dailymotion et Youtube.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. « Dix millions de Français regardent de la vidéo sur internet », appuie Jean-Michel Lobry. La clé réside aussi dans l‘objectif à monétiser les contenus, qui sont, la plupart du temps, accessibles, gratuitement sur le net. Car les chaînes locales dépendent toutes de leurs partenaires institutionnels. À Saint-Quentin, MATÉLÉ perçoit, entre autres subventions et chaque année, 800 000 euros de la Ville et de la communauté d’agglomération. « Beaucoup d’entre nous tirent la langue, beaucoup présentent des résultats déficitaires mais nous tenons. »

Les chaînes locales comptent sur ce partage des contenus, des moyens pour innover et parler uniquement de ce qui se passe au coin de la rue. Une conquête qui semble se dessiner au regard des audiences enregistrées ces derniers mois. Les téléspectateurs sont demandeurs. Il y a vraiment du mieux.
Wéo a le feu vert du CSA pour la Picardie

La nouvelle est tombée jeudi dernier : à partir du 2 octobre prochain, Wéo émettra en Picardie. Le CSA a donné la fréquence à la chaîne lilloise, déjà très bien implantée sur le Nord et le Pas-de-Calais. C’est donc une véritable chaîne régionale qui émettra, celle de la région des Hauts-de-France toute entière. Jean-Michel Lobry, PDG de Wéo Nord-Pas-de-Calais et Jean-Luc Nelle, PDG de MATÉLÉ ont été auditionnés par les sages du CSA et le résultat est tombé : c’est oui.

MATÉLÉ, la chaîne locale saint-quentinoise, fournira des programmes à sa grande sœur. Six personnes composeront Wéo Picardie en plus des vingt-quatre membres opérationnels de Wéo Nord-Pas-de-Calais. La chaîne régionale diffusera aussi des programmes, produits par les autres télévisions locales, regroupées dans le syndicat des télévisions locales de France. Jean-Michel Lobry aimerait que la chaîne « s’investisse dans la citoyenneté ». « La télévision locale, c’est la voix des habitants. »

Commenter cet article